Le Bro Gozh d’Herri Gourmelen

Photo France 3 Bretagne

France 3 Bretagne, 6 novembre 2020

Les hommages sont nombreux pour saluer la mémoire de Herri Gourmelen. L’homme politique breton est décédé ce jeudi 5 novembre 2020 à Saint-Malo, à l’âge de 77 ans. Il avait été porte-parole de l’UDB et conseiller régional de Bretagne.

Loïg Chesnais-Girard a été l’un des premiers à rendre hommage à Herri Gourmelen qui avait siégé au Conseil régional durant deux mandats, de 2004 à 2015.

« Herri était une voix. Celle qui savait chanter un Bro Gozh émouvant et puissant. (voir ici) Qui tonnait des discours aux mots justes et pesés. Qui était souvent attendue car elle était forte de son histoire, son parcours politique. Herri était une voix qui comptait en Bretagne. Je ne peux pas imaginer ne plus l’entendre. Herri était de ces hommes politiques qui comptent car il incarnait autant l’histoire du mouvement régionaliste breton que celle des forces internationalistes.
Combattant infatigable de la décentralisation car il savait lui, le germaniste, que le jacobinisme ne pouvait permettre à la Bretagne de déployer la puissance de son identité.
Herri va nous manquer, va me manquer, car je sais que nous avions encore tant à nous dire, et moi, à lui demander. Au nom de la Bretagne et de l’ensemble des élus régionaux, je présente mes sincères condoléances à sa famille. 
»

Une vie d’homme politique breton

Herri Gourmelen était né Finistérien, sur la presqu’île de Crozon et parlait parfaitement le breton. Il s’était engagé à l’UDB dès sa jeunesse et en était devenu le porte parole.

(….)

Le protocole « Derby breton » à l’arrêt jusqu’à nouvel ordre …

Et ce qui semblait difficile d’éviter… est désormais arrivé: toutes les festivités habituellement organisées depuis 2019 à l’occasion des derbys bretons de Ligue 1 sont annulées jusqu’à nouvel ordre du fait des restrictions sanitaires.

Espérons nous retrouver le plus rapidement possible !

Rennes-Krasnodar : un Bro Gozh à s’époumonner

Ouest-France, 21 octobre 2020

Rennes – Krasnodar : 1-1. Les Rennais ont découvert la musique mythique de l’épreuve, hier soir. Mais ils ont oublié d’être réalistes. En C1, cela ne pardonne pas.

Dans la douceur d’une fin d’après-midi grisâtre, l’impatience se disputait à l’excitation chez les supporters rennais. Le grand jour tant attendu était enfin arrivé. Celui où le Stade Rennais avait rendez-vous avec son histoire.

Il suffisait d’entendre le kop rennais pour s’en convaincre. Une heure avant le match, alors que les abords du stade semblaient si calmes, que la mousse des tireuses de bières débordait à peine des gobelets, le chœur des Rouge et Noir s’est mis à chanter, à scander : « Aux armes », « Et tout le stade », « Qui ne saute pas » …

Étaient-ils vraiment 5 000 ? « Ils ont fait du bruit comme s’ils étaient 25 000 », admire Julien Stéphan, poussant de la première à la dernière minute. Ils ont même commencé bien avant, puisqu’ils ont embrasé la rocade de Rennes de fumigènes au passage du bus des joueurs.

Frisson immédiat

Le ton était donné. Et on n’avait pas encore eu droit au plus beau. Un « Bro Gozh » chanté à s’en époumoner, écharpes brandies fièrement comme cette identité bretonne revendiquée par le club, au point même d’inviter un bon crachin maison en deuxième mi-temps.

Et bien sûr, la fameuse musique de la Ligue des champions qu’on avait entendue partout dans Rennes, mardi, et qui une fois jouée à fond dans la sono a pris toute sa grandiloquence. Frisson immédiat. À en oublier presque qu’il y avait un match à jouer.

(….)

Pas de festivités pour le second derby breton entre Nantes et Brest le 18 octobre

Le second derby breton qui verra s’affronter au stade de la Beaujoire le FC Nantes et le Stade brestois se jouera quasiment à huit-clos , la jauge permise étant de 1000 personnes du fait de la pandémie de Covid-19.

Dans ces conditions, le protocole prévu pour les derbys bretons ne sera pas mis en place. Partie remise, espérons-le, pour le prochain derby breton au stade de la Beaujoire le 6 janvier 2021 entre le FC Nantes et le Stade rennais.

En tout cas, bonne chance au FC Nantes et au Stade brestois ! #DerbyBreton #DerbiBreizh

Ligue 1: Bro Gozh, bagad, Gwenn-ha-Du pour le premier derby breton de la saison, Brest-Lorient

Ce dimanche 20 septembre, à 15h, aura lieu au stade Francis Le Blé le premier derby breton de Ligue 1 de cette saison 2020-2021 entre le Stade Brestois et le FC Lorient.

Tout en tenant compte des restrictions sanitaires, le protocole défini par la Charte des Derbys bretons signée en juillet 2019 sera bien mis en place à Brest ce dimanche.

Ainsi le très grand drapeau breton du festival La Nuit des Etoiles sera bien présent non plus sur la pelouse du stade mais en tribune Brittany Ferries pendant toute la durée du match; 2500 Gwenn-ha-du offerts par la Région Bretagne seront distribués aux spectateurs.

Kevrenn Sant Mark

Côté musical, c’est la Kevrenn Sant Mark qui assurera l’ambiance, installée elle aussi en tribune Brittany Ferries.

En 1947, l’Ocean Liberty, cargo chargé de produits chimiques, explose en rade de Brest entraînant des dégâts colossaux (des centaines de blessés, 26 morts). Yann Camus et Pierre Jestin rassemblent autour d’eux quelques musiciens et partent en tournée autour du Finistère afin de lever des fonds pour les victimes. La Kevrenn Brest St-Marc est née ; elle se développe rapidement et participe aux concours des bagadoù qu’elle remporte à 11 reprises (deuxième bagad le plus titré). Ecole de musique incontournable du bassin brestois, la Kevrenn continue régulièrement d’enrichir son répertoire.

Rozenn Talec

Enfin, le Bro Gozh ouvrira cette rencontre entre Brest et Lorient et sera interprété par Rozenn Talec .

Et n’oubliez pas d’utiliser sur les réseaux sociaux #BroGozh #Derbybreton #DerbiBreizh !