FC Lorient – Guingamp: le Bro Gozh pour un derby très attendu

#DerbyBreton #FCLEAG

Ouest-France, 29 août 2019

Samedi, à 15 h, le FC Lorient affronte En Avant de Guingamp. Le derby se jouera aussi en tribunes, peut-être à guichets fermés. La rencontre s’annonce comme une grande fête sportive et populaire.

Un match à guichets fermés ?

Jeudi midi, le club avait déjà franchi la barre des 12 000 billets vendus (hors secteur visiteurs) et ouvert la tribune B & B haute. « On espère s’approcher du guichet fermé », indique Emmanuel Robert, directeur commercial du

FC Lorient. Soit quelque 13 700 spectateurs. Les supporters guigampais devraient quant à eux se déplacer par centaines. Les autres belles affiches, au Moustoir, qui pourraient rivaliser dans l’année ? Lens, Caen… « Selon le parcours des équipes », note Emmanuel Robert.

Un début de saison prometteur, sur la pelouse et dans les tribunes

« La tendance billetterie est bonne », s’enthousiasme Emmanuel Robert. « Nous avons autant d’abonnés aujourd’hui (4 200) qu’en fin de campagne (vers le 20 septembre) l’an dernier ! » Les planètes sont alignées : la place de leader occupée par le FCL, la pelouse qui va bien après le passage du Festival interceltique, un nouvel entraîneur qui souffle un nouvel élan, un nouvel attaquant en la personne d’Umut Bozok (meilleur buteur de Ligue 2 avec 24 réalisations en 36 matches, et l’un des artisans de la montée nîmoise en Ligue 1 en 2017-18) pour soutenir Cabot, Wissa, Hamel et consorts.

« Les chiffres sur les premiers matchs sont meilleurs que l’an dernier. » FCL-Paris FC a ainsi attiré plus de 9 000 spectateurs, soit 1 000 de plus que FCL-Le Havre, à la même date l’an dernier.

Un match qui promet

Ça va être chaud sur la pelouse, samedi ! C’est le seul derby de l’année, du moins en championnat, à Lorient. Et voilà deux ans qu’En Avant de Guingamp et le FCL ne se sont pas affrontés. La dernière fois, c’était en Ligue 1, au Moustoir, le 14 janvier 2017. Et Lorient avait gagné, 3 à 1 !

Les Guingampais, 15e au classement de Ligue 2, ont perdu le dernier match contre Valenciennes (0-1). On imagine les joueurs remontés à bloc pour rebondir. Surtout un certain Bryan Pelé, qui vient de signer dans la formation costarmoricaine, après deux saisons à Troyes. Il se fera un malin plaisir de montrer à son club formateur de quel bois il se chauffe. On se souvient, le 19 avril dernier, de son but contre Lorient, alors qu’il jouait pour l’Estac.

Le premier derby breton à appliquer le protocole

Le 25 juillet, une charte a été signée pour mettre encore plus en avant l’identité bretonne lors des derbys de football opposant les clubs professionnels des cinq départements de la Bretagne historique : le Stade Rennais, le FC Nantes , le Stade Brestois, le FC Lorient et En Avant de Guingamp. Samedi, c’est le premier derby à appliquer le protocole. En avant-match, le plus grand drapeau breton du monde (prêté par La Nuit des étoiles) sera déployé sur la pelouse, 5 000 drapeaux bretons seront posés sur les sièges, le bagad de Lorient jouera sur le parvis de la tribune B & B à 13 h 30 puis dans les coursives du stade jusqu’à 15 h, le Bro Gozh (hymne breton) sera interprété à 14 h 50 par Morwenn Le Normand et l’orchestre  des pompiers du Morbihan…

Une fan zone extérieure

 Depuis le début de saison, la fan zone (avec DJ, baby-foot, maquillage, animations foot gonflable) est ouverte à l’extérieur du stade, sur le parvis de la tribune Sud (B & B Hôtels). Terminées les animations dans les coursives du stade, divisées en deux sous les tribunes Sud et Lorient Agglomération. Objectif : « Avoir plus de monde et surtout matérialiser le lien entre la ville et le stade, explique Emmanuel Robert. Peu de clubs ont la chance comme nous d’avoir un stade de centre-ville. C’est bien que les gens sachent qu’il y a un match ! »

Cet emplacement permet aussi aux supporters de voir les joueurs du FCL descendre du bus (entre le théâtre et le stade), vers 13 h 15, 13 h 30. « Ils traversent la fan zone. C’est bien pour le public, mais aussi les joueurs qui nous disent apprécier ce moment », précise Emmanuel Robert. Elle sera ouverte dès 13 h ce samedi, pour accueillir la grande famille du football breton ! Le stade ouvrira quant à lui à 14h.

