En cette fin de confinement, 2 nouvelles versions du Bro Gozh

Durant cette triste période de confinement qui aura duré du 17 mars au 2 juin 2020, le Comité Bro Gozh a lancé « l’Opération Bro Gozh » proposant à tous ceux qui le souhaitaient de nous faire parvenir leur propre version du Bro Gozh ….. Nous avons reçu des dizaines de vidéos et nous tenons à remercier chaleureusement tous les participants. Vous trouverez la plupart des vidéos en question sur notre chaîne YouTube

Depuis le 2 juin, nous avons reçu 2 nouvelles versions que voici ! Bravo et Merci à tous !

Kanomp Breizh ! Chantons la Bretagne

Après avoir lancé « l’Opération Bro Gozh », jeudi 16 avril dernier, le Comité Bro Gozh a reçu des dizaines de contributions de Bretagne et d’ailleurs. Vous en trouverez quelques-unes ci-dessous et d’autres encore sur notre chaîne YouTube ; nous attendons les vôtres et celles de vos amis, parents, enfants ! N’hésitez pas !

Confinement : le Bro gozh ma zadoù jazzy de Philippe Leray

Le Télégramme, 22 avril 2020

L’hymne breton, version jazzy. C’est la dernière production de Philippe Leray, chanteur bien connu des spectateurs du stade de la Rabine, qui entonne le Bro Gozh Ma Zadoù, à chaque match du RCV. Il vient d’en produire une version très personnelle, pour répondre à l’appel du comité Bro Gozh Ma Zadou.

C’est l’opération « Bro Gozh ». Ça sonne comme un nom de code, mais ça ressemble plutôt à un ralliement. Bretons du monde entier, confinés à domicile, par la faute d’un vilain virus, ralliez-vous sous le panache de l’opération « Bro Gozh », lancée dans le cadre de la pandémie du coronavirus, par le comité éponyme, chargé de promouvoir, à travers la planète, l’hymne breton. Chaque Breton, du fond de son confinement, peut enregistrer sa version de l’hymne et poster le résultat sur le site du comité Bro Gozh Ma Zadoù. Un tel appel ne pouvait rester oreille morte, quand on s’appelle Philippe Leray, que l’on chante, depuis quatre ans, à chaque match à domicile du RCV, le Bro Gozh Ma Zadoù et surtout qu’on le fait chanter à tout un stade, à gorge déployée.

« De façon très spontanée »

« J’ai enregistré cette version dimanche matin », explique Philippe Leray. « De façon très spontanée. Je trouvais plutôt sympathique l’idée du comité de faire participer les gens et de les inciter à produire leur version de l’hymne breton. J’ai d’abord chanté la version classique, celle que je chante à la Rabine, et puis je me suis mis au piano, afin de produire une version plus jazzy. J’ai fait ça en dilettante, de façon très spontanée ».

La version de Philippe Leray va rejoindre celles de Nolwennn Korbell, JC Guichen, celle, venue de Lyon d’une jeune chanteuse confinée, ou d’un chanteur quimperlois. Ça permet aussi de patienter jusqu’au prochain match à domicile du RCV, qui finira bien par arriver un jour. Car comme le reconnaît volontiers Philippe Leray, « ce qui manque, c’est l’ambiance de la rabine et le spectacle qu’offrent les joueurs ».

Vannes. Le Bro gozh, version piano, de Philippe Leray, fait un carton

Ouest-France, 20 avril 2020

Le comité Bro gozh ma zadoù, qui promeut l’hymne breton, a lancé un appel à interprétation libre dans le cadre du confinement. La version de Philippe Leray, qui chante le Bro gozh ma zadoù lors des matchs du Rugby club de Vannes en Pro D2 est superbe.

