Réunification de la Bretagne: respecter la demande des citoyens

Plus de 100 000 habitants de Loire-Atlantique ont signé une pétition demandant l’organisation d’une consultation populaire portant sur la réunification de la Bretagne.

Le Conseil départemental de Loire-Atlantique est désormais dans l’obligation légale de répondre à cette demande; il semblerait cependant que M. Grosvalet, président du Conseil départemental, semble vouloir botter en touche en organisant le 17 décembre prochain un vote des seuls conseillers départementaux sur la réunification de la Bretagne et non pas sur l’organisation d’un référendum.

Le Comité Bro Gozh et ses membres fondateurs, l’Institut Culturel de Bretagne, la fédération des chœurs Kanomp Breizh, la fédération Bretagne – pays de Galles, apporte son soutien à la demande faite par plus de 100 000 signataires pour l’organisation en Loire-Atlantique d’un référendum portant sur la réunification de la Bretagne.

Ne pas le faire et régler la question en interne serait totalement incompréhensible. La démocratie, c’est aussi et d’abord respecter les citoyens et leur demande clairement exprimée.

Comité Bro Gozh

Les Prix Bro Gozh 2018 à Lorient, en images

Dans le cadre du Festival Interceltique de Lorient, le lundi 6 août 2018, dans les salon d’honneur de l’hôtel de ville.

Quand le Prix Bro Gozh encourage les rencontres….

Samedi dernier, lors de la remise du prix Bro Gozh au festival interceltique, Pierre Lorcy a offert au 1er Ministre gallois Carwyn Jones une plaquette en breton sur la cybersécurité.
Samedi dernier, lors de la remise du prix Bro Gozh au festival interceltique, Pierre Lorcy a offert au 1er Ministre gallois Carwyn Jones une plaquette en breton sur la cybersécurité.

La langue bretonne évolue avec son époque et s’adapte aux nouvelles technologies. Même lorsqu’elles sont de pointe comme la cybersécurité. En proposant à l’occasion du Festival interceltique une plaquette de présentation en breton de sa start-up (Lorcyber), Pierre Lorcy y contribue indéniablement. Il ne lui a fallu qu’un mois pour faire réaliser avec le concours de l’office public de la langue bretonne cette plaquette intitulée « Savomp asambles ho Siber-sideroni » (*) . Sur six pages, la start-up explique en breton comment elle teste la vulnérabilité des entreprises pour les protéger des hackers avant qu’ils ne puissent sévir. « Il a fallu créer des mots composés, des assemblages de concepts en breton, par exemple pour l’expression « gestion de crise » traduite « merañ en enkadennoù », ou encore « plan de continuité d’activité » traduit « steuñv kernderc’hel an obererezh ».

Une étape


« Cela nous faisait plaisir de faire évoluer la langue bretonne avec de nouveaux mots. On a l’impression de faire quelque chose pour la Bretagne », dit Pierre Lorcy. Le président de Lorcyber a offert, samedi 4 août, la plaquette au Premier ministre du Pays de Galles Carwyn Jones à l’occasion de la remise du prix Bro Gozh au Festival interceltique de Lorient. « Il a trouvé ça sympa », dit-il. Cette plaquette en breton n’est qu’une étape. L’objectif de Lorcyber est, d’ici la fin de l’année, de proposer un site internet trilingue : français, breton, anglais.

(*) Construisons ensemble votre cyber -sérénité

Festival interceltique. Pays de Galles et Bretagne à l’unisson autour du Bro Gozh

Trophée offert par Léna Louarn, vice-présidente du Conseil régional, au Premier ministre gallois, cette œuvre de verre inspirée d’un bouclier britton du second siècle avant J.-C. | PIERRE WADOUX

Ouest-France, 6 août 2018

Les deux pays ont célébré, ensemble, leur langue, leur tradition orale et culturelle à l’occasion des trophées Bro Gozh ce lundi au 48e festival interceltique de Lorient.

Pays de Galles et Bretagne… Une vieille histoire d’amour, des liens séculaires, qui se perpétuent plus que jamais aujourd’hui. Invité d’honneur de la 48e édition du festival interceltique qui se joue jusqu’au 12 août à Lorient, le Pays de Galles, via Carwyn Jones, son Premier ministre, a été honoré hier soir du trophée Bro Gozh.

Autre trophée en bronze, facture de l’atelier Toulhouat de Quimper, ofert au patron de l’orchestre symphonique de Bretagne (l’OSB), Grant Llewellyn. Un Gallois. | PIERRE WADOUX

En un c(h)oeur unanime

Le Bro Gozh ? L’hymne breton par excellence. Qui résonne très fort Outre-Manche, puisque l’air et les paroles y sont là-bas quasi les mêmes. Ce soir à Lorient, entre vieilles mélodies jouées par un quatuor de harpistes gallois, et chant gallois par Nolwenn Korbell, plusieurs trophées ont été décernés par le comité Bro Gozh à celles et ceux qui font vivre ce lien qui unit les deux nations celtes.

Cliquez ici pour voir le reportage video de Ouest-France.

