Interceltique: ce vendredi, le Bro Gozh avec Alan Stivell et l’Orchestre Symphonique de Bretagne

7seizh, 8 août 2018

Lorient, vendredi 10 août 2018, Nous évoquons régulièrement avec vous le nouvel album d’Alan Stivell. Ce dernier sera invité de l’Orchestre Symphonique de Bretagne, Catrin Finch et Seckou Keita ce vendredi 10 août à l’espace Marine, dans le cadre du Festival Interceltique de Lorient, pour une co-production OSB / FIL.

« La Reine des harpes » est le surnom donné à Catrin Finch, harpiste de renommée internationale pour ses performances au Royaume-Uni et dans le monde entier. Seckou Keita est un artiste sénégalais multi-instrumentiste qui joue aussi bien de la kora, du djembé que de la harpe à 22 cordes. Ces deux artistes remarquables se rencontrent en 2012 et sortent un album commun en 2013 qui a été présenté à Lorient lors d’un concert mémorable. En 2014, Songlines Magazine (référent anglais de la world music) leur décerne le prix de la meilleure collaboration culturelle. Véritable coup de foudre artistique, ils reviennent ensemble avec leur nouvel album SOAR où la migration et les voyages en sont les thèmes principaux. L’intrépide duo continue l’exploration et surtout la célébration des différences et des parallèles possibles entre leurs instruments et leurs cultures. Ils partagent cette fois la scène avec l’Orchestre Symphonique de Bretagne dans un échange culturel et musical qui vaut tous les voyages.

Un invité d’exception sera sur scène pour les accompagner sur quelques chansons : Alan Stivell. Il y interprétera deux ou trois titres, dont le fameux A-hed an noz et bien évidemment le Bro Gozh.

L’Orchestre symphonique de Bretagne a reçu lundi dernier le prix Bro Gozh ma zadoù lors d’une cérémonie qui a eu lieu lundi à l’hôtel de Ville de Lorient.

Le Doudou Star joue l’Hymne national breton

Sur le site Kengo

Pré-commandez la peluche Minig, le doudou dédié à la Bretagne, avec l’hymne breton, le Bro Gozh ma zadoù, qui résonne lorsque l’on appuie sur sa patte et faites résonner le Bro Gozh autour du monde !  

Pendant 2 mois une campagne de crowdfunding est lancée en direct auprès du public à prix préférentiel de 20 € pour le recevoir directement chez soi, frais de port compris.

Ce doudou aux normes CE est en peluche rase, il possède une écharpe brodée d’hermines héraldiques et une puce intégrée pour jouer le Bro gozh ma Zadoù. Sa pile lui confère 500 heures d’autonomie, en attendant une plus longue indépendance. Voici ma fille avec le prototype.

n levant les couleurs dans son jardin, en avant match du RCV de Vannes, du FC Nantes ou de L’hermine basket ou encore du Stade Rennais au Roazhon Park, ou en toute occasion ! Mis dans le berceau des enfants c’est un cours d’éducation civique et d’histoire que vous offrez à votre nouveau-né ! Offert aux bretons du monde entier, c’est une part de marché bretonne qui s’installe sur tout le globe, Bretagne est Univers.

Pendant ces 2 mois Minig va vous montrer comment la mettre en scène demain pour que vous aussi puissiez communiquez citoyennement et ludiquement à la réunification de la Bretagne à 5 départements.

Minig wants you !!

War raok Minig !!

Utilisation des dons

Pour 20 euros vous pré-commandez Minig Bro Gozh autour du Monde et la recevez chez vous directement, ce financement participatif est une action en direct sans passer par les réseaux de distribution.

Il permet de mettre en fabrication au nombre exact les commandes passées. Pour les  150 premiers contributeurs un porte clé Minig sera offert.

Qui suis-je ?

Après un parcours professionnel dans l’industrie musicale au sein de labels, spécialisé dans l’édition, la production et la distribution d’artistes de musique du monde et/ou  rock, en association avec le spectacle vivant, je suis rentré en Bretagne et j’ai créé des peluches bretonnes pour les enfants. Récompensé par un Prix création Bretagne en 2000 pour Iffig le lapin sonneur, j’ai ensuite développé Minig, l’hermine, emblème naturel et historique de la Bretagne.

Après avoir financé un programme scolaire au Népal pour les orphelins, un ashram de musiques et danses traditionnel, Iffig le lapin et Minig l’hermine se sont aussi associés à plusieurs programmes humanitaires tels que le Téléthon, ou encore mettre à la disposition des enfants un doudou pompier dans les ambulances du Finistère. Militant breton, mes projets ont toujours des valeurs éthiques associées.

