Confinement : le Bro gozh ma zadoù jazzy de Philippe Leray

Le Télégramme, 22 avril 2020

L’hymne breton, version jazzy. C’est la dernière production de Philippe Leray, chanteur bien connu des spectateurs du stade de la Rabine, qui entonne le Bro Gozh Ma Zadoù, à chaque match du RCV. Il vient d’en produire une version très personnelle, pour répondre à l’appel du comité Bro Gozh Ma Zadou.

C’est l’opération « Bro Gozh ». Ça sonne comme un nom de code, mais ça ressemble plutôt à un ralliement. Bretons du monde entier, confinés à domicile, par la faute d’un vilain virus, ralliez-vous sous le panache de l’opération « Bro Gozh », lancée dans le cadre de la pandémie du coronavirus, par le comité éponyme, chargé de promouvoir, à travers la planète, l’hymne breton. Chaque Breton, du fond de son confinement, peut enregistrer sa version de l’hymne et poster le résultat sur le site du comité Bro Gozh Ma Zadoù. Un tel appel ne pouvait rester oreille morte, quand on s’appelle Philippe Leray, que l’on chante, depuis quatre ans, à chaque match à domicile du RCV, le Bro Gozh Ma Zadoù et surtout qu’on le fait chanter à tout un stade, à gorge déployée.

« De façon très spontanée »

« J’ai enregistré cette version dimanche matin », explique Philippe Leray. « De façon très spontanée. Je trouvais plutôt sympathique l’idée du comité de faire participer les gens et de les inciter à produire leur version de l’hymne breton. J’ai d’abord chanté la version classique, celle que je chante à la Rabine, et puis je me suis mis au piano, afin de produire une version plus jazzy. J’ai fait ça en dilettante, de façon très spontanée ».

La version de Philippe Leray va rejoindre celles de Nolwennn Korbell, JC Guichen, celle, venue de Lyon d’une jeune chanteuse confinée, ou d’un chanteur quimperlois. Ça permet aussi de patienter jusqu’au prochain match à domicile du RCV, qui finira bien par arriver un jour. Car comme le reconnaît volontiers Philippe Leray, « ce qui manque, c’est l’ambiance de la rabine et le spectacle qu’offrent les joueurs ».

Vannes. Le Bro gozh, version piano, de Philippe Leray, fait un carton

Ouest-France, 20 avril 2020

Le comité Bro gozh ma zadoù, qui promeut l’hymne breton, a lancé un appel à interprétation libre dans le cadre du confinement. La version de Philippe Leray, qui chante le Bro gozh ma zadoù lors des matchs du Rugby club de Vannes en Pro D2 est superbe.

L’hymne breton, Bro gozh ma zadoù (vieux pays de mes ancêtres) et le Hen Wlad Fy Nhadau, hymne national gallois ont les mêmes sonorités. Aussi, lorsque le Lorientais Jacques-Yves Le Touze, président du comité Bro gozh ma zadoù qui promeut notamment l’hymne breton, a découvert 70 à 80 000 Gallois chantant devant leur porte, en plein confinement, l’idée a vite germé d’en faire autant en Bretagne. « Bien sûr, c’est moins prégnant ici, donc on a invité les personnes à transmettre des vidéos publiées ensuite sur Youtube, Facebook, Twitter… ».

Des particuliers, artistes comme Nolwenn Korbell, Morwenn Le Normand… ont répondu présents. Des versions métal-rock, classique, regga… ont vu le jour. À Rennes, ce sont les habitants de la rue Saint-Hélier qui se sont mis à leurs fenêtres… Mais, cette initiative n’aurait pas été totale sans la participation de Philippe Leray, qui interprète le Bro gozh ma zadoù avant chaque rencontre du Rugby club de Vannes en Pro D2 de Rugby. Jacques-Yves Le Touze l’a donc sollicité jeudi dernier « avec la volonté de faire exister notre hymne dans une période compliquée. »

Le Vannetais Philippe Leray ne s’est pas fait prier, lui qui, depuis quatre ans emmène avec lui le public de La Rabine. « J’avais fait une version très classique, proche de celle du stade, note l’intéressé. Et puis, le week-end, je me suis mis au piano et c’est venu comme cela. Je me suis laissé à faire une version différente, plus moderne, en totale liberté, sans rajouter de fioriture. » Et sur les réseaux sociaux, « cette version moins solennelle » rencontre le succès. En totale adéquation avec la volonté de l’intéressé de démontrer « à travers une approche culturelle et non folklorique », comme il le fait depuis quatre ans avec le rugby, que la Bretagne est moderne, ouverte sur le monde.

