Le Bro Gozh, l’un des symboles de la Bretagne

Le kilomètre du Comité Bro Gozh lors de l’arrivée de la Redadeg 2022 à Vannes avec les jeunes du RCV. Photo Michel Thierry

Bretons, janvier 2023 par Loeiza Alle

Outre le célèbre Gwenn-ha-Du, quels sont les symboles bretons ? Et que signifient-ils ? De l’hermine au triskell, en passant par le « Bro gozh ma zadoù », le magazine « Bretons » vous propose d’en savoir un peu plus sur les symboles – presque officiels – de la Bretagne.

L’hermine, le triskell, le Bro gozh ma zadoù , le fameux Gwenn-ha-Du… La Bretagne possède de nombreux symboles, plus ou moins anciens et plus ou moins officiels. Mais connaissez-vous leur signification ?

L’incontournable Gwenn-ha-Du

Sur le drapeau breton, on repère d’abord neuf bandes horizontales alternativement blanches et noires – Gwenn-ha-Du, littéralement, veut dire « blanc et noir ». Ces deux couleurs sont associées à la Bretagne depuis le Moyen Âge. Chacune de ces bandes représente un évêché breton. Les bandes blanches rappellent les quatre pays de Basse-Bretagne, bretonnants : Léon, Cornouaille, Trégor et Vannetais. Les cinq bandes noires, elles, symbolisent les pays de Haute-Bretagne : Rennes, Nantes, Dol, Saint-Malo et Saint-Brieuc. Le bilinguisme de la Bretagne et sa diversité originelle sont donc au cœur du drapeau imaginé par Morvan Marchal.

En haut à gauche, on peut voir des mouchetures d’hermine noires, représentant la queue de l’animal. Elles sont au nombre de onze, sans que cela revête de signification particulière. L’hermine, associée à la pureté, est un symbole ducal qui figurait déjà sur les armoiries du duché de Bretagne dès le début du XIIIe siècle.

Le triskell

Cette figure représentant trois spirales se rejoignant, évoque fortement la culture celte associée à la Bretagne. On en retrouve des traces dès le néolithique. L’interprétation la plus courante estime que le triskell représente les trois éléments, la terre, l’eau et le feu. D’autres hypothèses mentionnent plutôt les trois principaux dieux celtiques ou les différents temps de la vie.

La devise « Plutôt la mort que la souillure »

Cette devise, en breton, Kentoc’h mervel eget bezañ saotret – aurait, selon la légende, été adoptée par la duchesse Anne de Bretagne qui, lors d’une partie de chasse, aurait croisé la route d’une hermine blanche préférant être tuée par des chiens plutôt que de traverser une mare de boue. En réalité, cette devise a probablement été adoptée bien avant, par le duc de Bretagne Jean IV, au XIVe siècle.

L’hymne, le « Bro gozh ma zadoù »

Ce chant, dont le titre signifie « Vieux pays de mes ancêtres » en breton, est l’hymne de la Bretagne, reconnu officiellement par la Région en 2022. Il est de plus en plus entendu dans les stades, notamment quand jouent des clubs comme le Stade Rennais et le RC Vannes. Le Bro gozh est adapté de l’hymne gallois, sur lequel l’écrivain François Jaffrennou a posé des paroles en langue bretonne à la fin du XIXe siècle.

L’hermine, le symbole ducal

L’hermine, que l’on voit sur le Gwenn-ha-Du et sur les armoiries de nombreuses villes comme Vannes, Rennes ou Saint-Nazaire, est un symbole qui nous vient de ce petit animal semblable à une belette, dont le pelage est blanc en hiver, mais la queue toujours noire. Son pelage est stylisé sous la forme d’une croix noire à trois pointes. Les hermines sont apparues sur le blason des ducs de Bretagne à partir du règne de Pierre de Dreux, au XIIIe siècle.

Gilles Servat au stade de la Rabine à Vannes

Ce vendredi 16 décembre à 19h30, le Rugby Club de Vannes affrontera le Provence Rugby Club dans le cadre du championnat de Pro D2, au stade de la Rabine à Vannes.

Le Télégramme crédit photo : Gwenael Saliou

C’est Gilles Servat qui interprétera l’hymne national breton en ouverture du match, marquant aussi l’inauguration de la nouvelle tribune Ecole de Musique.

Sans oublier l’arrivée du Père Noël et un spectacle pyrotechnique. De l’ambiance pour ce dernier match de l’année 2022.

Telethon: venez chanter le Bro Gozh avec Morwenn Le Normand

Lorient va accueillir le telethon 2023 avec de nombreux évènements ce vendredi et samedi à la base de Keroman près de la Cité de la Voile, dont un fest-noz organisé par Emglev Bro an Oriant.

Rendez-vous ce vendredi à 20h sous le chapiteau installé sur le parking de la base pour chanter le Bro Gozh avec Morwenn Le Normand en ouverture du fest-noz. Et tout ceci au bénéfice du Telethon.

Football: le Bro Gozh pour Bretagne – Irlande ?

Bretons, décembre 2022

L’équipe de Bretagne de football a joué son premier match en 1922, face au Luxembourg. | COLLECTION MUSÉE DE BRETAGNE

Après un coup de buzz sur les réseaux sociaux en septembre, l’équipe de Bretagne de football semble bien pouvoir renaître. Un match est prévu en juin 2023, soit dix ans après le dernier et plus de cent ans après le premier, qui avait eu lieu en 1922, face au Luxembourg. Le magazine « Bretons » fait le récit d’un siècle d’une histoire tourmentée.

La relance de Jérémy Gélin pour Jordan Veretout qui transmet le ballon à son capitaine, Jérémy Livolant. Le Guingampais centre pour son partenaire de club Gaëtan Courtet, qui remise de la tête vers le Brestois Jérémy Le Douaron et c’est le buuuut ! Dans un stade du Moustoir remonté à bloc depuis qu’a retenti le Bro Gozh ma Zadoù en avant-match, la sélection de Bretagne de football ouvre le score face à l’équipe d’Irlande, son voisin celte qu’elle accueille pour la première fois en ce jour historique.

Nous sommes le samedi 10 juin 2023 et Bretagne football association (BFA) a réussi son pari : organiser la plus belle des affiches possibles pour le retour de la sélection bretonne, dix ans après son dernier match. Voilà pour le scénario de rêve. Reste à le concrétiser pour Bretagne Football Association (BFA), structure organisationnelle de l’équipe de Bretagne. Mais d’ici à ce que cette rencontre – ou une autre du même acabit – se concrétise, il reste beaucoup d’obstacles à surmonter, assure Fañch Gaume, président de BFA.

( la suite à lire ici )

Goudelin: le public à l’unisson avec Clarisse Lavanant pour le Bro Gozh

Le Télégramme, 29 novembre 2022

Albert Burlot, et Monique Le Bail des Kanerien An Enez entourent la chanteuse Clarisse Lavanant.

Dimanche, la chapelle de l’Isle à Goudelin était comble et le public a écouté la voix claire et puissante de Clarisse Lavanant. L’auteure-compositrice-interprète, invitée des Kanerien An Enez, a enchanté les spectateurs. Artiste prolifique aux multiples talents, la chanteuse a interprété des cantiques bretons, des chants personnels dont son texte sur la réunification de la Bretagne, des chansons de Dan Ar Braz, de Glenmor. Une pensée pour Gilbert Lariven, ancien président des Kanerien décédé en 2021, a ému les spectateurs et à l’unisson avec l’artiste, l’assemblée a repris le Bro Gozh ma Zadoù.