Jean-Charles Guichen: « transformer le Bro Gozh en valse celtique »

Ouest-France, 10 décembre 2020

Ça sonnait fort, ça sonnait rock, mercredi 9 décembre 2020 matin, au théâtre Max-Jacob de Quimper (Finistère) mis à la disposition de la nouvelle « bande Braz » de Jean-Charles Guichen pour trois jours de résidence. « C’est une aubaine, un luxe de se retrouver dans ce théâtre magique, à l’acoustique feutrée. Nous retrouver après un an sans jouer ensemble, c’est du pur bonheur ! » déclare le Guitar Hero de la gavotte, Jean-Charles Guichen.

Juste avant le premier confinement, avec quatre musiciens professionnels de renom – Claire Mocquard (Violon-chant), Stéphane Rama (Basse), Thomas Kerbrat (Batterie) et Malo Carvou (Flûtes) – il a entrepris de revisiter les titres de son dernier album Braz Live, enregistré au Festival Interceltique de Lorient (FIL) en 2019 et paru le 6 mars 2020. La tournée aurait dû démarrer au printemps 2020 et se poursuivre jusqu’en 2021.

 

« J’ai transformé l’hymne solennel breton en une valse celtique »

Guitariste hors pair, Jean-Charles Guichen, 50 ans, est né à Quimper et vit dans les Côtes-d’Armor. « J’ai commencé, à l’âge de 6 ans a joué de la guitare classique, puis je suis tombé dans le bouillon de la culture bretonne, plus particulièrement de la musique à danser dans les festoù-noz » explique l’artiste, qui, dans un style bien à lui, conjugue les musiques envoûtantes et les rythmes entraînants où s’invite le rock.

 

Depuis des années, avec le groupe avec Ar Re Yaouank, dont il est le cofondateur, en duo avec son frère Fred, ou en solo, il enflamme les scènes bretonnes, nationales et internationales (Kazakhstan, Tahiti, Pologne). « Notre vie, c’est la scène ! » Il a son actif, plus de 2 000 concerts et a enregistré 5 albums en solo et de nombreux autres avec le groupe Ar Re Yaouank. Braz Live, son dernier album, enregistré au FIL est un album solo sauf pour un titre, le Bro Gozh ma zadoù, où Claire Moquard chante. « J’ai transformé l’hymne solennel breton en une valse celtique que je souhaite intégrer au répertoire de fest-noz. » ajoute Jean-Charles Guichen. Heureux de se retrouver, les cinq musiciens préparaient, hier, avec beaucoup de « startijenn » le cyber fest-noz qui sera enregistré, sans public, au Pavillon de Penvillers et retransmis dans le monde entier, le 19 décembre 2020.

Pour les cadeaux de Noël et du Nouvel An, 2 nouveaux CDs avec le Bro Gozh

Dans cette période difficile pour tous et notamment le monde de la culture bretonne, 2 nouveaux CDs viennent de sortir et qui retiendront l’attention des amateurs de musique et de culture bretonnes. A noter que les 2 proposent chacun une version du Bro Gozh dans un registre différent.

Le premier édité fin novembre est le CD du spectacle donné par l’Ensemble choral de Bretagne etl’Orchestre et le bagad des Pompiers du Morbihan pour célébrer les
relations ancestrales entre la Bretagne et le Pays de Galles sur une idée du Comité Bro Gozh . L’orchestre, très proche des harmonies du Pays de Galles, présente avec le chœur des chorals gallois sur des paroles en breton, qui sont bien connus en Bretagne. Ces mélodies collectées Outre-Manche ont trouvé leur juste place dans le patrimoine chanté de Bretagne. Le CD comprend également la cantate An Aval hag ar C’haliz et le Bro GozhMa Zadoù.

Ce CD exceptionnel est proposé au tarif de 15€ + 3€ de frais de port auprès de Kanomp Breizh (06 32 29 79 29 et kanompbreizh@kanompbreizh.bzh ou sur la boutique du site
www.kanompbreizh.bzh )

Le second coproduit par le Festival Interceltique et Sonerion vient de sortit. Temps fort de l’année 2020 pour la scène interceltique et bretonne, la Fête des Cornemuses a été un moment culturel marquant de l’été en raison de la pandémie. Il a eu lieu le 8 août 2020 au stade du Moustoir à Lorient devant plus de 3500 spectateurs.Un concert inédit chargé d’émotions pour lequel le Festival Interceltique de Lorient, Sonerion -la fédération des bagadoù- et 4 bagads ont conjugués leurs forces. Le résultat artistique a été à la hauteur tant par la qualité musicale du spectacle que par l’engouement des spectateurs, présents au stade.
Malgré les contraintes, les cornemuses ne seront pas restées silencieuses en août 2020 à Lorient, où devait se tenir la 50 è édition du FIL, année de la Bretagne. Le potentiel créatif de la scène bretonne, notamment des bagadoù, et sa réelle détermination à propager joie et convivialité méritaient une valorisation sous la forme d’un double album.
C’est dans cette dynamique que le Festival Interceltique de Lorient et Sonerion ont décidé de proposer, au public, la restitution d’un événement culturel hors normes dans ce coffret en co-production, édité en série limitée. Aussi, l’intégralité des prestations des bagads de Quimper, Cap Caval de Plomeur, Roñsed-Mor de Locoal Mendon et de Sonerien an Oriant de Lorient sont présents sur les CD, ainsi que le Bro Gozh Ma Zadoù, interprété par Morwenn Le Normand et Ronan Pinc.