Contact pour transmettre vos interprétations : 06 09 71 01 91 ou brogozh@mel.bzh

 

Le Bro Gozh aux premières loges ce week-end

Ce dernier week-end a été particulièrement intense pour le Comité Bro Gozh et la mise en valeur de l’hymne de la Bretagne.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Vendredi, c’était l’AG de Produit en Bretagne qui fit chanter le Bro Gozh aux 1200 personnes présentes avec la participation de deux sonneurs du bagad Ar Melinerion et de la chanteuse Morwenn Le Normand, initiative remarquée et appréciée. Les contacts pris lors du salon B2B qui suivait l’AG sont prometteurs pour d’autres initiatives de promotion du Bro Gozh.

Samedi, ce fut le grand jeu des derbys bretons au stade du Roudourou à Guingamp pour la rencontre entre l’En Avant Guingamp et le FC Lorient puis au Roazhon Park pour la rencontre entre le Stade Rennais et le Stade Brestois. Au Roudourou, le bagad de Guingamp a animé l’avant-match et le Bro Gozh fut interprété par Yves Jacq; au Roazhon Park, ce fut avec le bagad Kadoudal de Vern-sur-Seiche et la chanteuse Enora de Parscau. Sans oublier le très grand drapeau breton de La Nuit des Etoiles et les milliers de Gwenn-ha-Du de la Région Bretagne .

A Guingamp

Ce diaporama nécessite JavaScript.

A Rennes

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un véritable feu d’artifice en appui à #emojibzh !

Que tous les partenaires soient remerciés pour leur implication et leur participation .

2 derbys bretons ce samedi: Guingamp-Lorient et Rennes-Brest

2 derbys bretons en cette journée de samedi.

Tout d’abord à 15h au stade du Roudourou à Guingamp pour la rencontre de Ligue 2entre Lorient et Guingamp.

Bagad de Guingamp

Le plus grand drapeau breton du monde sera présent ainsi que le bagad de Guingamp, le Bro Gozh y étant interprété par Yves Jacq.

Puis à 20h45, au Roazhon Park à Rennes, pour la rencontre de Ligue 1 Rennes-Brest.

Bagad Kadoudal de Vern-sur-Seiche

Là aussi sera présent le plus grand drapeau breton du monde ainsi que le bagad Kadoudal de Vern-su-Seiche, le Bro Gozh étant interprété par Enora de Parscau.

Enora de Parscau

Sans oublier pour les 2 rencontres, les milliers de drapeaux bretons offerts par la Région Bretagne.

Et utilisons #derbybreton avec #emojibzh !

5ème Derby breton de la saison 2019-2020: le choc entre Rennes et Nantes au Roazhon Park, le vendredi 31 janvier.

Alan Stivell

Vendredi 31 janvier prochain, le Roazhon Park verra s’affronter les clubs de football des deux plus grandes villes bretonnes, le Stade Rennais et le FC Nantes, dans ce qui sera le 5ème derby breton de la saison 2019-2020.

Le Bagad de Cesson-Sévigné

Dans le cadre de la Charte des Derbys bretons, plusieurs animations seront proposées avant le début à 20h45 de ce match important pour les 2 clubs de Ligue 1: le Bagad de Cesson-Sévigné interviendra en avant-match,  des milliers de drapeaux bretons seront offerts par la Région Bretagne aux spectateurs, le très grand Gwenn-ha-Du sera déployé au centre de la pelouse pendant que le Bro Gozh sera interprété par le grand Alan Stivell en l’honneur des clubs des deux métropoles bretonnes.

Les Derbys bretons, une fête populaire, une fête du foot, une fête de la Bretagne !

Et n’oubliez pas d’utiliser #derbybreton  #derbibreizh  !

4ème Derby breton de la saison 2019-2020, Stade Brestois – FC Nantes, le 23 novembre à Brest

Le stade Francis Le Blé à Brest recevra le 4ème Derby breton de la saison 2019-2020 qui verra s’affronter le Stade Brestois et le FC Nantes, clubs de foot de Ligue 1, le samedi 23 novembre à 20h.

