Le Bro Gozh pour la rencontre VOC – PSG ce lundi à Vannes

France 3 Bretagne, 3 janvier 2022

Situé au cœur de Vannes, le stade de la Rabine s’est fait un nom dans le monde du rugby Ce lundi, il accueillera les stars du PSG pour un 16e de finale de Coupe de France de gala.

« La Rabine, c’est un écrin, un stade en plein centre-ville, un peu à l’anglaise », explique à l’AFP Daniel Boraud, président délégué du Vannes Olympique Club (VOC). Un stade à taille humaine, aux tribunes resserrées, dans une ambiance très bretonne, entre les bâtiments aux toits d’ardoise autour du stade et les mâts des bateaux mouillant dans le port tout proche.

Actuellement en milieu de classement de National 2 (4e division), le VOC y a connu ses meilleures années, avec trois saisons en Ligue 2 (2008-2011) et une finale de Coupe de la Ligue perdue contre Bordeaux en 2009.

Depuis, c’est le rugby qui fait vibrer la Rabine, avec les succès du RC Vannes, monté en Pro D2 en 2016 et passé tout près de la finale pour la montée dans l’élite la saison dernière. Ici, le son des binious règne en maître et le RC Vannes peut compter sur le soutien de 7.000 supporters en moyenne par match, la deuxième affluence de Pro D2 derrière Bayonne. Un public très fair-play, qui impose un silence de cathédrale à chaque fois qu’un joueur, y compris un adversaire, se prépare à buter.

« Cohabitation très intelligente »

Les instances nationales ont d’ailleurs bien repéré l’écrin: en novembre, l’équipe de France féminine de rugby est venue à la Rabine balayer l’Afrique du Sud 46-3 en test match et celle de football y a étrillé le Kazakhstan 6-0 en éliminatoires
du Mondial-2023.

Pour le maire David Robo, en poste depuis 2011, pas question de choisir. Vannes est-elle une ville de foot ou de rugby ? « Les deux mon capitaine », se réjouit-il. A la Rabine, les deux s’entendent bien : « Le vendredi soir, les équipes du RCV utilisent la friterie, le samedi soir ce sont les gens du VOC ! Il y a une cohabitation très intelligente », assure-t-il.

Certains supporters du VOC, ainsi que quelques sponsors, sont passés au RCV à mesure que le foot perdait de sa superbe et que le rugby montait, mais « tout se passe bien », confirme Daniel Boraud.

« Ils nous ont même aidés pour l’organisation ces derniers jours. Par exemple, on a besoin de 200 kg de glace pour les joueurs lundi. C’est avec eux que je les récupère. Parce que nous en N2, on n’a pas ça à disposition », raconte-t-il. Et le chanteur qui entonne l’hymne breton, le Bro gozh ma zadoù (Vieux pays de mes ancêtres, sur la même mélodie que l’hymne gallois que connaissent bien les amateurs de rugby), avant chaque match du RCV, viendra aussi le lancer lundi.

Philippe Leray, le chanteur du Bro Gozh du RCV et ce lundi du VOC


Pour favoriser cette cohabitation, la ville a doté le stade d’une pelouse hybride, où l’herbe s’enroule autour de fibres plastiques, qui garde la souplesse d’une pelouse naturelle mais résiste mieux aux plaquages et mêlées à répétition. Bichonnée par les jardiniers municipaux, elle est en parfait état, assure M. Boraud, alors que lors des 32es de finale fin décembre, plusieurs équipes professionnelles avaient déploré l’état des terrains où elles étaient reçues.

Saison 2021-2022, les maillots du RCV avec le Bro Gozh

Le Rugby Club de Vannes a dévoilé ses nouveau maillots pour la saison 2021-2022 et le maillot pour les déplacements à l’extérieur comportera un extrait du Bro Gozh en breton au recto et en français au verso.

Pour la direction du club, il s’agit là de renforcer l’image bretonne du club déjà très présente, de souligner son rôle d’ambassadeur de la Bretagne et de reconnaître la place prise par le Bro Gozh dans la vie du club depuis des années

Un grand bravo au RCV !

2023… le pays de Galles à Vannes grâce au Bro Gozh ?

L’équipe nationale de Galles en 2018.

Le Rugbynistère, 2 mars 2021

Attention… article humoristique !

En 2023, les meilleures nations de l’ovalie s’installeront en France pour plusieurs semaines lors de la Coupe du monde. Quel serait leur camp de base idéal ?

(….)

Pays de Galles – Vannes

On le sait, le pays de Galles a beaucoup de points communs avec la Bretagne : une météo capricieuse, un patois local incompréhensible et une passion pour les breuvages alcoolisés. C’est donc en toute logique que le XV du Poireau devrait se sentir comme à la maison à Vannes. En plus, les supporters du RCV ont déjà l’habitude de chanter le Bro gozh ma zadoù, version bretonne du célèbre Land of my fathers.

(….)

Les Zazous du Bro Gozh ……

Ouest-France, 27 février 2021

Midi Z’olympique

Le bihebdomadaire Midi Olympique, spécialisé dans le rugby, a publié une brève dans son édition de lundi, sur le RCV. Sous l’intitulé « Hymne breton envers et contre tout », on pouvait lire : « Depuis l’avènement du RCV dans le monde professionnel, chaque rencontre de Pro D2 à La Rabine est précédée de l’hymne breton, « le Bro Gozh ma Zazou » repris en chœur par le public » Ma doué ! Le Bro Gozh ma quoi ? Les Zadoù (pères) qui s’font traiter de Zazou. Drôles de zozos au Midi Z’olympique !

(….)

À Vannes, il chante le Bro Gozh dans un stade vide

Comme à chaque match du RCV à domicile, Philippe Le Ray a entonné l’hymne breton avant le coup d’envoi, ce vendredi soir.

Ouest-France, 4 décembre 2020

Comme à chaque match du RCV à domicile, Philippe Le Ray a entonné l’hymne breton avant le coup d’envoi, ce vendredi soir. Mais pour le chanteur, le plaisir n’est plus le même dans un stade vide de supporters, à cause des restrictions sanitaires. « C’est un manque terrible. D’habitude, le public reprend avec moi le refrain. Ça fait très bizarre », explique celui qui supporte le RCV depuis 28 ans, à l’époque en Fédérale 3, et qui a donc connu trois montées. Pour autant, Martin Michel, le directeur général du club, tient à ce que cette tradition d’avant-match soit respectée… De quoi donner des forces aux Vannetais qui affrontaient Montauban !