Rennes – Guingamp. Alan Stivell chantera le Bro Gozh pour le Celtico au Roazhon Park ce dimanche

Ouest-France, 10 mai 2019

Le Celtico, c’est ce dimanche 12 mai, à 15 h au Roazhon Park

Ce dimanche 12 mai, à 15 h, Rennes reçoit Guingamp pour la 36e journée de ligue 1. Le Stade Rennais prévoit différentes animations.

Le Stade Rennais reçoit l’En Avant Guingamp, ce dimanche 12 mai. En plus de la rivalité habituelle entre les deux clubs, ce derby breton s’annonce fort en émotion. De nombreux supporters des deux clubs devraient affluer route de Lorient pour voir la rencontre.

Des animations dès 13 h

Les spectateurs pourront arriver deux heures avant la rencontre pour profiter des animations prévues par le Stade Rennais. Au programme : Beer Pong, baby-foot, Foot roulette ou encore lancer de bottes de paille.

Bro Gozh a cappella par Alan Stivell

Pour ce Celtico, l’hymne, jouée dans le Roazhon Park, sera chantée ce dimanche par une pointure. C’est Alan Stivell qui entonnera a cappella le Bro gozh ma zadoù. Le Bagad de Cesson assurera lui l’ambiance musicale en amont de la rencontre.

(….)

Le Bro Gozh pour le Stade Brestois

PHOTO CLAUDE PRIGENT / LE TELEGRAMME.

Ce soir, le Stade Brestois affronte Niort au stade Francis Le Blé et peut en cas de victoire fêter la montée en Ligue 1.

C’est avec le Bro Gozh interprété par Clarisse Lavanant que s’ouvrira cette soirée mémorable.

Le Bro Gozh avec ferveur pour le RC Vannes

L'arrivée des joueurs du RCV avant le match face à Mont-de-Marsan.

L’arrivée des joueurs du RCV avant le match face à Mont-de-Marsan. | DAVID ADEMAS

Ouest-France, 5 mai 2019

Cinquième de Pro D2, le RC Vannes est la sensation de la saison en championnat. Avec un total de 16 victoires, les Bretons se rapprochent des playoffs. À la Rabine, devant ses fervents supporters, le RCV va tenter de prendre un nouveau succès face à un concurrent direct, Mont-de-Marsan.

(….)

« Une victoire signifie un barrage à domicile, une défaite et on sera soit 6e, soit éliminé », résume l’ouvreur allemand Christopher Hilsenbeck. Mais avec la possibilité d’un premier match de phase finale de son histoire, nul doute que le « Bro Gozh ma Zadou », le chant national breton largement inspiré de l’hymne gallois, sera entonné avec une ferveur toute particulière avant le coup d’envoi.

 

Coupe de France: où est passé le Bro Gozh ?

Bretagne actuelle, 2 mai 2019

Comme toutes les Bretonnes et Bretons, j’ai été très heureuse de la victoire du Stade rennais. Mais ce moment merveilleux, « magique » comme l’ont exprimé tant de supporters, a été pour moi, je l’avoue, troublé par l’absence de toute référence sensible à la Bretagne.

Aucun chant de Bretagne et surtout aucune reprise de notre hymne national le « Bro Gozh ma Zadoù » ni à Rennes ni à Paris comme l’avait  fait en 2009 Stivell* accompagné de tous les supporters lors de cette Coupe de France bretonne.

Sur les quais  de la gare de Rennes, aucun Bagad pour accueillir « les héros » pas plus que sur le Champ de Mars ou Place de la Mairie. Certes, une marée de drapeaux du Stade rennais,  normal mais …seulement  quelques petits Gwenn ha Du perdus dans cette marée rouge et noire alors qu’il flotte aux quatre coins du monde et que les Bretons l’arborent à la moindre occasion, ici ou ailleurs !

Une distribution de Gwenn ha Du papier brandi avec celui du Stade rennais, aurait été certainement  très  bien accueillie, à l’image de celle réalisée en 2009, par la Région Bretagne lors de cette Coupe de France mémorable. Quel souvenir et quelle union !

Que s’est-il passé ?

J’exprime une totale incompréhension de la situation qui efface  la Bretagne alors que c’était une superbe et exceptionnelle occasion au niveau national et international, de  montrer  sa singularité, sa culture affirmée et reconnue sur tout le territoire avec des retombées économiques certaines. C’est aussi une image forte de laBretagne réuniequi a été supprimée du regard de tous.

Danièle NOVELLO-FLOC’HLAY

Le Télégramme : le Bro Gozh porte malheur …. au Stade Rennais !

Comme quoi , certains journalistes semblent disjoncter dès qu’ils parlent foot …

Le Télégramme et le Mensuel de Rennes ont sorti un numéro spécial consacré au Stade Rennais à la veille de sa rencontre contre le PSG au Stade de France .

Et au détour de cette publication, on tombe sur ce petit pavé où l’on apprend que le Bro Gozh porterait malheur au Stade ….. Dans le genre ridicule et plein de sous-entendus quelque peu nauséabonds… On suppose que l’auteur de ces quelques lignes voulait faire de l’humour … en tout cas, c’est nul !