Le Bro Gozh pour le drapeau breton à la mairie de Nantes

France Bleu, 17 décembre 2020

Ce jeudi, le drapeau breton a été hissé devant la mairie de Nantes. Un moment « intense et symbolique » pour la maire, Johanna Rolland, et pour les militants bretons qui y ont assisté.

Depuis ce jeudi matin, le drapeau breton flotte devant la mairie de Nantes, aux côté du drapeau de la ville, du drapeau français et du drapeau européen. C’est une promesse de campagne de la maire, Johanna Rolland, qui se concrétise. 

Un événement à minima à cause du Covid-19

Et ça a été un moment très fort pour les quelques dizaines de militants bretons qui y ont assisté. En raison de l’épidémie de Covid-19, l’événement a eu lieu à minima. Mais, derrière les masques, on devinait les grands sourires. Une fois le drapeau hissé, ils sont quelques uns à avoir entonné à pleine voix l’hymne breton, le Bro gozh ma Zadoù.

 

Pour la maire de Nantes, Johanna Rolland, c’est un moment « intense et fort ». Et un signe d’ouverture vers la culture bretonne « qui est nécessaire dans une période où on a tendance à se replier sur soi ».

Bientôt des filières bretonnes jusqu’à l’université ?

C’est aussi une étape pour faire encore plus de place à la culture bretonne au sein de la ville. Les suivantes, ce sera plus de breton à l’école : 517 élèves sont déjà en filière bilingue, la langue sera aussi proposée lors des activités périscolaire et la mairie veut aussi développer des filières bilingues au collège, au lycée et même à l’université. De nouvelles plaques de rue dans les deux langues vont aussi être installées, il y en a actuellement 147. Et Johanna Rolland annonce aussi un rapprochement avec la ville de Rennes, notamment au niveau de l’opéra.

Un débat sur un référendum en conseil municipal

Enfin, la maire de Nantes confirme qu’il y aura bien un débat, au début de l’année 2021 en conseil municipal pour formuler un vœux afin que l’Etat organise un référendum sur le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne. Mais pas question pour Johanna Rolland de donner son avis sur la question.

Guidel: le Bro Gozh pour la réunification de la Bretagne

Plus d'une cinquantaine de personnes participaient, samedi, à la cérémonie.

Le Télégramme, 21 avril 2019

En novembre 2012, le conseil municipal a adopté, à l’unanimité, un vœu pour la réunification de la Bretagne à cinq départements. Pour marquer cet attachement, une manifestation officielle présidée par le maire, Jo Daniel, avait lieu samedi matin en présence de Bertrand Nicolas, président de Kevredigezh Breizh 5/5, Anne-Maud Goujon, conseillère régionale, Jean-Rémi Kervarrec et Françoise Ballester, représentants du département, Ronan Loas, maire de Ploemeur, Bruno Jaouen, président du Festival Interceltique de Lorient, d’enseignants et d’élèves des classes bilingues de Prat-Foën et de représentants du monde associatif et culturel de Guidel.


Retour à la Bretagne historique


La Ville s’est intéressée très tôt au mouvement Breizh 5/5, créé en 2015, avec l’objectif de rendre visible la volonté d’une majorité de Bretons d’un retour à la Bretagne historique. « Selon un dernier sondage, plus de 70 % de la population des cinq départements y sont favorables », a déclaré Bertrand Nicolas. Dans ce but, la municipalité a fait l’acquisition de panneaux installés à l’hôtel de ville, à l’espace Avalon et à l’Estran, des équipements publics très fréquentés. Après avoir lu, en français et en breton, le vœu adopté par les élus, puis écouté un chant interprété par des élèves de classes bilingues, la cinquantaine de participants a applaudi la jeune Sarah qui a dévoilé la plaque masquée par un gwenn ha du.

L’assistance a ensuite entonné avec ferveur le Bro gozh ma zadou (Le vieux pays de nos pères), chant inspiré de l’hymne du Pays de Galles. La cérémonie s’est conclue par un laridé huit temps, interprété de belle manière par Jean-Yves et Eugène, sonneurs locaux.


Des soutiens par centaines


Lors de son intervention, le premier magistrat de la ville a souligné le travail des associations intervenant spécifiquement dans le secteur breton et plus largement dans le domaine culturel, des six classes bilingues ainsi qu’à Div Yezh Gwidel, l’association des parents d’élèves bilingues des écoles publiques. Dans sa réponse, Bertrand Nicolas a rappelé tout le travail fourni par Breizh 5/5 qui regroupe aujourd’hui plusieurs centaines de partenaires dans le monde de l’économie, des collectivités territoriales, des médias, etc., et s’est félicité de la signature d’un partenariat avec le Festival Interceltique de Lorient, une première.

Réunification de la Bretagne: respecter la demande des citoyens

Plus de 100 000 habitants de Loire-Atlantique ont signé une pétition demandant l’organisation d’une consultation populaire portant sur la réunification de la Bretagne.

