Un Bro Gozh sri-lankais pour l’Interceltique 2018

Ce n’est pas tous les jours que ça arrive : le Comité Bro Gozh a reçu ce jour un envoi en provenance du Sri-Lanka, une peinture réalisée par Padrig Morin que nous avions présenté ici en décembre dernier.

Une œuvre en l’honneur du Bro Gozh fusionnant les traditions celtiques et hindouistes.

Celle-ci participera à un évènement organisé par le Comité Bro Gozh le lundi 6 août 2018 lors du Festival Interceltique et qui mettra à l’honneur les relations entre le Pays de Galles et la Bretagne, nos hymnes nationaux respectifs et plusieurs acteurs de ces liens séculaires entre nos deux pays. Nous y reviendrons dans quelques semaines mais d’ores et déjà, notez-le dans vos agendas .

Bro Gozh: la vision de Padrig Morin

Le Bro Gozh avec les 7 saints fondateurs de la Bretagne, 100×80, tempera et feuille d’or 22 carats.

En dehors des musiciens et des chanteurs, il est assez rare qu’un artiste s’empare du Bro Gozh pour en donner son interprétation. C’est ce que vient de faire Padrig Morin.

Patrig Morin

Rencontre

PBGMZ: Padrig Morin, pourriez-vous vous présenter en quelques mots ?

PM: Je suis né à Quimper en 1962 et je suis originaire de Cast. J’ai passé une partie de mon enfance à l’étranger et à 20 ans, j’ai quitté la Bretagne pour l’Angleterre puis pour le Sri Lanka où je me suis marié et où je vis actuellement.

PBGMZ: Comment décrire vos œuvres ?

PM: Je suis autodidacte, je n’ai jamais appris à peindre ou à dessiner, je m’y suis mis sur le tard alors que j’étudiais le bouddhisme et l’hindouisme. J’ai commencé à dessiner pour garder en mémoire les dieux hindous, leurs symboles, leurs couleurs, etc.. Ma peinture reste très marquée par cette influence.

PBGMZ: Que vous inspire le Bro Gozh ?

PM: C’est comme le Gwenn-ha-Du, c’est l’un des symboles modernes de la Bretagne; il traduit aussi un certain lien avec nos origines et nos cousins d’Outre-Manche. Il exprime notre âme, une âme qui reste forte malgré des siècles d’acculturation sous le contrôle de l’état français . Il est de plus en plus connu et les Bretons sont en train de se l’approprier comme ils l’ont fait avec le Gwenn-ha-Du.

PBGMZ: A quand une exposition en Bretagne ?

PM: Pas avant 2020, questions de temps, de temps et de financement ….

PBGMZ: Merci !