Bro Gozh. Le prix décerné au Fil

Le prix « Bro Gozh » a été décerné à quatre entités qui défendent la culture bretonne au Fil, ce samedi soir, dans le Breizh Stade. (Le Télégramme/Cyril Bottollier-Lemallaz)

Trois entités bretonnantes ont été récompensées pour leur ferveur à défendre l’hymne breton : le club de basket de l’Ujap Quimper, la confédération Kendalc’h et l’Académie de musique et des arts sacrés. Et le Fil s’est vu remettre le grand trophée.

Ujap Quimper. Patrick Tudal, vice-président du club de basket, a souligné le « Bro gozh » comme un hymne « fier, un peu guerrier et porteur d’avenir ». Des valeurs que l’Ujap met en avant en proposant notamment de chanter l’hymne avant les matchs.

Kendalc’h. La confédération, basée à Auray, promeut la culture bretonne dans les écoles à travers des outils pédagogiques. Jonathan Le Guennec et Robert Raulo ont expliqué que la confédération termine toujours ses assemblées en chantant l’hymne breton. Ils considèrent qu’il faut préserver et transmettre la culture pour « bien connaître le passé, vivre sereinement au présent et créer l’avenir ».

Académie de musique et des arts sacrés. Cécile Perrochon, membre de l’académie, a expliqué les différentes actions mises en place au sein de la structure basée à Sainte-Anne-d’Auray, comme « une rencontre avec le regretté Yann-Fañch Kemener, animer une messe en breton et apprendre l’hymne en classe ».

Fil. Le président de la Région Loïg Chesnais-Girard a décerné le prix « Bro Gozh ma Zadoù » au directeur du Fil, Lisardo Lombardia. Ce dernier regrette de ne savoir parler que quelques mots en breton et promet d’étudier la langue, « car c’est comme cela qu’on apprend la culture ». Avant de conclure cette remise par un appel pour « la Bretagne à cinq ! » sous les applaudissements. Et l’hymne breton, cela va de soi.

Le Bro Gozh honore le Festival interceltique et ceux qui œuvrent pour la culture bretonne

Lisardo Lombardia présente le trophée remis à l’Interceltique à l’assistance (plus de 500 participants)

Ouest-France, 4 août 2019

Le comité Bro Gozh a remis ses prix 2019, samedi soir. L’UJAP Quimper, Kendalc’h, l’Académie de musique et d’arts sacrés et Le Festival interceltique ont été distingués.

Hommage à tous ceux qui œuvrent pour la culture et la langue bretonne. Et à son hymne promu par le comité Bro Gozh ma Zadoù.

Le comité a, samedi 3 août 2019, remis ses prix 2019 à l’UJAP Quimper, à Kendalc’h, à l’Académie de musique et d’arts sacrés, en distinguant tout particulièrement le Festival interceltique de Lorient.

Le président de la région, Loïg Chesnais Girard, avait tenu à remettre le prix en personne à Lisardo Lombardia, directeur du Fil.

Il a émis le souhait que le Bro Gozh soit « chanté dans tous les lieux où nous avons envie d’affirmer notre culture et notre identité et de le réaffirmer avec fierté et ouverture ». Le prix récompense là Le Fil pour son rôle d’ambassadeur du Bro Gozh. « C’est un grand honneur pour ce festival qui a un rôle de porte-drapeau des valeurs de la Bretagne et surtout de la famille interceltique », a souligné Lisardo Lombardia.

À l’issue de la cérémonie, l’hymne breton a été repris en chœur par le public debout du Breizh stade…

La photo famille à l’issue de la cérémonie

 

 

Prix Bro Gozh 2019, le samedi 3 août à Lorient

Norbert Métairie, Maire de Lorient
Lisardo Lombardia, Directeur du Festival interceltique
Jacques-Yves Le Touze, Président du Comité Bro Gozh ma Zadoù
la Fédération Bretagne-Pays de Galles, l’Institut culturel de Bretagne,
la Fédération Kanomp Breizh et les membres du Comité Bro Gozh ma Zadoù
ont le plaisir de vous inviter
à la remise des Prix Bro Gozh 2019
au Festival interceltique,
à l’UJAP QuimperKendalc’h et à l’Académie de Musique et d’Arts Sacrés
en présence de
M. Loig Chesnais-Girard, Président du Conseil régional de Bretagne
le samedi 3 août 2019, à 19h30,
au Breizh Stade, près du Stade du Moustoir, derrière le Théâtre de Lorient
qui sera suivie de la remise des prix du Championnat national des Bagadoù
Norbert Métairie, Maer an Oriant
Lisardo Lombardia, Rener Emvod ar Gelted
Jakez an Touz, Kadoriad Poellgor Bro Gozh ma Zadoù
Kevredad Breizh Kembre, Skol-Uhel ar Vro, Kevredad Kanomp Breizh
hag izili Poellgor Bro Gozh ma Zadoù
a zo laouen ouzh ho pediñ da lid dereiñ
Prizioù Bro Gozh 2019 da :
Emvod ar Gelted, UJAP Kemper, Kendalc’h, AMAS
dirak
an Ao. Loig Chesnais-Girard, Prezidant Kuzul-rannvro Breizh,
d’ar sadorn 3  a viz Eost 2019 da 7eur30 g.m.
e Breizh Stad, e-kichen Stad ar Voustoer, a-dreñv C’hoariva an Oriant
heuliet gant lid dereiñ Prizioù Kampionnat broadel ar Bagadoù
Poellgor Bro Gozh ma Zadoù
02 97 64 12 76
brogozh@mel.bzh

