Rugby: Vannes, le meilleur public de Pro D2 et du Top 14 avec le Bro Gozh !

Le public chantant le Bro Gozh à la Rabine.

20 minutes, 27 novembre 2018

BRETAGNE Si la star de la quinzième Nuit du rugby, organisée à l’Olympia, à Paris, et retransmise en direct sur Canal+, a été l’arrière d’Oyonnax, Benjamin Botica, élu meilleur joueur du Top 14 de la saison 2017-2018, le public du RC Vannes a été élu, pour la seconde fois consécutive, meilleur public de France, Top 14 et Pro D2 confondus…

C’est François Coville, l’un des dirigeants du club, qui a reçu le trophée des mains de son propre fils, Arthur Coville, joueur du Stade Français et capitaine de l’équipe de France espoirs, formé à Vannes. Pour apporter une touche supplémentaire à la Bretagne, c’est l’Alréenne Caroline Drouin, joueuse du Stade Rennais, qui a été élue meilleure joueuse du Top 8 féminin.

Le meilleur public est désigné par un vote Internet ouvert à tout le monde. L’enthousiasme dont font preuve les Vannetais lors des rencontres à la Rabine s’est là aussi matérialisé de façon spectaculaire, puisque le club breton devance l’ASM Clermont et le Stade Rochelais, deux grosses équipes du Top 14. Le RCV possède également, il est vrai, cette “celtic touch” (le Bro gozh chanté à tous les matches, la présence d’un bagad et même des systèmes de jeu annoncés en breton) que n’ont pas les autres, dans un univers qui demeure très lié à la culture britannique.

Le Bro Gozh au Stade du Moustoir avec le FC Lorient.

Mickaël Landreau, l'entraîneur du FC Lorient

Mickaël Landreau, l’entraîneur du FC Lorient © Radio France – Thomas Lavaud

France Bleu Breizh Izel, 27 octobre 2018

Lors du derby entre Brest et Lorient, le club des merlus avait surpris par un live tweet en breton. Le club compte récidiver pour le match retour mais pas pour les autres rencontres du championnat.

Une trentaine de tweets en breton pour vivre le choc entre Brest et Lorient. Une première mondiale pour un club de Ligue 1. Les internautes ont été bien surpris en les lisant à l’image de Jacques-Yves Le Touze, fervent militant de la culture bretonne à Lorient. « Et voilà que le @FCLorient twitte aussi en breton ! Bravo !« .

Le FC Lorient explique qu’un des membres de l’équipe chargée des réseaux sociaux est bretonnant. Il s’est chargé de créer les visuels et de commenter le match en breton. L’opération avait lieu évidemment à l’occasion du derby. « Il y a eu de bons retours alors on va sans doute le refaire pour le match retour » explique t-on au club. Mais pas pour les autres matchs du championnat.

Cultiver sa « bretonnité »

En plus de ces tweets, le club souligne que depuis le début de l’année, le Bro Gozh Ma Zadoù résonne dans l’enceinte du Moustoir. Le Stade Rennais joue également l’hymne national breton depuis plusieurs années avant chaque match au Roazhon Park, tout comme le Rugby Club de Vannes.

Tudi Crequer

Vannes. 27 écoliers vont chanter le Bro Gozh à La Rabine ce vendredi

photo Le Télégramme

Le Télégramme, 5 avril 2018

Ils se préparent depuis des mois. 27 élèves vont de CE2, CM1 et CM2 de la filière bilingue français-breton de l’école Saint-Guen vont chanter le « Bro Gozh », ce vendredi, au stade de La Rabine, juste avant le coup d’envoi du dernier match de la saison à domicile pour le Rugby-club de Vannes (RCV), à 20 h, contre Narbonne. »Le projet existe depuis longtemps, mais il a mis un peu de temps à se concrétiser », explique, soulagé, le directeur de l’école Saint-Guen Jérôme Larcher-Rouland.Les 27 élèves et leurs parents avaient rendez-vous ce jeudi au stade de La Rabine, pour une ultime répétition en situation réelle, avec Philippe Le Ray, le chanteur attitré du club.

Cliquer sur la photo ci-dessous pour voir le reportage.

(Photo Mathieu Pélicart)

Lauréat du Prix Bro Gozh 2018, le RCV est à nouveau récompensé par les Prizioù ar Brezhoneg

Le Rugby Club de Vannes, seul club professionnel breton présent en Pro D2, accumule les récompenses.

Après le Prix Bro Gozh 2018 remis en septembre dernier dans une ambiance mémorable, le voici récompensé dans le cadre des Prizioù ar Brezhoneg remis le 16 février dernier à la salle Glenmor de Carhaix. Ces Prizioù sont remis par France 3 Breizh et l’Office public de la Langue Bretonne aux personnes et organismes ayant œuvré pour la langue bretonne.

