Jugon: le Bro Gozh pour l’orgue de l’église

Le Télégramme, 23 juillet 2021

C’est dimanche matin que Mgr Denis Moutel a béni l’orgue de l’église de Jugon-les-Lacs, devant une nombreuse assistance, avant un concert remarqué.

Monseigneur Denis Moutel a béni l’orgue au cours d’une messe célébrée pour l’inauguration de l’instrument.

L’histoire n’est pas banale car cet orgue du XIXe siècle, en acajou, arrive de l’hôpital de Chichester (Sussex), après un démontage par une équipe de bénévoles et une traversée de la Manche avant le Brexit. Puis ce fut le temps du remontage dans l’église (738 tuyaux !), compliqué par les différents confinements.

L’évêque Denis Moutel a souligné, dimanche, lors de la messe de bénédiction, le travail accompli et remercié les élus qui, sous la mandature de Roger Aubrée, ont facilité ce projet, porté par l’EAP.

Une nouvelle perspective

Éric Moisan, le maire, a retracé l’épopée menée par Yann Drezet, Jean-Luc Le Lionnais, Marie-France Halna Du Fretay et de nombreux bénévoles. Il souligne aussi que l’instrument vient « embellir le patrimoine remarquable de la commune » et espère qu’il sera proposé à l’enseignement par l’école de musique communautaire. Yann Drezet, organiste, a reçu officiellement la clé de l’orgue et saura faire vivre l’instrument.

L’après-midi, après l’intervention d’Arnaud Heurtebise, facteur d’orgue, des concerts ont été donnés. Le maire remarque : « C’est une nouvelle perspective culturelle qui s’ouvre à nous et s’ajoute aux autres programmations ».

Le Bro Gozh debout

Hélène Cavallier Le Borgne, organiste à l’église Saint-Malo de Dinan et à la cathédrale de Dol-de-Bretagne, Jean Massard, organiste à la cathédrale de Saint-Brieuc, Pierre Ouilhon, organiste à la cathédrale d’Oloron-Sainte-Marie (64), en vacances à Jugon-les-Lacs, et Yann Drezet ont fait sonner l’instrument. Jean Massart a également expliqué le fonctionnement de l’orgue. Les spectateurs se souviendront d’un grand moment de cette journée, lorsque Thibaut Marin et sa cornemuse se sont joints à l’orgue pour jouer Bro Gozh Ma Zadoù, l’hymne breton, avec l’assemblée qui chantait debout.

Le Trophée Bro Gozh 2021 pour Lisardo Lombardia, directeur du Festival Interceltique

PHOTO FRANCOIS DESTOC / LE TELEGRAMME LORIENT (56) : Lizardo Lombardia, directeur du Festival Interceltique FIL

Vendredi 13 août dernier, au palais des Congrès de Lorient, au cœur du Festival interceltique, eut lieu une cérémonie d’hommage à Lisardo Lombardia qui, après avoir dirigé le Festival durant 14 ans, prendra sa retraite en octobre prochain.

A cette occasion, le Comité Bro Gozh lui a remis le Trophée Bro Gozh 2021. Un extrait du discours du président du Comité, Jacques-Yves Le Touze:

« Le 5 septembre 1903, sur la place centrale de Lesneven, devant des milliers de personnes, le Bro Gozh ma Zadoù est proclamé hymne national de la Bretagne. Inspiré directement de l’hymne national gallois, c’est un choix délibéré fait à l’époque pour souligner les liens ancestraux, culturels, linguistiques entre le pays de Galles et la Bretagne, une petite pierre sur la longue route de l’interceltisme.

Ce chant, le Bro Gozh , a vécu le siècle qui a suivi avec des hauts et des bas, très populaire à certaines périodes, beaucoup moins à d’autres, et ceci jusqu’au début des années 2000 où il a commencé à retrouver une certaine popularité grâce à des artistes comme Alan Stivell, ou des clubs sportifs comme le Stade rennais ou le Rugby club de Vannes et dernièrement le FCL . Ce travail mené depuis plusieurs années va d’ailleurs aboutir à une initiative importante du Conseil régional de Bretagne dans quelques semaines.

Dans ce renouveau, le Festival interceltique tient une place particulière, c’est le plus grand événement culturel de Bretagne à avoir ces dernières années donné toute sa place au Bro Gozh . Je garde notamment un souvenir exceptionnel de l’Année du pays de Galles en 2018 avec des moments assez mémorables … Ce qui a valu d’ailleurs au FIL de recevoir le Prix Bro Gozh des mains du président de la Région en 2019.

Mais derrière ce choix du FIL , il y a la décision et la volonté d’un homme , Lisardo Lombardia, qui a très bien compris toute la valeur de ce chant pour l’avenir de la Bretagne et de sa culture.

Au nom du Comité Bro Gozh, je suis vraiment très heureux de te remettre ce Trophée Bro Gozh, réalisé par les Ateliers Toulhoat à Quimper.