L’hymne breton, Bro gozh ma zadoù (vieux pays de mes ancêtres) et le Hen Wlad Fy Nhadau, hymne national gallois ont les mêmes sonorités. Aussi, lorsque le Lorientais Jacques-Yves Le Touze, président du comité Bro gozh ma zadoù qui promeut notamment l’hymne breton, a découvert 70 à 80 000 Gallois chantant devant leur porte, en plein confinement, l’idée a vite germé d’en faire autant en Bretagne. « Bien sûr, c’est moins prégnant ici, donc on a invité les personnes à transmettre des vidéos publiées ensuite sur Youtube, Facebook, Twitter… ».

Des particuliers, artistes comme Nolwenn Korbell, Morwenn Le Normand… ont répondu présents. Des versions métal-rock, classique, regga… ont vu le jour. À Rennes, ce sont les habitants de la rue Saint-Hélier qui se sont mis à leurs fenêtres… Mais, cette initiative n’aurait pas été totale sans la participation de Philippe Leray, qui interprète le Bro gozh ma zadoù avant chaque rencontre du Rugby club de Vannes en Pro D2 de Rugby. Jacques-Yves Le Touze l’a donc sollicité jeudi dernier « avec la volonté de faire exister notre hymne dans une période compliquée. »

Le Vannetais Philippe Leray ne s’est pas fait prier, lui qui, depuis quatre ans emmène avec lui le public de La Rabine. « J’avais fait une version très classique, proche de celle du stade, note l’intéressé. Et puis, le week-end, je me suis mis au piano et c’est venu comme cela. Je me suis laissé à faire une version différente, plus moderne, en totale liberté, sans rajouter de fioriture. » Et sur les réseaux sociaux, « cette version moins solennelle » rencontre le succès. En totale adéquation avec la volonté de l’intéressé de démontrer « à travers une approche culturelle et non folklorique », comme il le fait depuis quatre ans avec le rugby, que la Bretagne est moderne, ouverte sur le monde.

Contact pour transmettre vos interprétations : 06 09 71 01 91 ou brogozh@mel.bzh

 

Un Quimperlois chante le Bro Gozh en vidéo

Le Télégramme 20 avril 2020

Le gwenn-ha-du est fièrement accroché sur une porte en bois. Seul, lunettes de soleil sur le nez, Julien Scaërou, un Quimperlois d’origine, a répondu à l’initiative du comité Bro Gozh. « J’ai voulu faire une petite mise en scène rigolote », explique ce Breton attaché à la culture régionale. Cet ancien membre des bagadoù de Bro Kemperle et de Lann-Bihoué a proposé une version chantée a cappella de l’hymne breton, « tout en simplicité » mais avec de la réverbération. Fermez les yeux et écoutez : on se croirait en haut d’une falaise…

Pendant le confinement, le comité Bro Gozh invite quiconque le souhaite à envoyer une vidéo en chantant l’hymne.

Appel à tous et toutes ! Chantons la Bretagne, chantons le Bro Gozh !

Chantons la Bretagne, chantons le Bro Gozh !

En cette période difficile de confinement, le Comité Bro Gozh  propose de chanter le Bro Gozh, l’hymne de la Bretagne, à tous ceux qui le souhaitent, petits et grands, amateurs et professionnels , seul et en famille,chez vous tout en se filmant .

Qu’on le chante de façon classique, rock, reggae ou autre  , il s’agit tout simplement de le chanter et de partager ainsi un lien fort entre tous les habitants de la Bretagne mais aussi avec la diaspora et les amis de la Bretagne.

Mode d’emploi !

Pour réviser avant de le chanter, tout est disponible ici.

Seul, en couple, avec vos enfants, vous vous lancez dans le genre que vous souhaitez tout en vous filmant et vous nous transmettez la vidéo par la voie la plus appropriée selon le poids de la vidéo , SMS, WhatsApp, e-mail, WeTransfer, etc…et nous la publierons sur notre site, Facebook et Twitter .

