Coupe de France : Nolwenn Leroy chantera l’hymne breton avant le match

RTL, 3 mai 2014

Nolwenn Leroy à New York le 19 septembre 2013

Nolwenn Leroy à New York le 19 septembre 2013

Crédit : AFP / Dave Kotinsky

Pour la première fois dans l’histoire de la Coupe de France, un autre hymne que La Marseillaise fera partie du protocole officiel. Ce sera « Bro gozh ma zadoù », l’hymne breton.

La Bretagne sera à l’honneur ce samedi 3 mai au Stade de France pour la finale de la Coupe de France entre Rennes et Guingamp, et c’est peu de le dire.

En effet, pour ce derby de la régionun autre hymne que la Marseillaise sera également joué avant la rencontre, il s’agit de Bro gozh ma zadoù (Vieux pays de mes pères), l’hymne breton.

L’officieuse « première » d’Alan Stivell

C’est la première fois que le protocole officiel d’avant-match permet ce genre de chose, et pour cette première, Nolwenn Leroy sera au micro pour faire reprendre aux 80.000 spectateurs les paroles, sur l’air de l’hymne du Pays de Galles.

Alan Stivell reprend l’hymne breton

Alan Stivell lors de la finale de la Coupe de France en 2009

La chanteuse originaire de Bretagne, dont l’album de reprises de chansons traditionnelles avait été un immense succès, sera la première interprète à officiellement reprendre un autre hymne, mais elle est dans les faits la seconde personne, après Alan Stivell.

L’emblématique chanteur breton avait déjà interprété Bro gozh ma zadoù en 2009, mais sans autorisation et en dehors du cérémonial officiel.

Rennes et Guingamp en finale de la Coupe de France 2014

Rennes et Guingamp en finale de la Coupe de France 2014

Crédit : AFP

Coupe de France : Nolwenn Leroy soutenue par le comité Bro Gozh ma Zadoù

Charts in France, 3 mai 2014

Ce soir, Nolwenn Leroy chantera au Stade de France pour célébrer sa région natale, à l’occasion de la finale de la Coupe de France de football qui opposera Rennes à Guingamp. Un choix qui déplait a beaucoup de Bretons. Mais le comité Bro Gozh ma Zadoù apporte son soutien à la chanteuse…


Crédits photo : ABACA
Cette semaine, le président de la Fédération française de football a annoncé que l’hymne breton serait interprété par Nolwenn Leroy au Stade de France ce samedi 3 mai, à l’occasion de la finale de la Coupe de France qui opposera les équipes de Guingamp et Rennes. Cependant, et alors que le « Bro gozh ma zadoù » est intégré au protocole de la cérémonie d’ouverture pour la première fois, de nombreux internautes se sont insurgés contre ce choix. Hormis les critiques que l’on peut lire ici et là, un groupe Facebook baptisé « Pour que Nolwenn Leroy ne chante PAS à l’occasion de Rennes-Guingamp » a été créé. Il compte aujourd’hui un peu plus de 1.800 fans. C’est peu mais assez pour faire sortir de leurs gonds les membres du comité Bro Gozh ma Zadoù, qui « promeut l’hymne breton » et « organise des manifestations à cet effet ».

« Des Bretons s’empaillent sur le détail Nolwenn Leroy« 

Dans un communiqué, le comité apporte son soutien à Nolwenn Leroy et critique ouvertement tous les Bretons ayant fait part de leur désapprobation. « Une fois de plus, des Bretons s’empaillent sur le détail (Nolwenn Leroy) en ne s’occupant pas de l’essentiel, le « Bro Gozh », l’hymne breton. Le fait que celui-ci soit intégré dans le protocole de la FFF est une avancée majeure pour sa reconnaissance » peut-on lire en préambule. « Pour info, la plupart des matchs internationaux dans les îles britanniques, par exemple pour le rugby, font intervenir des chanteurs pour interpréter les hymnes nationaux. Ces interprètes sont issus de divers univers musicaux : trad, rock, pop, classique… Et on y trouve aussi des gagnants d’émissions comme « The Voice »…. Et ça ne choque personne ni en Angleterre, ni au Pays de Galles, ni en Écosse, ni en Irlande », rajoute le comité avant d’inviter tous les spectateurs « à apprendre et à chanter en choeur le « Bro Gozh » », « afin de faire entendre la voix de la Bretagne » au Stade de France lors de ce match évènement.

Selon plusieurs sources, Nolwenn Leroy ne sera pas seule sur scène ce soir. Elle reprendrait l’hymne breton en compagnie d’Alan Stivell, avec qui elle a déjà collaboré par le passé. Celui-ci s’est d’ailleurs rapproché de la chanteuse depuis la sortie de son disque de reprises « Bretonne » en 2010. Ils ont notamment partagé le titre « Tri Martolod » aux Francofolies de la Rochelle en 2011.

Jonathan HAMARD


En savoir plus sur http://www.chartsinfrance.net/Nolwenn-Leroy/news-91819.html#ZS9Uh4GvtcFAXkcP.99

Coupe de France. L’hymne breton retransmis en direct sur France 2 ce samedi 3 mai.

