Festival interceltique: le Bro Gozh avec les Tri Yann

Ouest-France, le 7 août 2017

par Léa Duperrin

Les Tri Yann avec le bagad de Saint-Nazaire au Festival interceltique de Lorient. | Thierry Creux

Le public invité à monter sur scène, des costumes baroques, un one-man-show de Jean-Louis Jossic. Devant des milliers de festivaliers, les Tri Yann ont fait du grand spectacle populaire au Festival interceltique de Lorient.

Les Tri Yann en concert au Festival interceltique de Lorient ? Jean-Louis Jossic surgit sur scène comme échappé d’un autre monde. Crinière blanche en bataille habituelle, il porte une armure dorée avec un énorme triskell gravé sur le plastron.

« Overdose de muscadet »

Les trois Jean, victimes d’une « overdose de muscadet », déambulent dans leur costume baroque sous le regard médusé du public. « Il vous suffit de nous rejoindre ! », lance le chanteur à la foule en délire. Immédiatement, c’est la cohue. Les plus chanceux assistent au concert à même la scène.

« Overdose de muscadet »

Les trois Jean, victimes d’une « overdose de muscadet », déambulent dans leur costume baroque sous le regard médusé du public. « Il vous suffit de nous rejoindre ! », lance le chanteur à la foule en délire. Immédiatement, c’est la cohue. Les plus chanceux assistent au concert à même la scène.

Une salle remplie de fans

Sous le chapiteau de l’Espace Marine, plein à craquer, des fans de la première heure. « J’avais 15 ans la dernière fois que je les ai vus sur scène, raconte Isabelle, une quinqua lilloise. Cette fois, je reviens avec ma fille. »

La foule reprend en chœur l’hymne breton

Les notes de Tri martolod retentissent et aussitôt, la foule se met à chanter. Sur scène, les trois copains et leurs musiciens s’en donnent à cœur joie. Dans le monde enchanté de Tri Yann, tout se prête à la chanson. Même la recette des crêpes bretonnes de l’an 1516, chantée a cappella !

Quand soudain résonne l’hymne breton Bro gozh ma zadoù. Dans le public, on chante la main sur le cœur.

A Cardiff, Coldplay interprète le Hen Wlad, le Bro Gozh du Pays de Galles.

Le 11 juillet dernier, dans le cadre de sa tournée mondiale, le célèbre groupe anglais Coldplay était présent à Cardiff au Principality Stadium (anciennement Millenium Stadium), le temple du rugby gallois, pour un concert mémorable à guichets fermés.

Comme le dit Chris Martin, le chanteur du groupe, pour terminer leur concert dans un tel lieu, Coldplay ne pouvait qu’interpréter l’hymne national gallois, Hen Wlad Fy Nadhau, le Bro Gozh du Pays de Galles. Une première pour Coldplay.

Un petit effort et on entendra peut-être des artistes français chanter le Bro Gozh aux Vieilles Charrues ? Qui sait ?

 

Après Singapour, le Bro Gozh en Bretagne avec Gwennyn

Alors voilà…

En revenant de Singapour, je me suis dit que les petits Bretons étaient tout aussi capables de chanter le Bro Gozh, aussi bien que les petits Singapouriens ! En voici de très belles versions enregistrées dans 3 écoles de Bretagne. Il est prévu de leur faire de beaux dessins sur la Bretagne pour les remercier d’avoir entonné notre Bro Gozh si loin de chez nous…

Thank you very much from Kids of Brittany !

Gwennyn

Jean-Louis Jossic : nous ferons chanter le Bro Gozh par 5000 personnes au Festival Interceltique

ABP, 9 juillet 2017

Jean-Louis Jossic des Tri Yann an Naoned 42 42578_1.png

 

 

Jean-Louis Jossic était à Quimper mercredi pour l’enregistrement de l’émission Copains d’abord. Il a pris quelques minutes pour nous expliquer le rôle qu’il a joué avec son groupe Tri Yann an Naoned pour faire connaître l’hymne national breton. L’ hymne « Bro Gozh ma Zadoù « ne parle de faire la guerre à personne » , « il rassemble Ni, Breizhiz a galon , les Bretons de coeur » réaffirme le chanteur du groupe mythique des trois Jean qui vient de fêter ses 45 ans de scène et qui a reçu le Prix Bro Gozh ma Zadoù par la même occasion.