Disponible au prix de 15 € sur les sites de Sonerion et du Festival interceltique.

 

 

À Vannes, il chante le Bro Gozh dans un stade vide

Comme à chaque match du RCV à domicile, Philippe Le Ray a entonné l’hymne breton avant le coup d’envoi, ce vendredi soir.

Ouest-France, 4 décembre 2020

Comme à chaque match du RCV à domicile, Philippe Le Ray a entonné l’hymne breton avant le coup d’envoi, ce vendredi soir. Mais pour le chanteur, le plaisir n’est plus le même dans un stade vide de supporters, à cause des restrictions sanitaires. « C’est un manque terrible. D’habitude, le public reprend avec moi le refrain. Ça fait très bizarre », explique celui qui supporte le RCV depuis 28 ans, à l’époque en Fédérale 3, et qui a donc connu trois montées. Pour autant, Martin Michel, le directeur général du club, tient à ce que cette tradition d’avant-match soit respectée… De quoi donner des forces aux Vannetais qui affrontaient Montauban !

Ligue 1: Bro Gozh, bagad, Gwenn-ha-Du pour le premier derby breton de la saison, Brest-Lorient

Ce dimanche 20 septembre, à 15h, aura lieu au stade Francis Le Blé le premier derby breton de Ligue 1 de cette saison 2020-2021 entre le Stade Brestois et le FC Lorient.

Tout en tenant compte des restrictions sanitaires, le protocole défini par la Charte des Derbys bretons signée en juillet 2019 sera bien mis en place à Brest ce dimanche.

Ainsi le très grand drapeau breton du festival La Nuit des Etoiles sera bien présent non plus sur la pelouse du stade mais en tribune Brittany Ferries pendant toute la durée du match; 2500 Gwenn-ha-du offerts par la Région Bretagne seront distribués aux spectateurs.

Kevrenn Sant Mark

Côté musical, c’est la Kevrenn Sant Mark qui assurera l’ambiance, installée elle aussi en tribune Brittany Ferries.

En 1947, l’Ocean Liberty, cargo chargé de produits chimiques, explose en rade de Brest entraînant des dégâts colossaux (des centaines de blessés, 26 morts). Yann Camus et Pierre Jestin rassemblent autour d’eux quelques musiciens et partent en tournée autour du Finistère afin de lever des fonds pour les victimes. La Kevrenn Brest St-Marc est née ; elle se développe rapidement et participe aux concours des bagadoù qu’elle remporte à 11 reprises (deuxième bagad le plus titré). Ecole de musique incontournable du bassin brestois, la Kevrenn continue régulièrement d’enrichir son répertoire.

Rozenn Talec

Enfin, le Bro Gozh ouvrira cette rencontre entre Brest et Lorient et sera interprété par Rozenn Talec .

Et n’oubliez pas d’utiliser sur les réseaux sociaux #BroGozh #Derbybreton #DerbiBreizh !

Plouigneau: le Bro Gozh pour les 100 ans des Ets Le Guern

Les organisateurs des courses cyclistes du 26 septembre : François-Marie Le Guern, Émile Prigent et Francis Le Guern (de gauche à droite).

Les organisateurs des courses cyclistes du 26 septembre : François-Marie Le Guern, Émile Prigent et Francis Le Guern (de gauche à droite).

Le Télégramme, 11 septembre 2020

Des courses cyclistes organisées le samedi 26 septembre

Afin de fêter les 100 ans des Ets Le Guern et de relancer la tradition des courses cyclistes à Plouigneau, Francis Le Guern, président de l’US Plouigneau, son frère, François-Marie Le Guern, et Émile Prigent, vice-président de l’Entente cycliste de Plestin-Pays du Trégor (ECPPT), organisent, le samedi 26 septembre, un événement sportif autour de la petite reine pour les minimes, cadets, première, deuxième, troisième catégories et juniors.

Le départ des minimes sera donné dès 13 h. Ils effectueront un circuit de sept fois 4,300 km entre le quartier de la gare et l’entreprise, soit 30 km. Le départ des cadets se fera à 14 h (même circuit douze fois, soit 51,600 km). De nombreux lots matériels sont à gagner pour ces deux épreuves. Les première, deuxième et troisième catégories et juniors partiront à 16 h. Ils devront effectuer 26 tours, soit 112 km. Au centième kilomètre, les dix premiers se répartiront une prime spéciale de 700 €.

150 coureurs attendus

Clarisse Lavanant chantera l’hymne breton « Bro Gozh Ma Zadoù » avant le top départ et le speaker Éric Le Balc’h commentera cette course, dotée de 2 000 € de primes. Une centaine d’inscriptions a déjà été enregistrée et l’on attend près de 150 coureurs, venant de Bretagne, Normandie, Vendée…. On notera la présence de Jean Bourlès, 90 ans, qui a gagné le premier Critérium de Plouigneau en 1950.