Saison 2019-2020 : 1er Derby breton entre Lorient et Guingamp ce samedi 31 août.

Ce samedi 31 août au stade du Moustoir à Lorient aura lieu le premier Derby breton #derbybreton de cette saison 2019-2020 entre le FC Lorient et l’En Avant Guingamp.

Au total il y aura 8 derbys bretons cette saison dont 2 en Ligue 2 avec Lorient et Guingamp et 6 en Ligue 1 avec Brest , Nantes et Rennes.

Suite à la signature de la charte des Derbys bretons le 25 juillet dernier à Vannes par les clubs professionnels de football de Bretagne et différents partenaires dont le Conseil régional de Bretagne, le Comité Bro Gozh, Sonerion, Produit en Bretagne et La Nuit des Étoiles, ce premier Derby breton verra la mise en place du protocole retenu:

– présence du plus grand drapeau breton du monde

– animation par le Bagad Sonerien an Oriant

– distribution au public de 5000 drapeaux bretons

– interprétation du Bro Gozh par l’Orchestre des Pompiers du Morbihan et par la chanteuse Morwenn Le Normand

Une vraie fête de la Bretagne et de son football.

Billets ici.

Le Bro Gozh pour le circuit des chapelles

Petits et grands, avec beaucoup de courage, se sont hissés au sommet du Grand Rocher pour admirer le superbe panorama de la Lieue de grève.

Petits et grands, avec beaucoup de courage, se sont hissés au sommet du Grand Rocher pour admirer le superbe panorama de la Lieue de grève.

Le Télégramme, 8 août 2019

En marge du Circuit des chapelles, la balade contée de mercredi a rassemblé un grand nombre de randonneurs. Ils étaient 80, petits et grands, à emboîter le pas des animateurs de cette escapade, Anne Quiguer, Jocelyne Moreau, Jean-Yves Gallou et Maurice Le Coq.

La première halte était Coz Ilis, un ancien temple gallo-romain, un bâtiment carré de 12 m de côté. Selon la tradition orale, la première église de Plestin-les-Grèves se serait trouvée à Coz Iliz (vieille église en breton). Les vestiges, mis à jour à cet endroit, sont ceux d’un sanctuaire gallo-romain, utilisé entre le Ier et le IIIe siècle de notre ère.

Puis, après avoir emprunté un sentier escarpé entre les arbres, le groupe a pu accéder au Grand-Rocher. Depuis son sommet, à 83 m d’altitude, leurs regards ont balayé le superbe panorama de la Lieue de Grève. Ce fut l’occasion d’écouter quelques légendes et chants évoquant ce lieu mythique par Maurice Le Coq. Enfin, au retour, le rituel « Bro gozh va zadoù » a été entonné, tout en levant un verre de cidre.

(….)

Le Bro Gozh pour Saint Urfold

Après de l’inauguration de la statue.

Après de l’inauguration de la statue. | OUEST-FRANCE

Ouest-France, 19 août 2019

Le week-end du 10 août, sur le site de la Vallée des Saints, à Carnoët (Côtes-d’Armor), a été inaugurée officiellement la statue monumentale de saint Urfold. Lors de la cérémonie, l’abbé Jacques Urvoy de Portzamparc a clos ce moment par une bénédiction, accompagnée du cantique à saint Urfold et du Bro Gozh, rythmé au son de la cornemuse de François Boucher.

Philippe de Portzamparc a retracé la genèse de ce projet qui à l’origine de la 114e statue sur 120 déjà installées sur la colline de Carnoët. Il s’agit d’une sculpture d’une hauteur de 4,40 m qui pèse plus de 6 tonnes. Elle est la 17e réalisation de l’artiste Seenu, d’origine indienne, sculpteur fondateur de la Vallée des Saints.

L’œuvre a été commandée et financée par la famille de Portzamparc, une famille originaire des Côtes-d’Armor. François Jestin et Germaine Le Guen-Corvez, originaires de Bourg-Blanc, avaient ouvert la souscription initiale en 2011.

C’est en présence d’une centaine de personnes de la famille de Portzamparc et d’une délégation des Amis de Saint-Urfold qu’a été inaugurée la statue de saint Urfold, statue qui trône fièrement à l’ouest du site, le regard tourné vers Bourg-Blanc.

FC Lorient – Guingamp : premier derby breton de la saison !

supporters-14_3000x2000-1500x1000

FCL Web, 22 août 2019

Le grand derby face à l’EA Guingamp approche à grand pas ! A cette occasion, de nombreuses animations placées sur le thème de la Bretagne seront proposées au public du Moustoir. Découvrez-les ci-dessous.