Le Rugby Club de Vannes reçoit ainsi le 1er Prix dans la catégorie Entreprises pour la façon dont le club utilise la langue bretonne dans sa communication et sur le terrain à la Rabine, sans oublier bien évidemment le Bro Gozh qui ouvre chaque match à domicile.

Rugby. Quand la Rabine chante le Bro Gozh sous la pluie

Jamais sans mon drapeau : les gwenn ha du fleurissent partout dans le stade. Peu importe le format, seules comptent les couleurs.

C’était « Chantons sus la pluie », hier soir, au stade de la Rabine juste avant le coup d’envoi du match opposant le RCV à Dax. Stoïques, les sonneurs du bagadig ont chauffé les tribunes juste avant le Bro gozh entonné d’une seule voix par plus de 8.000 personnes. Le décor en place, les acteurs sont alors entrés sur la pelouse pour entamer un match qui s’annonçait costaud. Quand les Bleu et Blanc du RCV ont ouvert la marque, le chaudron a commencé à bouillir malgré le taux d’humidité encore très élevé. En fait qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il fasse beau, Vannes est toujours derrière son équipe. Avec un coeur en forme de ballon ovale.

Le Télégramme, 4 novembre 2017

Encore mieux que le parapluie pour se protéger de la pluie : le poncho aux couleurs de la Bretagne, bien sûr. En plus, on a les mains libres pour applaudir

 

France 3 : le Rugby Club de Vannes, lauréat du prix Bro Gozh 2018

Un chant repris en chœur dans les tribunes à chaque rencontre / © France 3 Bretagne

France 3 Bretagne, 16 octobre 2017

Depuis 2010, le Comité Bro Gozh ma zadoù remet un prix chaque année à une personne, un artiste, une association ou institution ayant le mieux promu l’hymne breton, le Bro gozh ma zadoù (Le vieux pays de mes pères). Cette année 2018 : C’est le Rugby Club de Vannes qui remporte le prix.

Supporters, drapeaux bretons  Pipe-band, distributions de flyers… de prime abord c’est un match breton comme les autres, à un air de musique prêt : Le Bro Gozh Ma Zadou. Depuis sa montée en Pro D2 l’année dernière, le Rugby club de Vannes fait interpréter l’hymne breton avant chaque rencontre à domicile. Une initiative saluée par le comité Bro Gozh, qui lui a décerné son prix 2018, pour la promotion de ce fameux Bro Gozh Ma Zadou. Un prix remis exceptionnellement en avance, pour concorder avec la saison de rugby.

Un chant repris à chaque rencontre par quelque 9000 supporters

Le chant a pris parmi les supporters A chaque match ce sont ainsi quelque 9 000 spectateurs debout qui chantent, à l’écoute des notes de Philippe Le Ray. Jamais un club de rugby n’était encore passé professionnels en Bretagne. L’ambiance en tout cas y est digne de celles de ses voisins celtes : les Irlandais, Écossais ou Gallois.

Des annonces avant les touches en breton

Et puis il faut ajouter aussi qu’entre eux, les joueurs n’hésitent pas à glisser quelques mots de breton, comme les annonces avant les touches notamment, à l’image de ce qui se pratique au pays basque par exemple. Une tactique prometteuse, même si Montauban s’est imposé 19-12 ce vendredi 13 octobre à la Rabine.

Les précédents lauréats de ce prix étaient Alan Stivell, Nolwenn Leroy, le Stade rennais, Kanomp Breizh et les Tri Yann.

Pour voir le reportage, cliquer sur l’image ci-dessous:

Le Prix Bro Gozh au Rugby Club de Vannes Le reportage à Vannes de Maïna Sivcard-Cras et Stéphane Soviller – Interviews : Yann Ber Rivalin, Membre du comité Bro Gozh – Olivier Cloarec, Président du RC Vannes – Etienne Delangle, joueur RCV, deuxième ligne

 

 

Le Bro Gozh avec le RCV sur Canal+

Canal+ a réalisé un reportage sur le Rugby Club de Vannes dont une grande partie a été tournée le vendredi 22 septembre lors du match Vannes-Biarritz qui a vu la remise du Prix Bro Gozh 2018.

Ambiance du tonnerre, distribution des flyers avec les paroles du Bro Gozh, interprétation du Bro Gozh avec traduction des paroles en sous-titres. Un reportage qui reflète bien ce que fut cette soirée mémorable au stade de la Rabine à Vannes.