« Défi Bro Gozh » : chanterez-vous l’hymne breton chez vous ?

France Bleu Breizh Izel, 16 avril 2020

Les défis fleurissent depuis le début du confinement. Cette fois, le comité Bro Gozh ma Zadoù vous invite à vous filmer en train de chanter l’hymne national breton. À vos téléphones ! Kanomp ‘ta tudoù !

🎼 « Ni Breizh a galon, karomp hon gwir bro«  🎤 🎧 Vous l’avez en tête ?  Ça y est ? Profitez-en pour vous enregistrer et envoyer votre vidéo au Comité Bro Gozh. Il invite à « _chanter l’hymne de la Bretagne_, par tous ceux qui le souhaitent, petits et grands, amateurs et professionnels , seul et en famille, chez vous tout en se filmant« .

Tous les styles sont les bienvenus précise le comité, « qu’on le chante de façon classique, rock, reggae ou autre, il s’agit tout simplement de le chanter et de partager ainsi un lien fort entre tous les habitants de la Bretagne, mais aussi avec la diaspora et les amis de la Bretagne. »

Mode d’emploi du défi

Pour participer au défi Bro Gozh, vous pouvez réviser avec la vidéo qui se situe en haut de cet article. Puis, il suffit de vous filmer et d’envoyer le fichier au Comité Bro Gozh par SMS, WhatsApp, e-mail, WeTransfer, etc. Votre vidéo sera ensuite publiée sur la page facebook du Comité. Vous pouvez aussi la partager en utilisant sur les réseaux sociaux les mots-dièses : #BroGozh #KanompBreizh #ChantonslaBretagne

Les coordonnées : 

  • e-mail : brogozh@mel.bzh
  • portable : 06 09 71 01 91

Un exemple venu d’outre-Manche

Le comité Bro Gozh a eu l’idée de ce défi en voyant le succès d’une initiative similaire au Pays de Galles. Les Gallois étaient tous invités à chanter leur hymne (dont est inspiré l’hymne breton) devant le perron de leur maison, lundi dernier à 20 heures.


 

 

Le Comité Bro Gozh propose de chanter l’hymne de la Bretagne à la maison

Mai 2019, le Bro Gozh avec le Bagad Orvez, Clarisse Lavanant et Gilles Servat.

Ouest-France, 16 avril 2020

En cette période difficile de confinement, le Comité Bro Gozh propose de chanter l’hymne de la Bretagne à tous ceux qui le souhaitent, chez soi, tout en se filmant.

En cette période de confinement lié à l’épidémie de coronavirus Covid-19, le Comité Bro Gozh propose de chanter l’hymne de la Bretagne à tous ceux qui le souhaitent, petits et grands, amateurs et professionnels, seuls et en famille, chez soi, tout en se filmant.

Qu’on le chante de façon classique, rock, reggae ou autre, il s’agit tout simplement de le chanter et de partager ainsi un lien fort entre tous les habitants de la Bretagne mais aussi avec la diaspora et les amis de la Bretagne avance le comité.

Quel mode d’emploi ?

Pour réviser avant de le chanter, tout est disponible sur le site internet https://pbgmz.wordpress.com/apprendre-le-bro-gozh/

« Seul, en couple, avec vos enfants, vous vous lancez dans le genre que vous souhaitez, tout en vous filmant et vous nous transmettez la vidéo par la voie la plus appropriée selon le poids de la vidéo, SMS, WhatsApp, e-mail, WeTransfer, etc. Nous la publierons sur notre site et les réseaux sociaux », indiquent les organisateurs.

Et d’ajouter : Quand tout sera revenu à la vie normale, tous ceux qui auront participé recevront un petit cadeau !

Pour transmettre par e-mail : brogozh@mel.bzh ou tél. 06 09 71 01 91.

Pendant le confinement, « chantons la Bretagne »

PHOTO CLAUDE PRIGENT / LE TELEGRAMME. MORLAIX (29) : Drapeau breton .

Le Télégramme, 16 avril 2020

Pendant le confinement, le comité Bro Gozh propose, à tous ceux qui le souhaitent, de se filmer en chantant l’hymne de la Bretagne. En cette période difficile de confinement, le Comité Bro Gozh propose de chanter le Bro Gozh, l’hymnede la Bretagne, par tous ceux qui le souhaitent, petits et grands, amateurs et professionnels, seul et en famille,

chez vous tout en se filmant. « Qu’on le chante de façon classique, rock, reggae ou autre, il s’agit tout simplement de le chanter et de partager ainsi un lien fort entre tous les habitants de la Bretagne mais aussi avec la diaspora et les amis de de la Bretagne », explique le comité.

