La version revisitée du « Bro Gozh ma Zadoù » devient l’hymne officiel breton

Ouest-France, 25 novembre 2021

Aziliz Manrow et Gilles Servat interpréteront cette nouvelle version du Bro Gozh ma Zadoù, dimanche 28 novembre 2021, en ouverture du derby Lorient-Rennes, au stade du Moustoir à Lorient. (NB PBGmZ: et aussi Morwenn Le Normand)

Dimanche 28 novembre 2021, une nouvelle version de l’hymne breton Bro gozh ma zadoù (Vieux pays de mes pères) sera interprétée par Gilles Servat et Aziliz Manrow, en ouverture du derby Lorient-Rennes, au stade du Moustoir à Lorient, à l’occasion de la 15e journée du championnat de Ligue 1 de football.

On peut d’ores et déjà écouter sur YouTube cette nouvelle version. Celle-ci résulte d’un partenariat entre la Région Bretagne, Coop Breizh et le Comité Bro gozh ma zadoù. Ses promoteurs la présentent comme l’« hymne officiel de la Bretagne ». « Notre souhait est que le grand public se l’approprie », indique Loïg Chesnais-Girard, président de la Région Bretagne.

Un nouvel arrangement plus rythmé

Cette version revisitée unifie les paroles du Bro gozh, qui n’était pas toujours les mêmes selon les interprètes. Une nouvelle orchestration doit aussi le rendre plus accessible.

L’air du Bro gozh est celui de l’hymne national du pays de Galles, Hen wlad fy nhadau (Vieille terre de mes pères). Le nouvel arrangement est dû à la compositrice Frédérique Lory. Plus rythmé, il est aussi plus proche des sonorités de la musique bretonne.

« La tonalité en si bémol est celle de la cornemuse en Bretagne. C’est aussi une tonalité qui convient aux voix d’hommes comme aux voix de femmes et aux voix d’enfants », précise Romain Sponnagel, responsable du label Coop Breizh Musique.

Un CD distribué dans les écoles

Cette tonalité « plus bretonne, plus populaire et propice à l’unisson » doit favoriser une « reprise instinctive » du public. Par exemple, lors de moments festifs comme les grands événements sportifs.

Édité par Coop Breizh, un CD permet d’entendre cette nouvelle version du Bro gozh jouée par l’Orchestre national de Bretagne, avec les voix de Gilles Servat et Aziliz Manrow.

Ce CD sera distribué à plusieurs milliers d’acteurs bretons (collèges, lycées, associations sportives et culturelles, structures organisatrices d’événements, etc.) et disponible sur les plateformes d’écoute en streaming.

Derbys bretons: ouverture de la nouvelle saison avec Brest-Rennes et … Clarisse Lavanant

Signée en juillet 2019, la Charte des Derbys bretons rassemble les clubs bretons professionnels de football de Ligue 1 et de Ligue 2, la Région Bretagne, Sonerion, produit en Bretagne, le Comité Bro Gozh.

Véritable fête de la Bretagne , ce protocole des derbys bretons a été interrompu dès mars 2020 du fait de la pandémie; la rencontre Brest – Rennes aujourd’hui à 15h marque le retour de ce protocole même si quelque peu allégé pour cette première: drapeaux bretons distribués aux spectateurs et le Bro Gozh interprété par Clarisse Lavanant .

PHOTO CLAUDE PRIGENT / LE TELEGRAMME. MORLAIX (29) : Clarisse Lavanant , chanteuse .

Le Bro Gozh pour le nouveau Conseil régional de Bretagne

Ce vendredi après-midi a été installé le nouveau Conseil régional de Bretagne suite aux dernières élections régionales. Pour clore cette première séance , l’ensemble des conseillers régionaux a entonné debout le Bro Gozh ma Zadoù

Langues régionales : un Bro Gozh pour Paul Molac

Après avoir fait ce jeudi brillamment adopter sa proposition de loi sur les langues régionales par l’Assemblée nationale, Paul Molac lance avec ses collègues un Bro Gozh sur les marches du parlement.

Jean-Charles Guichen: « transformer le Bro Gozh en valse celtique »

Ouest-France, 10 décembre 2020

Ça sonnait fort, ça sonnait rock, mercredi 9 décembre 2020 matin, au théâtre Max-Jacob de Quimper (Finistère) mis à la disposition de la nouvelle « bande Braz » de Jean-Charles Guichen pour trois jours de résidence. « C’est une aubaine, un luxe de se retrouver dans ce théâtre magique, à l’acoustique feutrée. Nous retrouver après un an sans jouer ensemble, c’est du pur bonheur ! » déclare le Guitar Hero de la gavotte, Jean-Charles Guichen.

Juste avant le premier confinement, avec quatre musiciens professionnels de renom – Claire Mocquard (Violon-chant), Stéphane Rama (Basse), Thomas Kerbrat (Batterie) et Malo Carvou (Flûtes) – il a entrepris de revisiter les titres de son dernier album Braz Live, enregistré au Festival Interceltique de Lorient (FIL) en 2019 et paru le 6 mars 2020. La tournée aurait dû démarrer au printemps 2020 et se poursuivre jusqu’en 2021.

 

« J’ai transformé l’hymne solennel breton en une valse celtique »

Guitariste hors pair, Jean-Charles Guichen, 50 ans, est né à Quimper et vit dans les Côtes-d’Armor. « J’ai commencé, à l’âge de 6 ans a joué de la guitare classique, puis je suis tombé dans le bouillon de la culture bretonne, plus particulièrement de la musique à danser dans les festoù-noz » explique l’artiste, qui, dans un style bien à lui, conjugue les musiques envoûtantes et les rythmes entraînants où s’invite le rock.

 

Depuis des années, avec le groupe avec Ar Re Yaouank, dont il est le cofondateur, en duo avec son frère Fred, ou en solo, il enflamme les scènes bretonnes, nationales et internationales (Kazakhstan, Tahiti, Pologne). « Notre vie, c’est la scène ! » Il a son actif, plus de 2 000 concerts et a enregistré 5 albums en solo et de nombreux autres avec le groupe Ar Re Yaouank. Braz Live, son dernier album, enregistré au FIL est un album solo sauf pour un titre, le Bro Gozh ma zadoù, où Claire Moquard chante. « J’ai transformé l’hymne solennel breton en une valse celtique que je souhaite intégrer au répertoire de fest-noz. » ajoute Jean-Charles Guichen. Heureux de se retrouver, les cinq musiciens préparaient, hier, avec beaucoup de « startijenn » le cyber fest-noz qui sera enregistré, sans public, au Pavillon de Penvillers et retransmis dans le monde entier, le 19 décembre 2020.