Le Bro Gozh pour Nominoë !

Ce samedi 26 mai 2018, le site de la bataille de Ballon en Bains-sur-Oust, près de Redon, a vu affluer des centaines de personnes pour un évènement attendu depuis près d’un siècle, l’inauguration du mémorial en l’honneur de Nominoë, vainqueur à Ballon des troupes franques de l’empereur Charles le Chauve, marquant ainsi la naissance du Royaume de Bretagne.

Grâce au Poellgor Gouel Ballon, avec l’aide de près de 300 donateurs, d’un mécène, de la famille Guillemot, du Conseil régional de Bretagne, ce mémorial, œuvre de Jean-Pierre Baudu, a pu prendre forme et finalement être inauguré ce samedi 26 mai .

En clôture de cette inauguration durant laquelle on a pu entendre de magnifiques discours, Clarisse Lavanant interpréta après le Kan Bale Nevenoe de Glenmor, le Bro Gozh ma Zadoù repris par les centaines de personnes présentes.

Plijadur o kanañ. L’émotion pour le Bro Gozh.

À gauche, Dan ar Braz et Clarisse Lavanant ont chauffé la salle de Brocéliande. À droite, Jakez ar Borgn a appelé le public à trouver des rimes avec mobylette, comme Paulette, Josette, Jeannette, et bien d'autres.

Dan ar Braz et Clarisse Lavanant ont chauffé la salle de Brocéliande.

Le Télégramme, le 24 mai 2018

Ils étaient un peu plus de 300, lundi, à l’Espace Brocéliande, à Ploudaniel  à assister à POK 2, ou Plijadur o kanañ (du plaisir à chanter en breton), parrainée par les talentueux Dan ar Braz et Clarisse Lavanant. Les deux artistes ont enflammé le public avec leurs chansons de l’album commun « Harmonie ». Le chanteur et musicien breton n’a pas manqué de rappeler, avant d’interpréter Diwanit Bugale, que cette même chanson avait représenté la France au concours de l’Eurovision en 1996, à Oslo. Avant de laisser les amateurs monter sur scène, il a lancé : « je ne suis pas bretonnant, mais je parle la Bretagne. Merci aux paysans d’avoir continué à parler cette langue ».

 

Fraîcheur, humour et communion


Durant plusieurs heures, en solo, duos et même trio, les chanteurs bretonnants se sont retrouvés sur la scène de Brocéliande. « Un grand vent de renouveau et de confiance en l’avenir, car près de la moitié des chanteurs avaient moins de 30 ans », se réjouit Hervé Lossec. Le trio magique Perynn, Maela et Gwenn a subjugué les spectateurs, par sa fraîcheur, son originalité et sa création. Dans un autre registre, le trublion Jakez ar Borgn, qui allie humour, jeu de scène sur une voix des plus mélodieuses, les a fait rire et participer, avec son titre « La mobylette ». En fin de spectacle, au moment du « Bro Goz ma zadoù», la salle et les artistes étaient en communion, Clarisse, dans une robe rouge somptueuse a ému le public.

Le Bro Gozh sur France 2.

France TV, 23 septembre 2017

Ce sont des enfants du pays qui se sont réunis autour d’un chant  considéré comme un hymne national de la Bretagne. Gilles Servat, Clarisse Lavanant, Cécile Corbel, Gwennyn, Rozen Talec, Soldat Louis, Tri Yann et Renaud Detressan  reprennent en choeur Bro Gozh Ma Zadou, pour un joli moment de communion.

 

Football – Ligue 2 : le Bro gozh ma zadoù en ouverture

Côté Brest, 8 avril 2017

Vendredi 7 avril 2017, l’hymne national de la Bretagne a été interprété par Clarisse Lavanant juste avant le match Brest-Tours (1-1) au stade Francis-Le Blé.

0 323 spectateurs dans les gradins du stade Francis-Le Blé, un soleil radieux, une belle ambiance : vendredi 7 avril 2017, toutes les conditions étaient réunies pour passer une belle soirée de football.

Le Stade brestois 29, seul leader du championnat de France de Ligue 2 après sa convaincante prestation à Lens le samedi précédent (victoire 2-0), recevait le Tours FC, 16e du classement.

Sous le signe de la Bretagne

Le match était placé sous le signe de la Bretagne. Avec distribution de petits gwenn-ha-du et de claps-claps en tribune, la prestation du bagad Bro an Aberioù (Pays des Abers), le déploiement de deux  grands drapeaux bretons sur la pelouse avant la rencontre.

Le Bro gozh ma zadoù

Et, avant le coup d’envoi, la belle interprétation du Bro gozh ma zadoù (Vieux pays de mes pères), l’hymne national de la Bretagne, par Clarisse Lavanant.

(….)