Pierre Wadoux

Nuits interceltiques. Féerie celte aux accents gallois et bretons avec le Bro Gozh

inq Nuits interceltiques sont programmées pendant le Fil 2018. Il en reste deux : les mercredi 8 et jeudi 9 août, à 22 h, au stade du Moustoir, à Lorient. (Photo Le Télégramme/Jonathan Konitz)

Le Télégramme, 8 août 2018

Immuables, les Nuits interceltiques se parent, cette année, aux couleurs du pays de Galles. Et font la part belle au « Bro Gozh », l’hymne autant gallois que breton !

« J’entends les gens dire que chaque année, c’est pareil, mais l’opéra de Puccini aussi ! », s’agace Lisardo Lombardia, le directeur du Festival interceltique de Lorient. « Temps fort du Fil, les Nuits interceltiques ne se ressemblent pas et ont même une saveur particulière, cette année, en mettant à l’honneur les couleurs du pays de Galles et le « Bro Gozh », l’hymne national breton », tranche le patron.

Féerie, magie, contes et légendes, scènes de la vie quotidienne d’antan et d’aujourd’hui, tous les éléments sont de nouveau réunis pour ces nuits hors du temps, ponctuées de créations et d’un feu d’artifice. « On espère entre 5 000 à 10 000 personnes par nuit », avance Lisardo Lombardia.

(….)

Autre invité de taille pour célébrer la Bretagne : le « Bro Gozh », l’hymne national breton, qui va se tailler, cette année, la part du dragon… Oh pardon, la part du lion ! Lors des Nuits interceltiques, le « Bro Gozh » est chanté en versions bretonne et galloise par les artistes, à la fin du show, avant le feu d’artifice. Le public, invité à reprendre l’hymne, dispose de flyers avec les paroles en breton. Le chant s’accompagne du déploiement d’un drapeau breton de 13 m sur 22 m.

Pratique

Nuits interceltiques, les mercredi 8 et jeudi 9 août, à 22 h, au stade du Moustoir, à Lorient. Tarifs : de 15 € à 29 €.

 

Bro Gozh. Le comité salue l’action de Le Drian

Jean-Yves Le Drian a reçu un prix, ce samedi, au Théâtre de Lorient, en présence du Premier ministre gallois, de la vice-présidente du Conseil régional de Bretagne et du président du Fil. (Le Télégramme/Pauline Decker)

Le Télégramme, 4 août 2018

« C’est la différence qui fait la différence » : Jean-Yves Le Drian a rappelé, ce samedi, tout son attachement à l’identité bretonne. C’est en breton que le ministre des Affaires étrangères a reçu un prix spécial, du Comité Bro Gozh, pour son investissement durable dans le développement et la reconnaissance de la Bretagne à travers le monde. « Je suis fier de la manière dont les Bretons assument leur identité et de la posture territoriale d’ouverture et de collectivité », a déclaré l’ancien maire de Lorient, qui s’est dit très touché par l’attention. Le Festival interceltique aux couleurs du Pays de Galles en symbole oblige, l’ancien maire de Lorient a reçu ce prix en présence du Premier ministre gallois, scellant l’étroit lien des deux pays à l’hymne commun. Le ministre, présent pour la 45e fois au Festival, en a profité pour saluer le rayonnement inhérent à l’événement : « Le Fil est le creuset de la résurrection musicale bretonne ».

Festival interceltique. Un prix décerné à Jean-Yves Le Drian

Lors de la remise du prix spécial, ce samedi soir au Grand Théâtre de Lorient. | PIERRE WADOUX

Ouest-France, 4 août 2018

Le Comité Bro Gozh a remis ce samedi soir à Lorient un prix spécial à Jean-Yves Le Drian pour son action de partenariat entre la Bretagne et le pays de Galles et pour son soutien affirmé à la diffusion du Bro Gozh comme hymne de la Bretagne.

Jean-Yves Le Drian, ancien maire de Lorient, ancien président de la Région Bretagne et actuel ministre des Affaires étrangères a été récompensé ce samedi soir au Grand Théâtre de Lorient pour son action de connexion entre Bretagne et Pays de Galles. Un prix remis par le comité Bro Gozh en présence de Carwyn Jones, Premier ministre du Pays de Galles, nation celte invitée d’honneur de ce 48e Festival interceltique.

Du roi de Jordanie au pape François

Jamais avare en bonnes anecdotes, Jean-Yves Le Drian, fervent défenseur de sa région, « par conviction profonde », a évoqué sa récente rencontre avec le roi de Jordanie. « Sa première question a été de me demander comment allait la Bretagne, sourit Jean-Yves Le Drian, ça en dit long sur la reconnaissance internationale de notre région ».

Le ministre des Affaires étrangères est aussi revenu sur sa rencontre avec le pape François, en compagnie du président Macron : « Le pape m’a présenté un proche que j’ai connu comme enfant de choeur, sourit encore Jean-Yves Le Drian. Il est Breton comme vous, m’a précisé le pape François. On comprend mieux l’expression de mafia bretonne… »