Tous nos remerciements pour ton travail et toutes nos félicitations !

Et si je peux essayer … Munches gracies, Lisardo! Et à très bientôt je n’en doute pas ! »

Photo ABP
Ouest-France, 14 août 2021

ABP, 14 août 2021

Samedi dernier, les bagadoù avaient rendu un vibrant hommage à celui qui pendant quatorze ans a dirigé le festival interceltique de Lorient en jouant tous ensemble sur les gradins du stade de Lorient un air asturien (voir notre article)

Hier, c’est Jean Peeters, le Président du FIL, qui lui a remis au nom du festival un tableau, puis le maire de Lorient, Fabrice Loher, lui a remis la médaille de la ville, puis Jacky Flippot, le président de l’Institut culturel de Bretagne – Skol Uhel ar Vro (ICB-SUAV) lui a remis la médaille de l’Institut. Jacques-Yves Le Touze, président du comité Bro Goz ma Zadoù lui a remis le trophée du Bro Gozh. Géraldine Marsaudon l’a remercié au nom des bénévoles et lui a remis un passeport breton symbolique. Un des huit délégués représentant l’international est aussi intervenu et lui a remis une cuillère en bois qui autrefois au Pays de Galles scellait l’amitié.

Le galicien Carlos Nuñez a accompagné Lisardo Lombardia (qui est aussi un baryton) pour une chanson en asturien et Gilles Servat et Lisardo ont chanté ensemble « Je vous emporte dans mon coeur ».

.

Élections régionales: soutien affirmé aux actions du Comité Bro Gozh

PHOTO Lionel Le Saux / LE TELEGRAMME. BREST (29) : Debat organise par Tebeo aux Capucins a Brest avec huit candidats aux elections regionales, de gauche a droite sur la photo : Joannic Martin, Pierre-Yves Cadalen, Claire Desmares-Poirrier, Loig Chesnais-Girard, Daniel Cueff, Isabelle Le Callennec, Gilles Pennelle, Thierry Burlot.

Depuis 2010, le Comité Bro Gozh travaille à la promotion du Bro Gozh comme hymne de la Bretagne à travers de multiples actions dans le monde culturel, musical ou encore sportif; durant cette période, le Comité a pu compter sur le soutien du Conseil régional .

Dans le cadre des élections régionales, le Comité avait décidé de rencontrer les différentes listes candidates et c’est ainsi qu’un échange a pu avoir lieu avec les listes suivantes : La Bretagne avec Loig, Hissons haut la Bretagne, La Bretagne ma vie, Bretagne d’avenir, Nous la Bretagne, Bretagne responsable.Ces échanges ont permis de revenir sur les actions du Comité , sur ses relations avec le Conseil régional et sur les projets des mois à venir.

Ces différentes listes ont confirmé leur intérêt pour notre travail et leur volonté de continuer dans la voie tracée depuis quelques années.

Comité Bro Gozh

(Les circonstances et les agendas respectifs n’ont pas permis de rencontrer l’ensemble des listes en lice)

Plouigneau: le Bro Gozh pour les 100 ans des Ets Le Guern

Les organisateurs des courses cyclistes du 26 septembre : François-Marie Le Guern, Émile Prigent et Francis Le Guern (de gauche à droite).

Les organisateurs des courses cyclistes du 26 septembre : François-Marie Le Guern, Émile Prigent et Francis Le Guern (de gauche à droite).

Le Télégramme, 11 septembre 2020

Des courses cyclistes organisées le samedi 26 septembre

Afin de fêter les 100 ans des Ets Le Guern et de relancer la tradition des courses cyclistes à Plouigneau, Francis Le Guern, président de l’US Plouigneau, son frère, François-Marie Le Guern, et Émile Prigent, vice-président de l’Entente cycliste de Plestin-Pays du Trégor (ECPPT), organisent, le samedi 26 septembre, un événement sportif autour de la petite reine pour les minimes, cadets, première, deuxième, troisième catégories et juniors.

Le départ des minimes sera donné dès 13 h. Ils effectueront un circuit de sept fois 4,300 km entre le quartier de la gare et l’entreprise, soit 30 km. Le départ des cadets se fera à 14 h (même circuit douze fois, soit 51,600 km). De nombreux lots matériels sont à gagner pour ces deux épreuves. Les première, deuxième et troisième catégories et juniors partiront à 16 h. Ils devront effectuer 26 tours, soit 112 km. Au centième kilomètre, les dix premiers se répartiront une prime spéciale de 700 €.

150 coureurs attendus

Clarisse Lavanant chantera l’hymne breton « Bro Gozh Ma Zadoù » avant le top départ et le speaker Éric Le Balc’h commentera cette course, dotée de 2 000 € de primes. Une centaine d’inscriptions a déjà été enregistrée et l’on attend près de 150 coureurs, venant de Bretagne, Normandie, Vendée…. On notera la présence de Jean Bourlès, 90 ans, qui a gagné le premier Critérium de Plouigneau en 1950.