Le Bro Gozh d’Agathe Louis pour St Gildas de Rhuys

Le Télégramme, 7 août 2022

En 2012, Agathe Louis, aujourd’hui 42 ans, gildasienne, avait aussi remporté la bogue d’or (en tant que chanteuse) dans le cadre du concours du Groupement Culturel Breton des Pays de Vilaine (GCBPV)

La Fête celtique de Saint-Gildas-de-Rhuys a tenu toutes ses promesses samedi 6 août. Beaucoup de spectateurs avaient pris place le long du parcours dans le bourg pour voir les cercles et bagadoù venus de différents points du département. Sur les neuf groupes prévus, un seul manquait à l’appel, le bagad de Lanester qui n’a finalement pas pu être présent.

À la suite du défilé, Agathe Louis a entonné, a cappella, le « Bro gozh ma zadoù », sur la scène place Monseigneur-Ropert, suivie par chacun des groupes qui se produisait devant un public toujours aussi friand de musique traditionnelle.

Le Bro Gozh d’Hilenn Quartet

Ouest-France, 8 juin 2022

Originaire de Saint-Jean-Brévelay (Morbihan), la fratrie Hervo – composée d’Yvon, Xavier et Jean-Luc – sort un album en collaboration avec Pierre Rouillé à la cornemuse irlandaise. Ces quatre musiciens forment le groupe Hilenn Quartet.

Il y a une dizaine d’années, Xavier Hervo fait la rencontre de Pierre Rouillé. Tous les deux pratiquent de la cornemuse irlandaise. Un instrument rare, plus connu sous le nom de Uilleann-pipes. Le duo Hilenn se produit en concert dans les chapelles, les églises…… Quelques mois plus tard, Yvon (le frère de Xavier) les rejoint. Avec sa guitare, il apporte une note nouvelle au duo qui devient alors le Trio Hilenn. Ces musiciens accélèrent la cadence et se lancent dans l’enregistrement d’un album en 2017.

« On voulait construire quelque chose ensemble »

De son côté, Jean-Luc fait du théâtre et s’adonne au chant marin. À son tour, il rejoint ses frères pour former le Hilenn Quartet. Le répertoire évolue, une nouvelle dynamique s’installe. Le caractère traditionnel de la musique celtique est harmonieusement arrangé. Pendant la période de pandémie, ils construisent Airs de voyage, un album d’une dizaine de morceaux de musique celtique, dont l’hymne breton Bro gozh ma zadou, joué, chanté et arrangé par le quatuor.

​« Je me suis toujours dit que ce serait bien de faire quelque chose ensemble, confie le frère aîné. Les frères Hervo sont nés avec une clef de sol dans le biberon. La musique coule dans leurs veines : Avec nos grands-parents et nos parents, nous avons toujours baigné dans le milieu artistique​.

Dans le groupe Hilenn Quartet, Xavier Hervo, (flûtiste et joueur de bodhrán) et Pierre Rouillé pratiquent de la cornemuse irlandaise, Yvon Hervo de la guitare électro-acoustique, et Jean-Luc de la basse. Les instrumentistes circulent à travers la Bretagne, transportent leurs mélodies celtiques, dans les festivals, les chapelles, les cafés associatifs etc. Le 17 juin 2022, ils se produiront en apéro-concert à Saint-Nicolas des Eaux et le 25 juin à la salle du Séniz, à Baden.

Hennebont: le Bro Gozh pour les élèves de St Gilles

Vendredi soir dernier, à la salle des fêtes d’Inzinzac-Lochrist, le spectacle de l’école St Gilles d’Hennebont avait pour thème les langues du monde.

Les élèves des classes bilingues et monolingues ont commencé par la langue bretonne avec une danse formant le drapeau breton et se terminant par l’interprétation du Bro Gozh accompagnée par un couple de sonneurs. Puis les enfants ont continué avec d’autres langues, le tout étant commenté par deux enfants en breton et en français.

 

Le Bro Gozh avec les enfants bilingues de Vannes

Les enfants de toutes les filières bretonnantes de Vannes se sont retrouvés sur la grande scène du Palais des arts ce vendredi pour lancer la Fête de la Bretagne.

Le Télégramme, 18 mai 2019

C’est parti pour une nouvelle édition de la fête de la Bretagne à Vannes. Le top départ a été donné en chanson, ce vendredi soir, sur la scène du Palais des arts par les jeunes bretonnants de la ville.