Le Conseil départemental de Loire-Atlantique est désormais dans l’obligation légale de répondre à cette demande; il semblerait cependant que M. Grosvalet, président du Conseil départemental, semble vouloir botter en touche en organisant le 17 décembre prochain un vote des seuls conseillers départementaux sur la réunification de la Bretagne et non pas sur l’organisation d’un référendum.

Le Comité Bro Gozh et ses membres fondateurs, l’Institut Culturel de Bretagne, la fédération des chœurs Kanomp Breizh, la fédération Bretagne – pays de Galles, apporte son soutien à la demande faite par plus de 100 000 signataires pour l’organisation en Loire-Atlantique d’un référendum portant sur la réunification de la Bretagne.

Ne pas le faire et régler la question en interne serait totalement incompréhensible. La démocratie, c’est aussi et d’abord respecter les citoyens et leur demande clairement exprimée.

Comité Bro Gozh

Un partenariat avec Breizh 5/5

 

Chanter le Bro Gozh, c’est chanter la Bretagne dans toutes ses dimensions y compris géographique sur les 5 départements bretons. C’est donc tout naturellement que le Comité Bro Gozh et l’association Breizh 5/5 ont signé un partenariat de coopération portant sur des actions communes notamment en terme de communication et d’interprétation du Bro Gozh .

Le Comité Bro Gozh réaffirme ainsi son engagement pour la réunification de la Bretagne.

Le Doudou Star joue l’Hymne national breton

Sur le site Kengo

Pré-commandez la peluche Minig, le doudou dédié à la Bretagne, avec l’hymne breton, le Bro Gozh ma zadoù, qui résonne lorsque l’on appuie sur sa patte et faites résonner le Bro Gozh autour du monde !  

Pendant 2 mois une campagne de crowdfunding est lancée en direct auprès du public à prix préférentiel de 20 € pour le recevoir directement chez soi, frais de port compris.

Ce doudou aux normes CE est en peluche rase, il possède une écharpe brodée d’hermines héraldiques et une puce intégrée pour jouer le Bro gozh ma Zadoù. Sa pile lui confère 500 heures d’autonomie, en attendant une plus longue indépendance. Voici ma fille avec le prototype.

n levant les couleurs dans son jardin, en avant match du RCV de Vannes, du FC Nantes ou de L’hermine basket ou encore du Stade Rennais au Roazhon Park, ou en toute occasion ! Mis dans le berceau des enfants c’est un cours d’éducation civique et d’histoire que vous offrez à votre nouveau-né ! Offert aux bretons du monde entier, c’est une part de marché bretonne qui s’installe sur tout le globe, Bretagne est Univers.

Pendant ces 2 mois Minig va vous montrer comment la mettre en scène demain pour que vous aussi puissiez communiquez citoyennement et ludiquement à la réunification de la Bretagne à 5 départements.

Minig wants you !!

War raok Minig !!

Utilisation des dons

Pour 20 euros vous pré-commandez Minig Bro Gozh autour du Monde et la recevez chez vous directement, ce financement participatif est une action en direct sans passer par les réseaux de distribution.

Il permet de mettre en fabrication au nombre exact les commandes passées. Pour les  150 premiers contributeurs un porte clé Minig sera offert.

Qui suis-je ?

Après un parcours professionnel dans l’industrie musicale au sein de labels, spécialisé dans l’édition, la production et la distribution d’artistes de musique du monde et/ou  rock, en association avec le spectacle vivant, je suis rentré en Bretagne et j’ai créé des peluches bretonnes pour les enfants. Récompensé par un Prix création Bretagne en 2000 pour Iffig le lapin sonneur, j’ai ensuite développé Minig, l’hermine, emblème naturel et historique de la Bretagne.

Après avoir financé un programme scolaire au Népal pour les orphelins, un ashram de musiques et danses traditionnel, Iffig le lapin et Minig l’hermine se sont aussi associés à plusieurs programmes humanitaires tels que le Téléthon, ou encore mettre à la disposition des enfants un doudou pompier dans les ambulances du Finistère. Militant breton, mes projets ont toujours des valeurs éthiques associées.

En 2000, Facebook n’existait pas mais je recevais régulièrement des photos de Iffig le lapin acheté en cadeau de naissance et offert à des enfants ou petits enfants expatriés autour du Monde. C’est de là qu’est revenue cette idée de mettre une puce électronique dans Minig l’Hermine et de la refaire voyager, pour faire sonner le Bro Gozh aux 4 coins de la planète. Les moyens technologiques et de communication aidant, il est facile aujourd’hui de filmer et partager du son et de l’image. c’est donc un nouveau symbole associé au drapeau breton que je vous propose d’offrir ou d’acheter pour vous tout simplement.

Eric Leost, créateur de Minig.

Il s’agit aussi de continuer sans relâche à œuvrer pour le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne administrative, par l’image et le son. Le site Minig Bro Gozh continuera d’exister après la livraison et sera le relai de chaque video ou photo filmée autour du Monde et en Bretagne avec Minig.

Ces peluches sont bien sur aux normes européennes EN 71 123 et sont testées par le plus gros cabinet de testing sécurité jouet, SGS.

Pour participer au financement, cliquer ici !