En 2000, Facebook n’existait pas mais je recevais régulièrement des photos de Iffig le lapin acheté en cadeau de naissance et offert à des enfants ou petits enfants expatriés autour du Monde. C’est de là qu’est revenue cette idée de mettre une puce électronique dans Minig l’Hermine et de la refaire voyager, pour faire sonner le Bro Gozh aux 4 coins de la planète. Les moyens technologiques et de communication aidant, il est facile aujourd’hui de filmer et partager du son et de l’image. c’est donc un nouveau symbole associé au drapeau breton que je vous propose d’offrir ou d’acheter pour vous tout simplement.

Eric Leost, créateur de Minig.

Il s’agit aussi de continuer sans relâche à œuvrer pour le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne administrative, par l’image et le son. Le site Minig Bro Gozh continuera d’exister après la livraison et sera le relai de chaque video ou photo filmée autour du Monde et en Bretagne avec Minig.

Ces peluches sont bien sur aux normes européennes EN 71 123 et sont testées par le plus gros cabinet de testing sécurité jouet, SGS.

Pour participer au financement, cliquer ici !

 

Un Bro Gozh sri-lankais pour l’Interceltique 2018

Ce n’est pas tous les jours que ça arrive : le Comité Bro Gozh a reçu ce jour un envoi en provenance du Sri-Lanka, une peinture réalisée par Padrig Morin que nous avions présenté ici en décembre dernier.

Une œuvre en l’honneur du Bro Gozh fusionnant les traditions celtiques et hindouistes.

Celle-ci participera à un évènement organisé par le Comité Bro Gozh le lundi 6 août 2018 lors du Festival Interceltique et qui mettra à l’honneur les relations entre le Pays de Galles et la Bretagne, nos hymnes nationaux respectifs et plusieurs acteurs de ces liens séculaires entre nos deux pays. Nous y reviendrons dans quelques semaines mais d’ores et déjà, notez-le dans vos agendas .

Brest : un Bro Gozh du tonnerre pour la fête des langues

7seizh, 8 juin 2017

Quand Perynn Bleunven revisite le Bro Gozh ….

L’émission Arvest Kafe animée par Loeiza Beauvir a reçu ce dimanche une personnalité hors-norme, Perynn Bleunven, jeune artiste originaire de Plabennec débordant d’énergie. Mais quel talent peut-il bien lui manquer ? Chanteuse, comédienne et youtubeuse, elle relie de manière naturelle vidéo et musique dans ses créations. Cette émission est l’occasion de faire la connaissance d’un phénomène en pleine éclosion qui fait et fera parler d’elle.

En fin d’émission, vers la 23ème minute, Perynn Bleunven nous propose sa version du Bro Gozh . Décoiffant ! Bravo . Le Bro Gozh doit vivre ainsi au gré des envies et des humeurs.

Pour voir l’émission, cliquer sur la photo ci-dessous.

Perynn Bleunven à gauche .

 

 

Le Bro Gozh en single et en clip avec Stivell, Servat, Tri Yann, Capart, Soldat Louis, Gwennyn, Lavanant, etc…

Comme nous l’avions déjà indiqué , Sony va éditer en juin prochain un CD dédié à la Bretagne « Breizh eo ma Bro » avec la participation de nombreux artistes bretons et amis de la Bretagne, CD qui se clôture par le Bro Gozh avec la participation d’Alan Stivell, Tri Yann, Gwennyn, Rozenn Talec, Cécile Corbel, Gilles Servat, Soldat Louis, Louis Capart, Clarisse Lavanant, Renaud Detressan.

C’est cette version qui sort actuellement sous la forme d’un clip et d’un single. Bravo aux initiateurs et aux artistes pour cette belle version de l’hymne national breton.

Cliquer sur l’image pour accéder au clip video.

Disponible en téléchargement ici: iTunes, Spotify , Deezer , Google Play .

 

Ouest-France, 11 mars 2017

En juin prochain, sortira une compilation de chansons liées à la Bretagne, interprétée par des artistes bretons ou d’ailleurs. Un premier clip, que nous avons publié en exclusivité, vient de sortir. Il s’agit de l’hymne breton interprété par une dizaine d’artistes d’ici.

C’est le fameux ‘Bro gozh ma zadoù », l’hyme breton. C’est en collégiale qu’il a été repris par Alan Stivell, les Tri Yann, Cécile Corbel, Gwennyn, Gilles Servat, Soldat Louis, Louis Capart, Renaud Detressan, Clarisse Lavanant, Rozenn Talec.Le clip montre tous ces chanteurs réunis et de belles images de la Bretagne, de Saint-Malo au château de Suscinio.