L’identité bretonne mise à l’honneur pendant les derbys

So Foot, 26 juillet 2019

Cinq équipes professionnelles issues des cinq départements de la Bretagne historique (oui la Loire-Atlantique est inclue dans le projet) ont signé ce jeudi 25 juillet une « charte des derbys bretons » afin de diffuser « davantage de culture bretonne » et de « renforcer l’animation et l’image de ces rencontres entre les clubs professionnels » .

Le Stade brestois, l’En Avant de Guingamp, le FC Lorient, le FC Nantes ainsi que le Stade rennais prévoient pendant les derbys de Ligue 1 et Ligue 2 de mettre en place plusieurs animations pour promouvoir leur région. Cela prévoit, entre autres, la présence sur la pelouse du plus grand drapeau breton du monde, d’un bagad local ou encore l’interprétation du Bro Gozh, reconnu implicitement comme l’hymne breton, avant la rencontre. Les entreprises locales seront également associées aux manifestations via le réseau « Produit en Bretagne » .

Galette-saucisse je t’aime, j’en mangerais des kilos.

VLA

Une charte des derbys bretons !

Hitwest, 25 juillet 2019

La « Charte des derbys bretons » a été signée aujourd’hui à Vannes par les 5 clubs de la Bretagne historique (Brest, Guingamp, Lorient, Nantes et Rennes).

Injecter plus de Bretagne dans les derbys de football : c’est l’objectif de la « Charte des derbys bretons » signée aujourd’hui.

Mais pourquoi cette charte, et que va-t-elle changer concrètement lors des matches ? La réponse de Jacques -Yves Le Touze, président du Comité Bro Gozh, qui cherche à promouvoir le chant du même nom comme hymne breton :

« On a voulu proposer un cadre commun aux 5 clubs, avec un protocole qui puisse se caler avec l’ambiance foot : un drapeau géant breton sur le stade, des milliers de petits drapeaux bretons, le Bro Gozh interprété d’une manière ou d’une autre, des animations avant le match et pendant la mi-temps avec le bagad du coin, et la promotion des produits bretons, avec Produit en Bretagne.. »

Des manifestations de « bretonnitude » existaient déjà lors des derbys, alors pourquoi renforcer cet aspect ? :

 » C’est de la communication vers le grand public pour faire passer un certain nombre de choses sur la dimension culturelle et économique de la Bretagne.. On souhaite apporter un air de festival à l’intérieur des stades, lors des fêtes du football : les derbys bretons.. »

La Région Bretagne est associée à la démarche, et va fournir des milliers de drapeaux bretons.. Mais pour le président de Région, Loïg Chesnais-Girard, il ne faut pas y voir une crispation régionaliste ou identitaire :

« Assumons notre bretonnitude, notre culture, notre identité, et faisons le avec ce qui nous caractérise : une ouverture au monde, et une capacité à nous sentir à l’aise partout.. Les pieds en Bretagne, la tête partout dans le monde… »

Pour Grégory Pelleau, attaché événementiel du Stade Brestois et speaker du club, cette charte n’est pas anecdotique :

« On est fiers de notre Bretagne, et il faut le montrer… Et montrer qu’il y a une union : on a chacun notre caractère propre, notre identité de club, mais on a aussi envie d’être unis, et véhiculer cette image était important… »

Une charte qui pour le Stade Rennais, vient prolonger et amplifier une démarche déjà largement entamée par le club. Le Bro Gozh, l’hymne breton, résonne déjà régulièrement au Roazhon Park, comme le souligne Didier Boudet, directeur général adjoint du Stade Rennais :

« Nous avons depuis quelques temps pris l’habitude de le diffuser à chaque rencontre.. Ce sont des valeurs que nous relayons fortement notamment pour les nouvelles recrues et surtout pour le centre de formation…Cette charte peut nous aider à relever encore cette nécessité d’appartenir à une ville, à une région : il y a des valeurs fortes et y adhérer est une nécessité je pense… »

Le FC Lorient sera le premier club a mettre en place ce que prévoit la charte, lors du premier derby de la saison, le 30 août, face à Guingamp. Qu’est-ce qui va changer au Moustoir, maitenant que la charte est signée ? La réponse de Fabrice Bocquet, directeur général du FC Lorient :

« Plusieurs choses : il va y avoir 5000 drapeaux bretons, fournis par le Conseil régional, on va aussi avoir le drapeau breton géant, et l’hymne breton chanté en avant match… Cela montre que nous sommes unis par les mêmes valeurs, des valeurs de persévérance, de solidarité, de travail, et qu’au-delà de la compétition sportive, nous nous retrouvons sur ces valeurs et cela fait notre fierté.. »

Les premiers derbys bretons au programme des saisons de Ligue 1 et de Ligue 2 :

– Lorient-Guingamp le 30 août
– Brest-Rennes le 14 septembre
– Nantes-Rennes le 25 septembre

Reportage de Yann Launay.