Toutes nos coordonnées:

e-mail : brogozh@mel.bzh

– portable : 06 09 71 01 91

Et toujours utiliser sur les réseaux sociaux #BroGozh #KanompBreizh #ChantonslaBretagne

Quand tout sera revenu à la vie normale, tous ceux ceux qui auront participé recevront un petit cadeau !

Kanomp Breizh ! Chantons la Bretagne !

Er prantad diaes-mañ a genvac’hadur e kinnig Poellgor ar Vro Gozh d’an holl re o devo c’hoant, bras ha bihan, a-youl-vat pe a vicher, kanañ ar Vro Gozh, kanenn vBreizh, a-unan pe gant ar familh, er gêr, o n’en em filmañ war-eeun.

Ha pa vije gant ur stumm klasel pe ‘doare rock, reggae pe arall c’hoazh, ne vern ! Pezh a gonto eo he c’hanañ hepken, o rannañ gant-se al liamm kreñv ez eo gant holl Vreizhiz ar vro hag ivez gant hon divroidi ha mignoned Breizh dre-holl, er bed a-bezh.

Doare-ober

Evit pleustriñ a-raok kanañ, emañ aze pep tra rekis.

Ho unan pe a-goublad, krogit e-barzh gant ar stumm a fell deoc’h, ouzh ho filmañ ha o kas dimp ar video gant an doare azasaetañ hervez he ‘fouez’ : SMS, WhatsApp, postel, WeTransfer h.a… Embannet e vo ganimp da heul war hol load, war Facebook ha Twitter…

Amañ hon holl zaveoù :

-postel : brogozh@mel.bzh

-hezoug : 06 09 71 01 91

Hag er rouedadoù kevredigezhel, arverañ atao : #BroGozh #KanompBreizh #ChantonslaBretagne

D’an holl hag o devo kemeret perzh e vo graet ur profig pa vimp distroet en-dro d’ar vuhez reol !

Kanomp Breizh – Chantons la Bretagne !

« Défi Bro Gozh » : chanterez-vous l’hymne breton chez vous ?

France Bleu Breizh Izel, 16 avril 2020

Les défis fleurissent depuis le début du confinement. Cette fois, le comité Bro Gozh ma Zadoù vous invite à vous filmer en train de chanter l’hymne national breton. À vos téléphones ! Kanomp ‘ta tudoù !

🎼 « Ni Breizh a galon, karomp hon gwir bro«  🎤 🎧 Vous l’avez en tête ?  Ça y est ? Profitez-en pour vous enregistrer et envoyer votre vidéo au Comité Bro Gozh. Il invite à « _chanter l’hymne de la Bretagne_, par tous ceux qui le souhaitent, petits et grands, amateurs et professionnels , seul et en famille, chez vous tout en se filmant« .

Tous les styles sont les bienvenus précise le comité, « qu’on le chante de façon classique, rock, reggae ou autre, il s’agit tout simplement de le chanter et de partager ainsi un lien fort entre tous les habitants de la Bretagne, mais aussi avec la diaspora et les amis de la Bretagne. »

Mode d’emploi du défi

Pour participer au défi Bro Gozh, vous pouvez réviser avec la vidéo qui se situe en haut de cet article. Puis, il suffit de vous filmer et d’envoyer le fichier au Comité Bro Gozh par SMS, WhatsApp, e-mail, WeTransfer, etc. Votre vidéo sera ensuite publiée sur la page facebook du Comité. Vous pouvez aussi la partager en utilisant sur les réseaux sociaux les mots-dièses : #BroGozh #KanompBreizh #ChantonslaBretagne

Les coordonnées : 

  • e-mail : brogozh@mel.bzh
  • portable : 06 09 71 01 91

Un exemple venu d’outre-Manche

Le comité Bro Gozh a eu l’idée de ce défi en voyant le succès d’une initiative similaire au Pays de Galles. Les Gallois étaient tous invités à chanter leur hymne (dont est inspiré l’hymne breton) devant le perron de leur maison, lundi dernier à 20 heures.