« La culture et l’économie, c’est ce qui crée de l’emploi et c’est ce qui crée l’épanouissement et le bonheur des gens » Jean-Louis Jossic

La prochaine étape ? Lors de leur prochain concert (qui affiche complet) le dimanche 6 août dans le cadre du festival Interceltique de Lorient, ils vont prendre le temps d’apprendre le Bro Gozh aux 5000 spectateurs qui seront sous le chapiteau de l’espace marine ! Le flyer du Comité Bro Gozh avec les paroles sera distribué à l’entrée de la salle.

La version du Bro Gozh des Tri Yann sur youtube a été visionnée 1,7 million de fois

Paimpol: le Bro Gozh avec Gwennyn à l’école Diwan.

Le Télégramme, 13 juillet 2017

La chanteuse Gwennyn n’arrête pas : elle revient d’une tournée en Asie, a participé à l’album collectif « Breizh eo ma bro » et sera le 13 août au festival du Chant de marin. Vendredi, elle était invitée de l’école Diwan de Paimpol !

Pour leur dernier jour de classe, les élèves de primaire de l’école Diwan de Plounez ont été plus que gâtés, avec la visite de l’auteur-compositeur-interprète en langue bretonne Gwennyn. Ce n’était pas la première rencontre : la chanteuse était déjà venue lors des puces couturières d’avril 2017 et avait prêté des costumes de scène brodés par Pascal Jaouen, afin d’y être exposés. Gwennyn entretient une relation particulière avec Paimpol et l’école Diwan car elle est bretonnante (elle n’a appris le français que vers 5-6 ans) et ses propres enfants sont scolarisés à Diwan Carhaix. Et venir parler breton avec les enfants la rend très heureuse, ce sont de vrais échanges, une réelle complicité.

Très populaire en Asie

La chanteuse revient d’une tournée en Asie, où elle est très populaire. Elle y était la représentante de notre région pour la Fête de la Bretagne et elle a eu la grande surprise, en arrivant à Singapour, d’y être accueillie dans une école anglo-mandarin au son du « Bro gozh ma zadoù », entonné par une classe d’enfants de 5 ans, sans faute et avec ferveur, qui ne connaissait pas la langue ! La scène a été filmée et elle a fait le tour des réseaux sociaux. « C’était tellement mignon, ça met une certaine claque aux Bretons qui ne la connaissent pas forcément, j’ai donc décidé de répondre à ces élèves de Singapour », explique l’artiste. Elle a choisi l’école Diwan de Joël Donnart pour chanter l’hymne breton, et vendredi, elle est arrivée avec un programme bien particulier en tête. Gwennyn s’est montrée un véritable chef de choeur et après plusieurs répétitions, c’était enregistré pour diffusion. Les enfants qui ont fort apprécié cette manière de finir l’année scolaire pourront aussi la retrouver sur l’album collectif « Breizh eo ma bro » aux côtés d’Alan Stivell, Gilles Servat, Louis Capart, Soldat Louis, Renaud Detressan, Clarisse Lavanant, Cécile Corbel, Dan ar Braz, Laurent Voulzy, Raphaël, Ronan Luce, Didier Barbelivien, Miossec, Jane Birkin, Tri Yann. Et encore, bien sûr, au festival du Chant de marin, le dimanche 13 août, à 20 h 15, au cabaret Michel-Tonnerrre, pour un spectacle inspiré de son nouvel opus « Avalon » avec six excellents musiciens dont le guitariste Patrice Marzin (HF Thiéfaine, Calvin Russell…)

Le Bro Gozh à l’inauguration de la LGV à Rennes

L’hymne national breton, interprété par la fanfare des cheminots, a retenti le 1er juillet en gare de Rennes pour célébrer l’arrivée du TGV inaugural entre Paris à Rennes.

1h24 pour ce voyage sur la nouvelle ligne grande vitesse entre Paris et Rennes. Le train avait même de l’avance… C’est au son du Bro Gozh que la foule massée dans le hall de la gare de Rennes attendait les passagers du premier TGV à rallier Paris à Rennes le samedi 1er juillet. La délégation officielle comptait le président français Emmanuel Macron, Jean-Yves le Drian, le PDG de la SNCF Guillaume Pépy, des élus, des chefs d’entreprise, des journalistes et quelques happy few.

A part le Bro Gozh, aucune réelle présence de la Bretagne, pas de drapeau breton, et une référence quasi-permanente à l’ouest …..