Le Bro Gozh au Stade du Moustoir avec le FC Lorient.

Mickaël Landreau, l'entraîneur du FC Lorient

Mickaël Landreau, l’entraîneur du FC Lorient © Radio France – Thomas Lavaud

France Bleu Breizh Izel, 27 octobre 2018

Lors du derby entre Brest et Lorient, le club des merlus avait surpris par un live tweet en breton. Le club compte récidiver pour le match retour mais pas pour les autres rencontres du championnat.

Une trentaine de tweets en breton pour vivre le choc entre Brest et Lorient. Une première mondiale pour un club de Ligue 1. Les internautes ont été bien surpris en les lisant à l’image de Jacques-Yves Le Touze, fervent militant de la culture bretonne à Lorient. « Et voilà que le @FCLorient twitte aussi en breton ! Bravo !« .

Le FC Lorient explique qu’un des membres de l’équipe chargée des réseaux sociaux est bretonnant. Il s’est chargé de créer les visuels et de commenter le match en breton. L’opération avait lieu évidemment à l’occasion du derby. « Il y a eu de bons retours alors on va sans doute le refaire pour le match retour » explique t-on au club. Mais pas pour les autres matchs du championnat.

Cultiver sa « bretonnité »

En plus de ces tweets, le club souligne que depuis le début de l’année, le Bro Gozh Ma Zadoù résonne dans l’enceinte du Moustoir. Le Stade Rennais joue également l’hymne national breton depuis plusieurs années avant chaque match au Roazhon Park, tout comme le Rugby Club de Vannes.

Tudi Crequer

Le Bro Gozh au stade du Moustoir à Lorient … vu de Vannes …..

Ouest-France, 20 janvier 2018

@Hymne breton

On le savait fervent défenseur de la culture bretonne. Un peu moins lobbyiste, quoique…

L’élu vannetais, Patrick Mahé, ancien rédacteur en chef de Paris Match, a tweeté: «  Vite le Bro Gozh, l’hymne breton au Moustoir, comme à La Rabine, avant chaque match du Rugby-Club de Vannes ! Allez les Merlus, suivez l’exemple vannetais ! On ne demande pas mieux ! « . Les supporters lorientais ont massivement retweeté le message. faut-il y voir un signe ?

Le Bro Gozh pour la rencontre Séné FC – FC Lorient

Photo Ouest-France

Petit évènement dans le monde du football breton, ce samedi 2 décembre 2017, au stade de la Rabine à Vannes: le Séné FC recevait le FC Lorient dans le cadre de la Coupe de France de football. Le club lorientais s’imposait logiquement 6 à 1 contre les Sinagots.

Devant plus de 6000 spectateurs, cette rencontre a commencé au son du pipe-band de Vannes, suivi, comme il se doit à La Rabine, par le Bro Gozh ma Zadoù interprété par Philippe Le Ray .

Espérons que le Bro Gozh aura enfin toute sa place au stade du Moustoir de Lorient suite à cette expérience vannetaise. Le Comité Bro Gozh a écrit en ce sens à la direction du FCL .

Le Bro Gozh au stade du Moustoir à Lorient

brogozhmoustoirmerlus

Non, le Bro Gozh n’a pas été chanté au stade du Moustoir à Lorient hier, samedi 15 octobre, lors du derby breton opposant les Merlus lorientais aux Canaris nantais mais notre hymne y était bien présent de façon « géante » avec un vers extrait du second couplet, « N’eus bro all a garan kement ‘barzh ar bed » (1), au pied du gwenn-ha-du de 1000 m² déployé par les Ultras lorientais. Bravo !

Espérons que l’on entendra bientôt résonner le Bro Gozh  au Moustoir lors des derbys bretons par exemple.

(1) « Il n’y a pas de pays que j’aime plus au monde ».

Roazhon-An Oriant : Kanet e vo Bro Gozh Ma Zadoù a-raok ar c’hrogad

YouennGuillanton3

France Bleu Breizh Izel, 8 janvier 2016

gant Tudi Crequer

Goulennet e oa bet digant ar c’haner Youenn Guillanton kanañ kan broadel Breizh a-raok ar c’hrogad melldroad etre Roazhon hag An Oriant. « Loc’h a zo ennon », emezañ.

« Klasket e veze war-lec’h tud. Gwir eo, em eus bet graet un neubeut traoù er mare-mañ, e-giz ar festival Yaouank, en un abadenn war France Bleu Breizh Izel er Maezioù Frank e Roazhon pe c’hoazh un abadenn m’oa bet graet ivez en tele. Setu em boa un toullad traoù aze hag o deus lakaet tud zo da soñjal e vijen barrek da ganañ a-raok ar match-se. Met, laouen on da gemer perzh en abadenn-se. »

Kanañ a raio Youenn Guillanton dirak 30.000 arvester. Leun chouk e vo sur a-walc’h ar Roazhon Park rak match kentañ Yoann Gourcuff e vo evitañ gant dilhad Roazhon. Setu, un tammig ankeniet eo ar c’haner. « Gast ! Ne sellin ket diouzh an dud kement-se e penn kentañ. Emichañs e teuin a-benn da vont betek penn. Spontet-naet e vin rak n’on ket ken kustum. Ret eo gouzout eo berr-tre ar jeu. Ne bado nemet ur vunutenn hanter. Ret e vo lansañ mat ar jeu. Pleustret em eus e-pad 15 deiz kazi. Ret e vo tommañ mat ha kemer louzeier evit ar c’houzoug. »

« Spontet naet e vin rak n’on ket ken kustum », Youenn Guillanton

Ankeniet eo un tammig ar paotr, rak e vo sur mat e-kreiz ar stad ha « e-giz ma vez lavaret : amzer Vreizh, amzer vrein. Da 8e e vo, hag er gleboc’h. » E-unan tout e vo Youenn Guillanton, « hep sonerezh ebet da vont betek penn. Marteze e vin e-kreiz an avel, setu e c’hellfe bezañ start mat. Met, evidon-me eo dreist-holl ur chañs, ur burzhud. Ha, ret eo kemer ar chañs pa dremen, ret eo lampat warni ! »

Ha daoust-hag-eñv en deus graet e choazh etre Roazhon hag An Oriant ? « M’eus ket droad da lavar sañset dre m’emaon o chom amañ. A-hend-all e vin lakaet diaes. Met gwir eo, peurliesañ on kentoc’h kostez Breizh-Izel !« 

Samedi 9 janvier, le Bro Gozh au Stade Rennais avec Youenn Guillanton

YouennGuillanton2

Samedi prochain à 20h, les Rouges et Noirs du Stade Rennais affronteront au Roazhon Park les Merlus du FC Lorient. A l’occasion de ce derby breton, l’hymne national breton, le Bro Gozh ma Zadoù, sera interprété avant le match par le chanteur Youenn Guillanton.