Les vidéos, selon leurs poids, sont à transmettre par la voie la plus appropriée selon le poids de la vidéo, SMS, WhatsApp, e-mail, WeTransfer, etc…et seront publiées sur le site du comité Bro Gozh, sur Facebook et sur Twitter.

e-mail : brogozh@mel.bzh et tel. : 06 09 71 01 91, les réseaux sociaux : #BroGozh #KanompBreizh #ChantonslaBretagne. Renseignements sur : pbgmz.wordpress.com

Le Bro Gozh au St David’s Concert Hall de Cardiff au pays de Galles

Loig Chesnais-Girard, Président du Conseil régional de Bretagne, et Mark Drakeford, Premier ministre gallois.

A l’occasion de la visite d’une délégation bretonne menée par Loig Chesnais-Girard, Président du Conseil régional de Bretagne, au pays de Galles et en Irlande, le Bro Gozh, l’hymne national breton, a été joué au St David’s Hall, à Cardiff, au pays de Galles, suivi du Hen Wlad fy Nhadau, l’hymne national gallois, le dimanche 1er mars 2020, jour de la St David, la fête nationale galloise, en présence du Premier ministre gallois, Mark Drakeford,

. Les 2 hymnes sont interprétés par le BBC National Orchestra and Choir of Wales, sous la direction de Grant Llewellyn, par ailleurs directeur musical de l’Orchestre symphonique de Bretagne.

Carillon de l’Hôtel de Ville de Vannes : à quand le Bro Gozh ?

Hôtel de ville de Vannes

Le Télégramme, 26 février 2020

Il est midi. L’estomac gargouille et il va être l’heure d’aller déjeuner. Le carillon de l’Hôtel de ville me le rappelle sur un ton un tantinet… militaire : il suffirait de changer les cloches par un clairon pour se croire… dans la cour d’une caserne. Certes, la mélodie, limitée par le petit nombre de cloches (trois), ne permet pas une grande originalité. Et c’est bien dommage. Alors, on se prend à rêver… En rajoutant quelques cloches, si c’est possible, on pourrait entendre la « Madelon », ou « Tiens voilà du boudin »… pour rester dans le registre militaire. Ou encore « A la pêche aux moules », ou « Ah les petits pois » pour coller à l’horaire. Mais ma fibre bretonne se met à vibrer et les premières notes du Bro Gozh ma zadoù, me viennent à l’esprit. Ça aurait vraiment de l’allure ! N’est-ce pas, Patrick Mahé !

Ploemeur: le Bro Gozh d’Enora de Parscau pour Morgan Marlet

Morgan Marlet et Ronan One Man Band réunis le temps d’un duo

Le Télégramme, 2 mars 2020

Samedi soir, grand moment à Océanis avec le concert de présentation du disque « LégendeS » de Morgan Marlet !

Près de 300 spectateurs étaient venus soutenir l’enfant du pays, Morgan Marlet, qui présentait son premier album sous son nom propre.

En ouverture, Ronan One Man Band, autre enfant du Pays, a emporté le public avec son blues traditionnel et authentique. Morgan Marlet lui a emboîté le pas pour près de deux heures de concert. Un concert énergique, subtil et généreux, à l’image de l’artiste qui a su s’entourer d’excellents et fidèles musiciens. Un bœuf avec le guitariste Yvan Guillevic en invité ; la venue de Charlie Cappelle, navigateur qui a inspiré la chanson « Charlie s’envole » à Alan Simon, auteur-compositeur du morceau ; le Bro Gozh chanté par Enora de Parscau qui a traduit les textes de certaines chansons en breton ; l’invitation à monter sur scène pour Kohann et Renaud Detressan afin de célébrer le Prix du disque Le Télégramme pour « Chouans » (Le Télégramme du 28 février) ont été des moments forts de la soirée. Une soirée honorée par la présence d’Alan Simon, auteur-compositeur de l’album à l’exception d’un titre de Ronan.

Les différentes versions du disque de Morgan Marlet sont disponibles ici.

Hennebont: le Bro Gozh pour les élèves de St Gilles

Vendredi soir dernier, à la salle des fêtes d’Inzinzac-Lochrist, le spectacle de l’école St Gilles d’Hennebont avait pour thème les langues du monde.

Les élèves des classes bilingues et monolingues ont commencé par la langue bretonne avec une danse formant le drapeau breton et se terminant par l’interprétation du Bro Gozh accompagnée par un couple de sonneurs. Puis les enfants ont continué avec d’autres langues, le tout étant commenté par deux enfants en breton et en français.