Kevrenn Brest Sant Mark

Dans le cadre de la Charte des Derbys bretons, plusieurs animations seront proposées à cette occasion: la Kevrenn Brest St Mark jouera à l’avant-match et à la mi-temps, Produit en Bretagne proposera un stand et des dégustations de produits bretons, le plus grand drapeau breton du monde de La Nuit des Etoiles ouvrira le match pendant que le Bro Gozh ma Zadoù sera interprété par Clarisse Lavanant. et des milliers de drapeaux bretons seront distribués au public.

PHOTO CLAUDE PRIGENT / LE TELEGRAMME. MORLAIX (29) : Clarisse Lavanant.

Les Derbys bretons, une fête populaire, une fête du foot, une fête de la Bretagne !

#derbybreton #derbibreizh

Coupe du monde de rugby: quand Bryn Terfel donne des leçons de chant à l’équipe nationale galloise

Comme tout le monde a pu le constater, au pays de Galles, le chant et le rugby sont indissociables . Afin de renforcer ce lien ancestral, Warenn Gatland, l’entraîneur néo-zélandais de l’équipe de Galles, a demandé au célèbre Bryn Terfel, baryton gallois de renommée mondiale , de donner quelques leçons de chant aux joueurs gallois, notamment avec l’hymne national, le Hen Wlad ( le Bro Gozh galllois ) mais pas que .

Bryn Terfel

Radio Classique, 4 octobre 2019

Si le XV de France se qualifie pour les ¼ de finale de la Coupe du monde de rugby qui se déroule au Japon, il y a de grande chances qu’il affronte le 20 octobre l’équipe du Pays de Galles. Et s’il est difficile de savoir qui va gagner sur la pelouse, il est un domaine dans lequel les Gallois sont certains de s’imposer c’est dans l’interprétation des hymnes grâce notamment à la séance de coaching dont ils ont pu bénéficier avec Sir Bryn Terfel, le célèbre baryton-basse britannique d’origine galloise.

Le chœur gallois de Bryn Terfel

Voir la vidéo en cliquant sur l’image ci-dessous.

Résultat de recherche d'images pour "bryn terfel wales rugby team radio classique"

Avec son 1,93 m et ses larges épaules, Bryn Terfel, natif de Pant Glas dans le nord du Pays de Galles et qui a joué n°8 au collège, a le gabarit et l’expérience du rugby qui auraient pu lui permettre de porter le maillot marqué du poireau des dragons rouges mais à 53 ans, c’est sur les scènes des opéras du monde entier qu’il a acquis sa notoriété grâce, notamment, à sa puissante voix de baryron-basse et sa présence « imposante ». On se rappelle son duo avec Roberto Alagna dans « Les pêcheurs de perles » de Bizet. Mais quand on est Gallois, le rugby et le chant ne sont jamais loin. Bryn Terfel avait d’ailleurs chanté avec Shirley Bassey, elle aussi Galloise (comme Tom Jones, John Cale et Bonnie Tyler !), en ouverture de la Coupe du Monde 1999 à Cardiff. C’est donc sans hésitation qu’il a accepté la proposition de l’encadrement de l’équipe de rugby du pays de Galles qui lui a demandé de venir préparer et motiver les joueurs afin qu’ils soient aussi les meilleurs pour interpréter leur hymne et les chants traditionnels entonnés lors de la Coupe du Monde de rugby au Japon.

Bryn Terfel demande aux rugbymen gallois de chanter pour leur pays

Le chanteur s’est donc rendu début septembre au camp d’entrainement de l’équipe galloise à Hensol près de Cardiff où il a pu rencontrer les joueurs et leur faire travailler l’interprétation de l’hymne gallois, le fameux « Land of my father » (Hen Wlad fy Nhadau en Gaélique) mais également les chants traditionnels « Calon Lan » et « Lawr ar Lan y Môr » qui sont chantés lors des cérémonies officielles. Au cours de cette répétition, Sir Bryn Terfel, qui était accompagné au piano par le 1/2 d’ouverture Rhys Patchell, a donné des conseils purement techniques au joueurs emmenés par leur capitaine Alun Wyn Jones, désigné chef de chorale pour l’occasion, mais le chanteur leur a surtout demandé de chanter avec plaisir, d’être « happy », et de chanter à l’unisson pour leur pays.

(….)