Prévu en juin, l’album réunit ces mêmes artistes mais aussi Raphael, Laurent Vouzy, Miossec, Jane Birkin, Boulevard des airs, Renan Luce ou encore Dan Ar Braz. C’est le navigateur-explorateur Olivier de Kersauson qui a été appelé pour jouer le fil conducteur entre les chansons.

Le Télégramme, 10 mars 2017

Sony Music réunit un équipage transgénérationnel pour rendre hommage à la Bretagne à travers une petite quinzaine de chansons, mêlant traditionnels et reprises contemporaines. Baptisé « Breizh eo ma bro » (« La Bretagne est mon pays »), l’album, attendu fin juin,  sera interprété en duo, trio et plus. Jane Birkin et Christophe Miossec y offriront une nouvelle version de « Brest », Dan Ar Braz revisitera « Borders of Salt » accompagné d’un orchestre symphonique, Clarisse Lavanant et Renan Luce mêleront leurs voix sur « La mémoire et la mer » de Léo Ferré, Alan Stivell reprendra son « Brian Boru » avec des invités prestigieux…

Un premier titre est désormais disponible. Pas n’importe lequel puisqu’il s’agit du « Bro gozh ma zadoù », considéré comme l’hymne breton. Pour libérer toute la puissance de son émotion, une dizaine de grandes voix de Bretagne se sont unies : Alan Stivell, Gilles Servat, Louis Capart, Tri Yann, Soldat Louis, Renaud Detressan, Cécile Corbel, Gwennyn, Clarisse Lavanant et Rozenn Talec.

L’extrait suivant verra Boulevard des Airs interpréter « Le bagad de Lann Bihoué » en compagnie des héros de la chanson de Souchon

De grands noms chantent la Bretagne et… le Bro Gozh !

Ouest-France, 26 janvier 2017

par Michel Troadec

Une compilation de chansons liées à la Bretagne sortira en juin, mélangeant artistes bretons et d’ailleurs.

En 2015, un album de reprises de chansons corses, initié par Patrick Fiori sous le nom de Corsu Mezu Mezu, a connu un large succès avec 250 000 albums vendus. Une surprise… Il réunissait des artistes corses et d’ailleurs.

 Afficher l'image d'origine

C’est sur ce principe que le même label (Sony) a décidé d’enregistrer un album de reprises de chansons de Bretagne ou celtes. Avec l’idée d’en faire un succès commercial…

La dernière fois qu’un(e) artiste a repris des grands titres du répertoire breton, son disque s’est vendu à 1 million d’exemplaires. C’était Nolwenn Leroy avec Bretonne, fin 2010.

Avec les grands vétérans

Pour ce nouveau projet, le navigateur-explorateur brestois Olivier de Kersauson a été appelé afin d’être le fil rouge de l’aventure, par la lecture de courts textes. On l’entend ainsi égrener quelques commentaires entre les chansons : « Port Coton, c’est une complainte faite pour voix éraillée, corps cassés, fatigue de l’aube, désespoir du soir, nuit sans lune », raconte-t-il afin de présenter la chanson du même nom, interprétée de belle manière sur cet album, et en breton, par… Raphael et Gwennyn. Port Coton, comme ce lieu de Belle-Ile, a été écrite par Raphael pour le premier album de Zaz, en version française.

Les grands vétérans bretons sont au rendez-vous. Alan Stivell interprète son Brian Boru avec Laurent Voulzy. Dan Ar Braz chante Borders of Salt, accompagné par l’Orchestre de Bretagne. Les Tri Yann sont en duo avec Louis Capart sur Sein 1940, et avec Gwennyn pour Son ar Chistr. Et Gilles Servat apparaît dans Ar Soudarded zo Gwisket e Ruz, avec Rozenn Talec.

Miossec s’offre son Brest, en duo avec Jane Birkin. « Le tonnerre de Brest, c’est pas seulement le juron du Capitaine Haddock, mais ce canon que l’on tirait lorsqu’un bagnard s’était évadé […]. Tous les chasseurs de primes se mettaient alors en route », rappelle Olivier de Kersauson.

Cécile Corbel reprend le Marie-Jeanne Gabrielle de Louis Capart. C’est une jolie interprétation de La mémoire et la mer que se partagent Renan Luce et Clarisse Lavanant au chant très aérien. La surprise, c’est Boulevard des Airs, impeccables dans Le bagad de Lann Bihoué avec… le bagad de Lann Bihoué.

C’est en « collégiale bretonne » qu’est repris le Bro Gozh ma Zadoù, titre qui devrait clôturer un album appelé Breizh eo ma Bro, soit « La Bretagne est mon pays ».

D’ici à la sortie de ce disque, en juin, d’autres chansons et interprètes pourraient s’ajouter aux quatorze titres et aux dix-neuf artistes et groupes déjà embarqués.