Le Télégramme, 2 mai 2014

L’hymne breton sera bien retransmis sur l’antenne nationale de France Télévisions avant le début de la finale de la Coupe de France entre Rennes et Guingamp. Le protocole de la soirée est ficelé. Et selon le groupe audiovisuel, le Bro gozh ma zadoù, interprété par Nolwenn Leroy, est prévu à 20 h 51. Soit neuf minutes avant le début de la rencontre et six minutes après la prise d’antenne par France 2.

Le Bro Gozh au Stade de France ce samedi 3 mai pour Rennes-Guingamp, une première officielle !

BroGozh20135

Une fois de plus, des Bretons s’empaillent sur le détail (l’interprète) en ne s’occupant pas de l’essentiel , le Bro Gozh, l’hymne national breton. Le fait que celui-ci soit intégré dans le protocole de la Fédération Française de Football est une avancée majeure pour la reconnaissance du Bro Gozh (comme l’avait été un certain match de rugby Angleterre-Galles dans les années 70 pour l’hymne gallois) et le Comité Bro Gozh tient à en remercier la FFF et le Conseil régional de Bretagne.

Pour info, la plupart des matchs internationaux dans les îles britanniques, par exemple pour le rugby, font intervenir des chanteurs pour interpréter les hymnes nationaux; ces interprètes sont issus de divers univers musicaux, trad, rock, pop, classique et on y trouve aussi des gagnants d’émissions comme The Voice…. Et ça ne choque personne ni en Angleterre, ni au Pays de Galles, ni en Ecosse, ni en Irlande.

Le Comité Bro Gozh dont le but est de promouvoir le Bro Gozh comme hymne national breton se réjouit de la place donnée à celui-ci ce samedi 3 mai au Stade de France et appelle tous les spectateurs à apprendre et à chanter en chœur le Bro Gozh afin de faire entendre la voix de la Bretagne .

Le Comité souhaite que cet exemple soit suivi par les clubs de Bretagne des différentes disciplines sportives.

Nolwenn Leroy chantera le Bro Gozh pour la finale au Stade de France

France 3 Bretagne, 29 avril 2014

L’hymne breton résonnera bien au Stade de France avant la finale bretonne de la Coupe de France entre l’En Avant de Guingamp et le Stade rennais. C’est Nolwenn Leroy qui l’entonnera.

  • Par Sylvaine Salliou
© AFP/ Damien Meyer
© AFP/ Damien Meyer
Nolwenn Leroy chantera le Bro Gozh ma Zadoù (Vieux pays de mes pères) au Stade de France le 3 mai. En 2009, lors de la dernière finale entre Rennes et Guingamp, Alan Stivell avait entonné le Bro Gozh, mais de façon non officielle. Noël Le Graët informe aussi que le bagad Roazhon et le bagad Gwengamp seront suivis par la Garde républicaine qui interprétera la Marseillaise.

Le président de la région Bretagne Pierrick Massiot avait fait la demande par courrier la semaine dernière auprès de la Fédération française de football. La Région a aussi précisé qu’elle avait fait fabriquer 20 000 Gwenn-ha-du. Ils seront distribués au Stade de France.

Lors d’une réunion de préparation la semaine dernière, Laurent Georges, le directeur des compétitions de l’équipe de France a commencé en disant « on va préparer cette finale 100% bretonne avec le souvenir qui reste de 2009, la plus belle finale de Coupe de France pour la fédération« .

Le Bro gozh ma zadoù avait aussi été entonné au Stade de France lors de la Finale de la Coupe de France en 2009 entre Guingamp et Rennes

 

Le Bro Gozh au Stade de France samedi.

7seizh, 28 avril 2014

Nolwenn Leroy lors de la remise du Prix Bro Gozh 2012.

Nolwenn Leroy lors de la remise du Prix Bro Gozh 2012.

Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football confirme que l’hymne breton résonnera bien au Stade de France avant la finale bretonne de la Coupe de France.

Nolwenn Leroy chantera le Bro Gozh ma Zadoù (Vieux pays de mes pères). Cinq ans après l’improvisation presque sauvage d’Alan Stivell sur la pelouse du grand stade lors de la même finale bretonne en 2009, le Bro Gozh fait désormais partie du programme officiel et sera inclus dans le protocole de la soirée. Noël Le Graët informe aussi que le bagad Roazhon et le bagad Gwengamp seront suivis par la Garde républicaine qui interprétera la Marseillaise sur la pelouse.

Le président Massiot avait fait la demande auprès de la Fédération française de football par courrier la semaine dernière. La Région a aussi précisé qu’elle avait fait fabriqué 20000 Gwenn-ha-du qui seront distribués au Stade de France.

La Bretagne en avant jusque dans ses symboles.

Coupe de France. Nolwenn chantera le Bro Gozh

Le Télégramme, 28 avril 2014


(Photo Emmanuel Schmitt)

Cinq ans après, Alan Stivell aurait bien aimé chanter le Bro Gozh ma Zadoù (Vieux pays de mes pères) samedi, au Stade de France. Mais « c’est Nolwenn Leroy qui le chantera », nous a indiqué, ce dimanche, Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football. Cette fois, « l’hymne breton » sera bien inclus au protocole, ce qui n’était pas le cas en 2009. Outre la fille de l’ancien footballeur brestois Jean-Luc Le Magueresse, le bagad Roazhon et le bagad Gwengamp précéderont la Garde républicaine (chargée d’interpréter la Marseillaise) sur la pelouse du Stade de France.