Pour les cadeaux de Noël et du Nouvel An, 2 nouveaux CDs avec le Bro Gozh

Dans cette période difficile pour tous et notamment le monde de la culture bretonne, 2 nouveaux CDs viennent de sortir et qui retiendront l’attention des amateurs de musique et de culture bretonnes. A noter que les 2 proposent chacun une version du Bro Gozh dans un registre différent.

Le premier édité fin novembre est le CD du spectacle donné par l’Ensemble choral de Bretagne etl’Orchestre et le bagad des Pompiers du Morbihan pour célébrer les
relations ancestrales entre la Bretagne et le Pays de Galles sur une idée du Comité Bro Gozh . L’orchestre, très proche des harmonies du Pays de Galles, présente avec le chœur des chorals gallois sur des paroles en breton, qui sont bien connus en Bretagne. Ces mélodies collectées Outre-Manche ont trouvé leur juste place dans le patrimoine chanté de Bretagne. Le CD comprend également la cantate An Aval hag ar C’haliz et le Bro GozhMa Zadoù.

Ce CD exceptionnel est proposé au tarif de 15€ + 3€ de frais de port auprès de Kanomp Breizh (06 32 29 79 29 et kanompbreizh@kanompbreizh.bzh ou sur la boutique du site
www.kanompbreizh.bzh )

Le second coproduit par le Festival Interceltique et Sonerion vient de sortit. Temps fort de l’année 2020 pour la scène interceltique et bretonne, la Fête des Cornemuses a été un moment culturel marquant de l’été en raison de la pandémie. Il a eu lieu le 8 août 2020 au stade du Moustoir à Lorient devant plus de 3500 spectateurs.Un concert inédit chargé d’émotions pour lequel le Festival Interceltique de Lorient, Sonerion -la fédération des bagadoù- et 4 bagads ont conjugués leurs forces. Le résultat artistique a été à la hauteur tant par la qualité musicale du spectacle que par l’engouement des spectateurs, présents au stade.
Malgré les contraintes, les cornemuses ne seront pas restées silencieuses en août 2020 à Lorient, où devait se tenir la 50 è édition du FIL, année de la Bretagne. Le potentiel créatif de la scène bretonne, notamment des bagadoù, et sa réelle détermination à propager joie et convivialité méritaient une valorisation sous la forme d’un double album.
C’est dans cette dynamique que le Festival Interceltique de Lorient et Sonerion ont décidé de proposer, au public, la restitution d’un événement culturel hors normes dans ce coffret en co-production, édité en série limitée. Aussi, l’intégralité des prestations des bagads de Quimper, Cap Caval de Plomeur, Roñsed-Mor de Locoal Mendon et de Sonerien an Oriant de Lorient sont présents sur les CD, ainsi que le Bro Gozh Ma Zadoù, interprété par Morwenn Le Normand et Ronan Pinc.

Disponible au prix de 15 € sur les sites de Sonerion et du Festival interceltique.

 

 

Le Bro Gozh chez Jos Le Doaré, petit clin d’oeil « vintage »…

Petit clin d’œil « vintage » avec cette série de 6 cartes postales consacrées au Bro Gozh éditées par Jos Le Doaré de Châteaulin , à la fin des années 1990, qui viennent d’être offertes au Comité Bro Gozh.

Si vous avez des photos, cartes postales, feuilles volantes, etc.. aynat un rapport avec le Bro Gozh, n’hésitez pas à nous en faire part  à brogozh@mel.bzh ! Merci d’avance.

Quand Télé 7 Jours parle du Bro Gozh à l’occasion du Festival Interceltique

Télé 7 jours propose cette semaine un supplément de 16 pages consacré au Festival Interceltique dont la 48ème édition ouvre ce vendredi 3 août.

La nation invitée cette année étant le pays de Galles, le premier article écrit par Patrick Mahé revient sur le Bro Gozh et le Hen Wlad, les hymnes nationaux breton et gallois.

Ce supplément est disponible avec Télé 7 Jours cette semaine dans l’ensemble de la Bretagne (et les départements limitrophes) et est tiré à 200 000 exemplaires; 40 000 autres exemplaires seront distribués ce week-end à Lorient.

Bro Gozh: à la veille du Festival Interceltique, ArMen propose un dossier sur le pays de Galles

Dans quelques jours, Lorient va accueillir le Festival Interceltique qui met cette année le pays de Galles à l’honneur.

A cette occasion, la revue bien connue ArMen consacre à cette nation celtique tout un dossier « Le pays de Galles, une Bretagne idéale ? » avec un article sur Grant Llewellyn, le directeur musical gallois de l’orchestre Symphonique de Bretagne ( à qui l’on doit la magnifique interprétation des hymnes nationaux gallois et breton le 11 janvier dernier à Rennes) par Michel Toutous, « Abergavenny, le voyage inaugural » par Fañch Postic qui retrace ce voyage qui vit se rencontrer des personnages importants du renouveau culturel gallois et breton, « Pays de Galles, l’alter ego breton » par Ronan Le Coz qui nous propose un portrait très large de la réalité galloise comparée à la situation bretonne, « Llanilltud Fawr, mythique abbaye galloise » par Roger Faligot qui retrace l’histoire de cette abbaye si importanbte dans le monde celtique du Vè siècle. Et bien entendu on y parle à travers ce dossier du Bro Gozh, ce lien séculaire entre les deux nations, Bretagne et pays de Galles.

 

Le Bro Gozh pour Martial Ménard

Ouest-France, 12 septembre 2016

Un dernier « Kenavo » à Martial Ménard, figure de la langue bretonne

martial-menard

Martial Ménard

Le linguiste, lexicographe, éditeur et journaliste breton, chroniqueur dans le Dimanche Ouest-France, a été inhumé, ce lundi, à Lanrelas, d’où il était originaire.
Proches, collègues de travail, confrères, personnalités politiques… L’église de la petite commune de Lanrelas n’était pas assez grande pour accueillir tous les amis de Martial Ménard, ce lundi, venus lui dire un ultime « Kenavo ».

Décédé jeudi dernier, à l’âge de 65 ans, à l’hôpital de Quimper, il incarnait une figure de la langue bretonne, militant d’une Bretagne réunifiée, éminent linguiste, lexicographe… Mais également chroniqueur dans le Dimanche Ouest-France. (….)

« Prenez soin de la Bretagne, c’est le plus beau sceau d’amour que vous rendrez à Martial. »

Après avoir chanté, à la fin de la cérémonie religieuse, « Sainte-Anne, ô bonne mère », qui bénit « ses Bretons », les centaines de personnes présentes devant l’église ont entonné le Bro Gozh Ma Zadoù (Vieux pays de mes pères). Un hymne de la Bretagne qu’emporte avec lui Martial Ménard, dans son cercueil drapé du Gwenn ha Du.

martial-menard-ne-sera-pas-ferme

Cliquer sur la photo pour voir la vidéo.