C’était une première. Une belle, sympathique et enfantinement indisciplinée première. Une performance aussi pour les chanteurs Jean-Luc Roudaut, Ffran May et le musicien Phil Gouret : tenir des dizaines, sans doute même pas loin de 200 enfants, de la petite section au collège pour une heure de concert ! Chapeau.

« L’idée est née un soir de victoire du RC Vannes. Dans l’euphorie du Bro Gozh, le maire m’a dit : et pourquoi pas tous les enfants lors d’une fête de la Bretagne ? », a expliqué en préambule Patrick Mahé, conseiller délégué à la culture bretonne. C’est donc fait avec toutes les filières bretonnantes dans un même chœur : les écoles de Cliscouët et de Rohan de la filière publique Div Yzeh, les écoles Saint-Guen et Françoise d’Amboise de la filière privée Dihun et bien sûr l’école Diwan, sans oublier les collégiens de Jules-Simon, Notre-Dame Le Ménimur et Diwan. Soit, au total, quelque 400 enfants qui se sont préparés ensemble, sur le temps scolaire, pour ce rendez-vous.

De « Demat » à « Kenavo », Jean-Luc Roudaut a proposé une plongée dans l’univers des comptines en breton, avec des histoires de pluie et de coccinelles, mais aussi des voyages vers la Corse ou même l’Afrique du Sud avec « Asimbonanga », en zoulou, de Johnny Clegg. Et bien sûr un Bro Gozh… à l’avant-veille d’un important rendez-vous du RCV.

Video Michel Thierry

Plœmeur. dimanche 19 mai, 17h: « Le dragon et l’hermine », trait d’union breton-gallois

Lors d’une répétition du spectacle « Le dragon et l’hermine », à Plœmeur. La première a lieu ce dimanche à Océanis.

Lors d’une répétition du spectacle « Le dragon et l’hermine », à Plœmeur. La première a lieu ce dimanche à Océanis. | Ouest-France

Ouest-France, 18 mai 2019

L’évènement du week-end. Jusqu’au 26 mai, c’est la Fête de la Bretagne. Dimanche, jour de la St Yves, on célèbre les liens ancestraux entre la Bretagne et le pays de Galles.

Kanomp Breizh, fédération des chorales d’expression bretonne, est au même titre que l’Institut Culturel de Bretagne et la fédération Bretagne – pays de Galles, fondatrice du Comité Bro Gozh.

Ce comité présidé par Jacques-Yves Le Touze a eu l’idée et l’ambition de mettre en relief « les liens ancestraux entre la Bretagne et le pays de Galles. De nombreux chants, que l’on pense traditionnels, ont été collectés au pays de Galles » explique Armelle Le Guillou, coordinatrice de Kanomp Breizh.

L’Ensemble choral de Bretagne travaille depuis un an et demi la cantate An Aval hag ar C’haliz . « Il se trouve que Jacques-Yves Le Touze a entendu l’orchestre des pompiers du Morbihan. Cela sonne comme un ensemble gallois »

Voué à être repris

Ainsi a été bâti la trame du spectacle Le Dragon et l’Hermine . La cantate sera proposée en première partie. L’orchestre et le bagad des pompiers interviennent en second temps, afin de présenter de grands airs classiques comme Green Land, Celtic Crest ou encore le légendaire Amazing Grace.

Point d’orgue, ce grand ensemble d’acteurs mettra ensuite en lumière ces traits d’union culturels ancestraux entre la Bretagne et le pays de Galles. Le Dragon et l’Hermine ne peut que se terminer par le Bro Gozh ma Zadoù, hymne que l’on partage avec les Cornouaillais et les Gallois.

Pour couronner le tout, Aneirin Karadog, barde et élu poète de l’année au pays de Galles ce qui est un titre très honorifique outre-Manche présentera le spectacle dans les trois langues.

« Le Dragon et l’Hermine a vocation à être repris et nous espérons pouvoir le jouer au Festival interceltique lors de l’année de la Bretagne ».

Pourquoi la première à Ploemeur ? La municipalité qui est la plus accueillante en termes d’animations lors de la Fête de la Bretagne, a tout de suite été enthousiasmée par le projet.

Dimanche 19 mai, à 17h, à L’Océanis à Plooemeur. Tarifs: 13€, 10€, 6€, gratuit pour les moins de 8 ans.