La charte des derbys bretons appliquée

Le 25 juillet dernier, l’ensemble des clubs bretons ont signé la charte des derbys de foot au stade de la Rabine à Vannes. Fêtes populaires touchant toutes les générations, les derbys sont le lieu idéal pour diffuser davantage de culture bretonne et valoriser le territoire. Les cinq clubs bretons se sont engagés à faire de ces rencontres sportives de grands moments festifs portant haut les couleurs de la Bretagne. Cette charte des derbys bretons a été initiée par le Comité Bro Gozh et la Région Bretagne en partenariat avec Sonerion, la Nuit des Étoiles et Produit en Bretagne.

Premier derby breton de la saison

A l’occasion de la réception de l’EA Guingamp le samedi 31 août à 15h00, premier derby breton de la saison, Ligue 1 et Ligue 2 confondues, le FC Lorient s’est engagé à mettre en œuvre un protocole commun, suite à la signature de cette charte, comprenant une déclinaison d’actions :

  • présence sur la pelouse du stade du Moustoir du plus grand drapeau breton du monde prêté par le festival La Nuit des Étoiles qui en est le propriétaire ;
  • attribution de 5000 drapeaux bretons au public du Moustoir ;
  • présence du Bagad de Lorient, Sonerien an Oriant
  • interprétation du Bro Gozh avant le match en partenariat avec le Comité Bro Gozh. Il sera joué par l’orchestre symphonique des pompiers du Morbihan ;

La Fan Zone toujours présente

Sur ce derby, la Fan Zone sera bien évidemment ouverte sur le parvis de la tribune B&B Hôtels, de 13h00 à 15h00, avec ses traditionnelles animations d’avant-match : animations foot gonflable, jeux bretons, maquillage, DJ et babyfoot.

Les joueurs du FC Lorient arriveront à 13h30, à la descente du bus, à ce même endroit. L’occasion pour les supporters lorientais d’encourager leurs joueurs avant le coup d’envoi du match.

Places à partir de 8€ !

La billetterie pour cette rencontre est d’ores et déjà ouverte. Pour vous munir de places pour ce derby, vous pouvez vous rendre soit :

  • sur la billetterie en ligne
  • à la boutique officielle située au 35, rue du Port à Lorient
  • Café Chez Marie-Jo à Kerfourn

Vous souhaitez assister à ce derby ? Rendez-vous sur la billetterie en ligne en cliquant ici

 

Motocultor: le Bro Gozh avec Alan Stivell

Motocultor, second festival de metal de Bretagne après le Hellfest de Clisson, s’est tenu du 15 au 18 août 2019 à St Nolff près de Vannes, avec plus de 40 000 spectateurs.

Le première journée proposait une ouverture vers le monde celtique avec notamment les 20 ans de l’opéra rock d’Alan Simon , Excalibur.

En fin d’après-midi, c’est Alan Stivell qui se produisait sous l’un des grands chapiteaux de Motocultor, chapiteau plein à craquer, ambiance survoltée, public déchaîné, un concert d’enfer de la part d’un Alan Stivell en très grande forme ! Les métaleux ont plus qu’apprécié !

Pour clore ce moment mémorable, Alan Stivell a lancé le Bro Gozh , un petit évènement car c’est sans doute la première fois que le Bro Gozh est interprété à Motocultor !

Image

 

Le Bro Gozh avec Mouezh Paotred Breizh

Le groupe était composé de 45 choristes.

Le groupe était composé de 45 choristes.

Le Télégramme, 1er août 2019

C’est un pur moment de bonheur et d’émotion qu’ont ressenti, mardi 30 juillet, les 250 personnes présentes à l’église de Guimiliau pour le concert donné par la chorale Mouezh Paotred Breizh. La manifestation rentrait dans le cadre des Enclos en musique.

Les dix premières chansons interprétées par le groupe étaient de consonances religieuses, avec du Glenmor et l’appel aux nations celtes, l’hymne gallois et un « De Profondis » contemporain du compositeur estonien Arvo Pärt. Pour la partie profane, « Broiou ar Mor », connu également sous le nom d’« Amazing Grace », revu sous d’innombrables interprétations, a donné le La de la suite, chargé de plaisir et d’émotion : « Battle Hymn », le célèbre « Glory Allleluia » américain, la chanson du cidre nouveau, un andro du pays vannetais plein de gaieté ont précédé un « Bro gozh ma zadou » repris par les spectateurs debout. C’est avec un grand plaisir qu’ils ont répondu à plusieurs rappels.

Le groupe arrivait précédé d’une solide réputation parfaitement justifiée et est une référence parmi les groupes bretons.