Le Bro Gozh avec les enfants bilingues de Vannes

Les enfants de toutes les filières bretonnantes de Vannes se sont retrouvés sur la grande scène du Palais des arts ce vendredi pour lancer la Fête de la Bretagne.

Le Télégramme, 18 mai 2019

C’est parti pour une nouvelle édition de la fête de la Bretagne à Vannes. Le top départ a été donné en chanson, ce vendredi soir, sur la scène du Palais des arts par les jeunes bretonnants de la ville.

C’était une première. Une belle, sympathique et enfantinement indisciplinée première. Une performance aussi pour les chanteurs Jean-Luc Roudaut, Ffran May et le musicien Phil Gouret : tenir des dizaines, sans doute même pas loin de 200 enfants, de la petite section au collège pour une heure de concert ! Chapeau.

« L’idée est née un soir de victoire du RC Vannes. Dans l’euphorie du Bro Gozh, le maire m’a dit : et pourquoi pas tous les enfants lors d’une fête de la Bretagne ? », a expliqué en préambule Patrick Mahé, conseiller délégué à la culture bretonne. C’est donc fait avec toutes les filières bretonnantes dans un même chœur : les écoles de Cliscouët et de Rohan de la filière publique Div Yzeh, les écoles Saint-Guen et Françoise d’Amboise de la filière privée Dihun et bien sûr l’école Diwan, sans oublier les collégiens de Jules-Simon, Notre-Dame Le Ménimur et Diwan. Soit, au total, quelque 400 enfants qui se sont préparés ensemble, sur le temps scolaire, pour ce rendez-vous.

De « Demat » à « Kenavo », Jean-Luc Roudaut a proposé une plongée dans l’univers des comptines en breton, avec des histoires de pluie et de coccinelles, mais aussi des voyages vers la Corse ou même l’Afrique du Sud avec « Asimbonanga », en zoulou, de Johnny Clegg. Et bien sûr un Bro Gozh… à l’avant-veille d’un important rendez-vous du RCV.

Video Michel Thierry

Bro Gozh: clin d’œil à l’Université de Bretagne Sud

Dans le cadre de la Semaine Culturelle Bretonne organisée du 19 au 24 novembre sur le campus de Lorient de l’Université de Bretagne Sud est proposée notamment une exposition de photos sur le thème « Ma Bretagne à moi, c’est ça », photos et textes proposés par des étudiants de l’UBS.

Parmi ces photos, celle de Mathias Vuitton, étudiant à l’École d’Ingénieurs, prise à Baden et portant sur … le Bro Gozh.

«  Une troupe d’enfants qui chante à tue-tête le Bro Gozh ma Zadoù en arborant les couleurs, juste avant une sortie bateau, c’est ma Bretagne à moi« .

Le Bro Gozh pour Océane ?

Les trois lauréates du concours entourées des responsables de la Georges Baptiste et de leurs professeurs de service respectifs. Au centre, de gauche à droite : de la troisième à la première place.

L’Hôtellerie, 31 janvier 2018

La coupe Georges Baptiste, la plus prestigieuse des compétitions de service pour les écoles hôtelières comme pour les professionnels, est de retour dans les filets de l’école hôtelière mévennaise. Le lycée hôtelier Notre-dame, l’une des deux écoles françaises les plus titrées pour cette compétition, s’est donc rendu le mardi 30 janvier au lycée Louis Guilloux de Rennes pour affronter 7 autres écoles pour cette finale régionale. Au total, 15 candidats se confrontant dans le cadre de 8 épreuves.

Le lycée mévennais avait envoyé deux élèves, Océane Campion-Cardinal et Elisabeth Desoulle, pour tenter de ravir le titre tant convoité. Les compétiteurs ont vu ainsi se succéder les 8 épreuves suivantes : écrit d’une heure, flambage d’une poire, découpage d’un poulet, filetage d’une truite, commercialisation d’un porto avec la décoration d’une table, analyse sensorielle d’un Brie de Meaux, prise de commande avec notion d’anglais et enfin réalisation d’un cocktail à base de whisky.

Les membres du jury ont eu à départir de brillants candidats ; aucune école n’a démérité dans cette compétition d’un haut niveau. Océane décroche ainsi la médaille d’or, Elisabeth, la médaille de bronze, une élève du lycée hôtelier de La Guerche s’intercalant entre elles deux, toutes trois composant ainsi un podium 100 % féminin.

C’est une victoire de toute une équipe, qui soutiendra à nouveau Océane, au moins jusqu’au 19 mars prochain à Paris à l’école hôtelière Médéric, où se déroulera la finale nationale et où, espérons-le, résonnera à la fin de l’épreuve, le « Bro gozh ma zadoù », le fameux hymne breton. Pour la Georges Baptiste, l’école peut peut-être également se plaire à rêver, à nouveau, de titres internationaux ; elle en a déjà remporté plusieurs par le passé !

Après Singapour, le Bro Gozh en Bretagne avec Gwennyn

Alors voilà…

En revenant de Singapour, je me suis dit que les petits Bretons étaient tout aussi capables de chanter le Bro Gozh, aussi bien que les petits Singapouriens ! En voici de très belles versions enregistrées dans 3 écoles de Bretagne. Il est prévu de leur faire de beaux dessins sur la Bretagne pour les remercier d’avoir entonné notre Bro Gozh si loin de chez nous…

Thank you very much from Kids of Brittany !

Gwennyn

Gwennyn accueillie à Singapour par des enfants chantant le Bro Gozh !

ABP, 13 mai 2017

Gwennyn et son band de musiciens ont entrepris un tour en Asie avec en particulier des concerts à Singapour et au Vietnam. Surprise ! L’association des Bretons de Singapour qui les réceptionne, les présente devant une classe de maternelle d’enfants singapouriens qui leur chantent le Bro-Gozh !
« Isabelle Pijnakker, la Présidente et fondatrice des « Bretons de Singapour » leur a appris le Bro gozh !pour me faire une surprise à mon arrivée !!! ça m’a rendu tellement heureuse ! » a déclaré Gwennyn sur sa page facebook. Ces enfants de la maternelle grande section de l’école singapourienne « Star learners » à Sembawang sont bilingues anglais/mandarin.

Le Bro Gozh au programme de l’école St Yves de Perros Guirec

BroGozhPerroz

Le Télégramme, 8 décembre 2015

Chaque année, les enfants de l’école Saint-Yves et la chorale Awel Dreger collaborent pour offrir un concert. Il se déroulera, dimanche, en l’église Saint-Jacques. Tous les enfants de CE1 à CM2 préparent depuis le début de l’année leur passage devant le public. Cinq chants sélectionnés Cette préparation a débuté en classe où chaque enseignant a fait travailler les cinq chants sélectionnés avec le soutien de Gabrielle Brichet (ancienne enseignante à l’école). Lors du concert, les écoliers interpréteront seuls quelques chants dont « Tout va très bien Madame la marquise » avant de chanter notamment l’hymne breton Bro gozh ma Zadou et avec les choristes d’Awel Dreger qui proposeront, par ailleurs, leur répertoire de chants traditionnels bretons. Les bénéfices de ce concert serviront à financer les activités pédagogiques de l’école. Pratique Dimanche, à 16 h, église Saint-Jacques. Entrée : 8 €, adultes (gratuit jusqu’à 16 ans). Billets en vente à l’école Saint-Yves et à l’église le jour du concert. Réservations au 02.96.23.21.60.

© Le Télégramme – Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/cotes-darmor/perros-guirec/ecole-saint-yves-en-concert-avec-awel-dreger-dimanche-08-12-2015-10879308.php