Le Rugby Club de Vannes met le Bro Gozh à l’honneur

En ce dimanche 7 mai, plus de 9000 spectateurs se pressent au stade de la Rabine à Vannes pour assister au dernier match de la saison Pro D2 entre les clubs de Vannes et de Bourgoin. Vannes doit absolument gagner pour se maintenir en Pro D2, ce qui fut fait par un score record de 56 à 0.

Comme à chaque match joué à domicile, le Bro Gozh est chanté a capella avant la rencontre devant les spectateurs qui se lèvent et dont une bonne partie chante au moins le refrain ..

A noter que les paroles sont diffusées d’une part sur les panneaux lumineux du stade, d’autre part à l’intérieur de la feuille de match distribuée à l’ensemble des spectateurs.

en page 2 de la feuille de match distribuée aux spectateurs.

Et tout ceci dans un ambiance survoltée où la musique bretonne joue un rôle important au milieu de dizaines de gwenn-ha-du.

Bravo au RCV pour cette mise en avant du Bro Gozh et aussi, ce n’est pas le moindre, leurs résultats sportifs. un exemple à suivre .

Le Rugby Club de Vannes et son Bro Gozh

Ouest-France, 9 avril 2017

Le stade de la Rabine, ses binious, son Bro Gozh ma Zadoù avant la rencontre chanté a capella et repris en chœur, son public nombreux, fidèle et supporter, et son fair-play sans faille envers les buteurs. Autant de paramètres qui ont de quoi dérouter, ou au moins piquer la curiosité des « Sudistes » adversaires de passage dans le Morbihan. Mais peut-être aussi l’une des clés qui ont permis au RCV de déverrouiller pour de bon la porte vers le maintien.

(….)

Le Bro Gozh, du folklore pour le quotidien Sud-Ouest …

rcvannes

Sud-Ouest, le 10 septembre 2016

Rugby : le SU Agen ramène un nul et des regrets de Vannes

En encaissant un essai à trois minutes de la fin, le SUA ramène un nul et des regrets d’un stade où le RCV est invaincu depuis près de 900 jours.

Les Agenais vont sûrement longtemps ruminer cette dernière mêlée qui aurait dû leur offrir la pénalité de la gagne face aux poteaux vannetais. (….)

Hier soir à la Rabine, sur la rive droite du port de plaisance de Vannes, les Agenais ont découvert le folklore breton avec le biniou (la cornemuse locale), le Gwenn ha Du (le drapeau) et le Bro gozh ma zadoù (l’hymne). A côté de la carte postale quelque peu dépaysante, les partenaires d’Antoine Erbani ont aussi eu la confirmation que leur saison ne serait pas un long fleuve tranquille. (….)


En tout cas, félicitons le Rugby Club de Vannes, qui, à l’image du Stade Rennais, promeut l’hymne national breton pour chaque match à La Rabine, à Vannes.

Comité Bro Gozh .