Audierne: le Bro Gozh pour le festival Joa d’an Anaon

Vincent Fouquet (au centre) entouré de Christine Tomme présidente de Art Ria et Yves Dussin, l’un des créateurs de la galerie lors du vernissage de l’exposition

Le Télégramme, 4 septembre 2022

Le Festival Joa d’an anaon sur le rapport des Bretons avec la mort, loin de semer l’effroi dans le cœur des participants, a conquis un public venu nombreux à Audierne.

Vincent Fouquet pouvait se montrer satisfait, samedi soir, au terme d’une journée d’animations autour de l’exposition de ses œuvres dans la galerie Art Ria au-dessus des halles à Audierne. Outre un talent désormais reconnu, Vincent Fouquet a le don d’ouvrir son espace à d’autres artistes et celui de s’entourer d’associations capables d’organiser des événements autour d’un thème. Cette fois ce fut celui du rapport des Bretons avec la mort inspiré par l’expression « Joa d’an anaon » (Joie aux trépassés) utilisée autrefois particulièrement à l’île de Sein.(….)

La journée s’est terminée en apothéose par un concert organisé par l’association du Théâtre Ephémère dans la salle Georges-Madec devant plus de 100 personnes. Le trio Pêr Vari Kervarec, Tony Dudognon, complété pour l’occasion par René Gonidec a offert au public « La mémoire d’un peuple », un ensemble de musiques et des chants tirés du Barzaz Breizh. Les morceaux interprétés au biniou, à la bombarde, à la clarinette, à l’orgue ou au piano étaient entrecoupés de textes poétiques ou racontant des épisodes de l’histoire de la Bretagne. En guise de conclusion, le public, debout, a entonné le « Bro Gozh ma Zadoù » accompagné par les trois musiciens.

Le Bro Gozh pour le pardon du Relec

L’ensemble Gens Cambrina a joué avec virtuosité des airs traditionnels breton mais aussi des extraits de pièces irlandaises

Le Télégramme, 18 août 2022

Le dernier concert de la saison estivale proposé par l’association Hent Telenn Breizh s’est tenu, lundi après midi 15 août, à l’abbaye du Relec. Il mettait ainsi un terme au stage d’été de chant celtique sacré dans ce lieu historique où la harpe à cordes de bronze résonnait à une autre époque.

Un concert de qualité

L’ensemble Gens Cambrina, Violaine Mayor et Joël Herrou, Jean et Mikaël Herrou se sont succédé, dans le chœur de l’abbaye, pour offrir à un public attentif un concert de harpe et de chant de très grande qualité.

Au cours de ce concert du pardon du 15 août, la soixantaine de personnes présentes a pu écouter avec attention du traditionnel breton mais aussi du manuscrit de Cortone du XIIIe siècle, du manuscrit de Bunting du XVIIe siècle, du traditionnel irlandais et pour terminer deux cantiques dédiés à Notre-Dame du Relec (Ar Bardoz et Intron Maria ar Relec) avant de conclure par l’hymne national breton « bro gozh ma zadou » repris par une partie de l’auditoire.

Saint-Thégonnec : 2 violons pour un Bro Gozh

Le Télégramme, 15 août 2022

Katia Darisio et Clara Danchin ont joué à merveille a l’unisson des morceaux de musique classique, traditionnels et plus confidentielles

Katia Darisio et Clara Danchin ont joué à merveille et à l’unisson des morceaux de musique classique, folkloriques et plus confidentielles.

Vendredi 12 août, dans le cadre du festival Les enclos en musique, Clara Danchin et Katia Dariso, toutes deux professeures de violon, ont présenté un concert de violon de très grande qualité qui a enthousiasmé la quarantaine de personnes présentes.

Elles ont éclairé par leur virtuosité le chœur de l’église, et ont joué des levures de l’époque baroque à la période romantique, en passant par de la musique folklorique, faisant au passage un clin d’œil à la musique bretonne en interprétant, en particulier l’hymne de la Bretagne, le « Bro gozh ma zadou » (« Le vieux pays de mes pères »). Elles ont aussi joué quelques morceaux plus confidentiels.

Le Bro Gozh d’Agathe Louis pour St Gildas de Rhuys

Le Télégramme, 7 août 2022

En 2012, Agathe Louis, aujourd’hui 42 ans, gildasienne, avait aussi remporté la bogue d’or (en tant que chanteuse) dans le cadre du concours du Groupement Culturel Breton des Pays de Vilaine (GCBPV)

La Fête celtique de Saint-Gildas-de-Rhuys a tenu toutes ses promesses samedi 6 août. Beaucoup de spectateurs avaient pris place le long du parcours dans le bourg pour voir les cercles et bagadoù venus de différents points du département. Sur les neuf groupes prévus, un seul manquait à l’appel, le bagad de Lanester qui n’a finalement pas pu être présent.

À la suite du défilé, Agathe Louis a entonné, a cappella, le « Bro gozh ma zadoù », sur la scène place Monseigneur-Ropert, suivie par chacun des groupes qui se produisait devant un public toujours aussi friand de musique traditionnelle.

Trégunc: le Bro Gozh pour l’école Diwan

Matinée de chant, vendredi, à l’école Diwan.

Le Télégramme, le 25 juin 2022

Très bon moment de partage et d’échange intergénérationnel en breton, vendredi, à l’école Diwan de Trégunc, où les enfants ont accueilli la chorale Mouezh Bro Konk. Après plusieurs semaines de travail, les élèves, de la grande section jusqu’au CM2, ont pu chanter leurs chansons avec les choristes. La chorale a ensuite enchaîné avec quelques airs de son répertoire, dont le « Bro gozh ma zadoù », hymne national breton.

Tous les participants, élèves, membres de la chorale, comme les parents spectateurs, ont été ravis de ce moment passé ensemble. Le rendez-vous est déjà pris pour une nouvelle rencontre l’an prochain.