Bro Gozh et réunification de la Bretagne

ABP, 12 juillet 2017

par Angèle Jacq

(….)

Le « Bro Gozh » chanté au dernier Conseil Régional lors du remplacement de Monsieur Le Drian par Loig Chesnais Girard a résonné comme un chant de l’espoir… d’une réunification de la Bretagne dans le cadre d’un aménagement du territoire dans l’esprit et les aspirations de ses habitants… La langue bretonne et les cultures spécifiques à la Bretagne et au peuple breton vont-t-elles connaître un nouvel essor ?

(….)

Prix Bro Gozh 2017: de l’ambiance et de l’émotion à la Cité des Congrès de Nantes

C’est devant 2000 spectateurs et au milieu du concert des 45 ans des Tri Yann que les Prix Bro Gozh 2017 ont été remis dans une chaude ambiance et beaucoup d’émotion.

Accueillis par Pierre-Emmanuel Marias, élu nantais, le Comité Bro Gozh, Lena Louarn et Jean-Michel Le Boulanger pour le Conseil régional de Bretagne ont remis le Trophée Bro Gozh 2017 à Mikael Bodlore-Penlaez pour son travail sur le Bro Gozh (livre et exposition) et le Prix Bro Gozh 2017 aux Tri Yann pour l’ensemble de leur œuvre et la diffusion du Bro Gozh auprès d’un très large public.

Les Tri Yann furent salués par une standing ovation de l’ensemble de la salle.

Cette remise des prix fut suivie par le Bro Gozh interprété par les Tri Yann et  la foule debout.

A noter les propos de Jean-Michel Le Boulanger insistant sur la nécessité de la réunification de la Bretagne, propos largement applaudis.

Nous reviendrons en images sur cette soirée qui restera dans les mémoires nantaises. Si vous avez des photos ou des vidéos de ce moment marquant, merci de bien vouloir nous les faire suivre .

Merci à tous les participants, à tous les organisateurs .

 

Tri Yann, les rois de l’hymne breton

De gauche à droite en train de chanter le Bro Gozh, Jacques-Yves Le Touze pour le Comité Bro Gozh, Jean-Louis Jossic et Jena Chocun pour les Tri Yann, photo Ouest-France.

Ouest-France, 5 mai 2017

Le Prix Bro Gozh met à l’honneur les artistes qui honorent l’hymne national breton. Le groupe Tri Yann sera sacré le vendredi 12 mai.

Les membres du groupe breton ne peuvent compter toutes les fois où ils ont chanté le Bro Gozh ma Zadoù. Mais certaines reprises de l’hymne ont plus marqué les artistes: « La fois où on l’a joué avec l’Orchestre des Pays de Loire, c’était impressionnant. C’était prenant d’être suivi par une centaine de musiciens. » raconte enthousiaste Jean Chocun.

Pour les triples Disques d’or bretons, lorsqu’ils chantent le Bro Gozh en concert le public les suit avec émotion: « Ce n’est pas pareil lorsque nous chantons La Jument de Michao » reconnaît Jean Chocun.

Le comité Bro Gozh est présidé par Jacuqes-Yves Le Touze. Celui qui rêve de voir un jour tous les Bretons connaître par cœur l’hymne de la Bretagne remettra le vendredi 12 mai à la Cité des Congrès de Nantes le Prix Bro Gozh; « Ce sera à l’occasion du concert des 45 ans des Tri Yann« . Les trois artistes recevront un disque d’ardoise sculpté par l’artiste gallois Ieuan Rees.

Un honneur pour Jean-louis Jossic; « Les paroles ne sont pas débiles. Ce chant défend la beauté de la Bretagne, sans être nationaliste. Il y a beaucoup d’hymnes guerriers, celui-ci vante l’accueil. »

Concert du vendredi 12 mai.

Le Bro Gozh pour une Bretagne réunie

BretagneReunie2016ABP, 18 janvier 2016

Forte de ses plus de 1 600 adhérents, tout en étant consciente que le mouvement breton a subi deux revers, d’abord lors de la réforme territoriale puis lors des élections régionales, fière de sa réussite dans la communication et de la conscientisation par le plus grand nombre de la chose bretonne, l’association Bretagne Réunie a tenu ce samedi son Assemblée générale bisannuelle à Amzer Nevez en Ploemeur.

(….)

 La société civile doit se réapproprier le débat

Notons aussi une intervention remarquée sur la réappropriation du débat par la société civile. Comment faire pour qu’elle reprenne son destin en mains face aux décision parisiennes ? Le débat, ce n’est pas que la Réunification, c’est aussi le dynamisme latent trop bridé par le pouvoir jacobin. Des manifestations, oui, il faut en faire, mais il faut faire plus, il faut «bousculer la forteresse jacobine».

Tous à la manifestation le samedi 24 septembre à Nantes

Avant le Bro Gozh final, chanté toujours aussi brillamment par Michel Chauvin, des tracts pour large diffusion sont distribués. C’est un appel à la manifestation destinée à devenir un événement annuel le dernier samedi de septembre à Nantes. Une communication importante va être déployée.

(….)