10000 manifestants à Guingamp et le Bro Gozh en point d’orgue

Réussite ce samedi à Guingamp tant pour la manifestation dénonçant les prises de positions du ministre Blanquer et du Conseil constitutionnel contre la langue bretonne et les autres langues minorisées que pour la Redadeg arrivant à Guingamp pour son étape finale.

Ambiance festive, dynamique et positive loin des arguments ringards et sinistres de ceux qui, à Paris, veulent voir disparaître nos langues par simple idéologie. Malgré eux, nous sommes toujours là !

Le Comité Bro Gozh y aura joué sa petite part avec le kilomètre 2013 couru dans le stade du Roudourou par Manon Coquil, de l’équipe féminine d’En Avant Guingamp, un clin d’œil aux Derbys bretons que nous espérons revoir très vite. Et aussi par la clôture de cette journée remarquable par le Bro Gozh, l’hymne de la Bretagne et non « l’hymne officieux de la Bretagne » comme indiqué dans un des quotidiens « bretons » .

Merci à tous !

Photos Michel Thierry / Comité Bro Gozh

Ouest-France, 29 mai 2021

(….) Des dizaines de manifestations analogues ont eu lieu en Corse, Occitanie, Alsace, au pays basque… À Guingamp, la journée de mobilisation s’est terminée par le Bro gozh ma zadou, l’hymne officieux de la Bretagne.

Redadeg: le kilomètre n°2013 pour le Comité Bro Gozh

La Redadeg 2021 arrivera samedi à Guingamp pour étape finale.

Le Comité Bro Gozh soutient la Redadeg en achetant le kilomètre n°2013 juste à la sortie du stade du Roudourou et en clin d’œil aux derbys bretons, ce sont notamment des membres de l’équipe féminine d’En Avant Guingamp qui courront ce kilomètre.

L’occasion aussi de participer à la manifestation de soutien aux écoles immersives, aux langues d’ici et d’ailleurs.

Plouzané: Redadeg et Bro Gozh

Beaucoup de plaisir et de rires, pour la veillée bretonne, au centre culturel, où plus une place n’était disponible.

Le Télégramme, 28 janvier 2020

180 personnes ont assisté à la veillée bretonne

Dimanche, au centre culturel, 180 spectateurs ont apprécié la traditionnelle veillée en langue bretonne, organisée par « Brezhoneg e Plouzane ». Les harpistes ont offert des interprétations musicales en préambule des deux parties. Dans la première, les élèves des classes bilingues de Plougonvelin et Plouzané ont présenté des chants et sketchs, et les collégiens de Kerallan, quatre petites pièces travaillées avec leur professeur, Tangui Prigent. Les chants de Jeannine Le Brusq ont émerveillé le public, et les sketchs d’Alfoñs Raguenes ont captivé l’auditoire. Les acteurs de la troupe Ar Vro Bagan ont proposé trois pièces comiques.

Après une présentation de la course-relais Redadeg au profit de la langue bretonne, qui passera par Plouzané en mai, le public a chanté le Bro Gozh ma Zadoù, hymne national breton, pour clôturer cette veillée.

Le Bro Gozh pour la redadeg

Héloïse a amené sur terre, cale de Rossulien à Plomelin (Finistère) le bâton relais de la Redadeg 2018, ce vendredi 4 mai.

Héloïse a amené sur terre, cale de Rossulien à Plomelin (Finistère) le bâton relais de la Redadeg 2018, ce vendredi 4 mai.. Ouest-France.

Ouest-France, le 4 mai 2018

Le bâton relais de la Redadeg, la course relais en faveur de la langue bretonne, vient de quitter Plomelin ce vendredi 4 mai, dans l’après-midi. Transporté par yole, il arrivera sur les quais de Quimper vers 17 h 30, d’où le départ officiel de la sixième Redadeg sera donné officiellement.

Le témoin de la Redadeg, c’est le symbole de la langue bretonne qui passe de main en main.

Ce vendredi 4 mai, en début d’après-midi, il est arrivé par la mer à Plomelin (Finistère), à la cale de Rossulien.

Brandi par Héloïse, une collégienne bretonnante, il a fait une halte dans ce joli coin du Finistère, avant d’être embarqué dans une yole. Direction : Quimper d’où sera donné le départ officiel de la sixième édition de la Redadeg, à 21 h, place Saint-Corentin.

Les Kanerien sant Meryn ont interprété, entre autres, le Bro Gozh sur la cale de Rossulien à Plomelin (Finistère). | Ouest-France

Les Kanerien Sant Meryn ont interprété, entre autres, le Bro Gozh sur la cale de Rossulien à Plomelin.

Des coureurs se chargeront ensuite de l’acheminer jusqu’à Plouguerneau (Finistère), commune d’arrivée, après un circuit de 1 800 km à travers les cinq départements bretons.