Yann Guenegou

Ce vendredi 7 avril, le Stade Brestois met le Bro Gozh et la Bretagne à l’honneur !

Pour la réception du Tours FC au stade Francis-Le Blé, le Stade Brestois 29 mettra à l’honneur la Bretagne !

Côté animations, le Conseil régional de Bretagne a mis a disposition des drapeaux et des tifos pour les spectateurs en tribune Crédit Mutuel Arkéa. Les 2 plus grands drapeaux bretons  du monde (confectionnés à Tréflez) feront leur retour à Le Blé après une tournée internationale. Pour l’occasion, l’hymne de la Bretagne, le Bro gozh ma zadoù, sera entonné par Clarisse Lavanant et 2 stands de maquillage (en BTS esthétique de l’IFAC) dans les 2 tribunes vous permettra de vous mettre aux couleurs de la Bretagne.

Tous renseignements ici.

Le Bro Gozh au Stade Francis Le Blé le 7 avril prochain.

PHOTO CLAUDE PRIGENT / LE TELEGRAMME.  .

C’est Clarisse Lavanant qui interprètera le Bro Gozh en ouverture du match de football de ligue 2 entre le Stade Brestois et le Tours Football Club au Stade Francis Le Blé, le vendredi 7 avril prochain.

Une heureuse initiative brestoise après le Stade Rennais, le Rugby Club de Vannes, etc.

Le Bro Gozh en single et en clip avec Stivell, Servat, Tri Yann, Capart, Soldat Louis, Gwennyn, Lavanant, etc…

Comme nous l’avions déjà indiqué , Sony va éditer en juin prochain un CD dédié à la Bretagne « Breizh eo ma Bro » avec la participation de nombreux artistes bretons et amis de la Bretagne, CD qui se clôture par le Bro Gozh avec la participation d’Alan Stivell, Tri Yann, Gwennyn, Rozenn Talec, Cécile Corbel, Gilles Servat, Soldat Louis, Louis Capart, Clarisse Lavanant, Renaud Detressan.

C’est cette version qui sort actuellement sous la forme d’un clip et d’un single. Bravo aux initiateurs et aux artistes pour cette belle version de l’hymne national breton.

Cliquer sur l’image pour accéder au clip video.

Disponible en téléchargement ici: iTunes, Spotify , Deezer , Google Play .

 

Ouest-France, 11 mars 2017

En juin prochain, sortira une compilation de chansons liées à la Bretagne, interprétée par des artistes bretons ou d’ailleurs. Un premier clip, que nous avons publié en exclusivité, vient de sortir. Il s’agit de l’hymne breton interprété par une dizaine d’artistes d’ici.

C’est le fameux ‘Bro gozh ma zadoù », l’hyme breton. C’est en collégiale qu’il a été repris par Alan Stivell, les Tri Yann, Cécile Corbel, Gwennyn, Gilles Servat, Soldat Louis, Louis Capart, Renaud Detressan, Clarisse Lavanant, Rozenn Talec.Le clip montre tous ces chanteurs réunis et de belles images de la Bretagne, de Saint-Malo au château de Suscinio.

Prévu en juin, l’album réunit ces mêmes artistes mais aussi Raphael, Laurent Vouzy, Miossec, Jane Birkin, Boulevard des airs, Renan Luce ou encore Dan Ar Braz. C’est le navigateur-explorateur Olivier de Kersauson qui a été appelé pour jouer le fil conducteur entre les chansons.

Le Télégramme, 10 mars 2017

Sony Music réunit un équipage transgénérationnel pour rendre hommage à la Bretagne à travers une petite quinzaine de chansons, mêlant traditionnels et reprises contemporaines. Baptisé « Breizh eo ma bro » (« La Bretagne est mon pays »), l’album, attendu fin juin,  sera interprété en duo, trio et plus. Jane Birkin et Christophe Miossec y offriront une nouvelle version de « Brest », Dan Ar Braz revisitera « Borders of Salt » accompagné d’un orchestre symphonique, Clarisse Lavanant et Renan Luce mêleront leurs voix sur « La mémoire et la mer » de Léo Ferré, Alan Stivell reprendra son « Brian Boru » avec des invités prestigieux…

Un premier titre est désormais disponible. Pas n’importe lequel puisqu’il s’agit du « Bro gozh ma zadoù », considéré comme l’hymne breton. Pour libérer toute la puissance de son émotion, une dizaine de grandes voix de Bretagne se sont unies : Alan Stivell, Gilles Servat, Louis Capart, Tri Yann, Soldat Louis, Renaud Detressan, Cécile Corbel, Gwennyn, Clarisse Lavanant et Rozenn Talec.

L’extrait suivant verra Boulevard des Airs interpréter « Le bagad de Lann Bihoué » en compagnie des héros de la chanson de Souchon