 

Football. La culture et l’identité de la Bretagne à l’honneur lors des derbys

Le derby de Ligue 1 entre le Stade Rennais et Nantes, le 11 novembre 2018, au Roazhon Park, à Rennes.

Le derby de Ligue 1 entre le Stade Rennais et Nantes, le 11 novembre 2018, au Roazhon Park, à Rennes. | PHILIPPE RENAULT / OUEST-FRANCE

Plus grand drapeau du monde, présence d’un bagad, interprétation du Bro Gozh… Une charte a été signée, ce jeudi 25 juillet, pour mettre encore plus en avant l’identité bretonne lors des derbys de football opposant le Stade Rennais, le FC Nantes, le Stade Brestois, le FC Lorient et En Avant Guingamp.

Les derbys entre les clubs professionnels bretons constituent toujours de grandes fêtes sportives et populaires. Pour rendre ces rencontres encore plus festives, pour diffuser « davantage de culture bretonne » et pour « renforcer l’animation et l’image de ces rencontres entre les clubs professionnels », une charte a été signée, ce jeudi 25 juillet, en fin de matinée, au stade de la Rabine, à Vannes. Un stade certes dédié au rugby, mais où l’identité bretonne est très forte et où, à chacune des rencontres, le public entonne le Bro gozh ma zadoù.

« Le chant crée une ambiance très particulière », a souligné Loïg Chesnais-Girard, président de la Région Bretagne.

Cette « charte des derbys bretons » est destinée à mettre en place un protocole commun lors des derbys entre les équipes professionnelles des cinq départements de la Bretagne historique : le Stade Brestois, l’En‐Avant de Guingamp, le FC Lorient, le FC Nantes, le Stade Rennais.

Le président de la Région Bretagne, son vice-président, des représentants des clubs de foot professionnels de Bretagne, des représentants de Sonerion, le maire de Vannes et le comité Bro Gozh ont signé la charte ce jeudi 25 juillet. | OUEST-FRANCE

Hymne et drapeaux bretons

Elle prévoit, lors de chacune de ces rencontres, la présence sur la pelouse du stade concerné du plus grand drapeau breton du monde ; l’attribution, au club qui accueille, de drapeaux bretons par le conseil régional (dans la proportion d’un drapeau breton pour quatre sièges) ; la présence d’un bagadou de la région du stade concerné, en partenariat avec Sonerion, la fédération des bagadou ; l’interprétation du Bro Gozh, « sous une forme ou sous une autre », avant le match, avec diffusion des paroles sur les écrans et les feuilles de match.

Par ailleurs, le réseau Produit en Bretagne fédérera ses 430 entreprises et 110 000 salariés autour des derbys bretons pour faire découvrir le savoir-faire des entreprises locales. Les partenaires pourront aussi profiter des derbys pour exposer dans les villages mis en place.

Bretagne, Renforcer l’identité bretonne à l’occasion des derbys de football

Mettre "plus" de Bretagne dans les derbys de football

Mettre « plus » de Bretagne dans les derbys de football © Radio France – François Rivaud

France Bleu, 25 juillet 2019

La Bretagne « historique » compte 3 clubs en Ligue 1 cette saison : Rennes, Brest et Nantes et 2 en Ligue 2 : Guingamp et Lorient. A l’occasion des matches entre ces équipes, 6 en Ligue 1 et 2 en Ligue 2, différentes actions de promotion vont être mises en place.

Ces actions vont concerner essentiellement la culture et l’économie bretonne. Des associations culturelles comme le Comité Bro Gozh, Sonerion, la fédération des bagadou, le festival la Nuit des Etoiles et le réseau économique Produit en Bretagne, participent à l’opération.

L’idée est de valoriser et faire la promotion de la Bretagne à travers le sport, l’économie, la culture et l’identité du territoire.

Une charte a été signée entre tous les partenaires au stade de La Rabine, à Vannes. Un stade où à l’occasion des matches du Rugby Club Vannes en pro D 2 on peut entendre le Bro Gozh, « le vieux pays », l’hymne breton.

La charte a été signée au stade de La Rabine à Vannes le 25 juillet - Radio France

La charte a été signée au stade de La Rabine à Vannes le 25 juillet © Radio France – François Rivaud

A l’occasion de ces rencontres, un immense drapeau breton sera déployé sur la pelouse. Des drapeaux seront distribués en tribune. Un bagad viendra jouer et le Bro Gozh sera également interprété avant le match.

Dans le même temps, le réseau Produit en Bretagne, qui regroupe plus de 400 entreprises, présentera des entreprises locales.

Le lancement de l’opération se fera le 30 août avec le match Lorient – Guingamp en Ligue 2 et le 14 septembre en Ligue 1 pour la rencontre entre Brest et Rennes.