Le Bro Gozh à l’origine d’un court métrage sur les relations entre la Bretagne et le pays de Galles

Ouest-France, 15 janvier 2020

Plogonnec. Silence, on tourne un court-métrage à Lopéo !

Fioles, chaudrons, vieux livres… Six comités de jumelage du Sud-Finistère se sont mobilisés pour un projet de film sur les échanges avec le Pays de Galles.

L’histoire

Il y a quelques années, des comités de jumelage du Sud-Finistère (Briec, Plonévez-Porzay, Plogonnec, Pluguffan, Plomelin et Loctudy) se sont regroupés pour mener des projets, dont la Gouel Divy. Un autre projet est sur le point d’aboutir : la réalisation d’un court-métrage sur les échanges entre la Bretagne et le Pays de Galles.

Les bénévoles des six comités ont imaginé un scénario retravaillé par Mikael Baudu, producteur de Gwengolo filmoù.

« Il y a huit ans, j’ai fait un film sur le Bro Gozh ma zadoù. À cette occasion, j’ai rencontré des responsables de comités de jumelage, explique-t-il. Yann-Ber Rivalin, le président du comité de jumelage de Plogoneg-Llandysul, m’a contacté l’année dernière et j’ai accepté de réaliser ce film à petit budget. »

« Un travail extraordinaire sur les décors »

Le film relate la rencontre entre deux enfants et Merlin. Ce dernier leur apprend que nos ancêtres étaient Gallois et que le breton et le gallois ont des similitudes.

Les acteurs ont été trouvés assez facilement. « Pour le rôle de Merlin, j’ai tout de suite pensé à Jakez André. Pour les enfants, nous avons organisé un casting avec l’association Plogonnec sur Scène. Et ils s’en sortent très bien ! »

Le tournage s’est déroulé à Lopéo, une ferme prêtée par des amis gallois au comité de jumelage de Plogoneg. « L’association a fait un travail extraordinaire sur la recherche des décors. »

Fioles, vieux livres et chaudrons ont ainsi pris place dans le salon. « On a l’impression de filmer l’univers d’Harry Potter ! »

Il reste une dernière journée de tournage pour les scènes extérieures, à Kerlaz. Le montage devrait être terminé en février et le son sera mixé à l’association Dizale, à Quimper.

La suite ? Présenter le film dans les écoles primaires ou les collèges, voire à la télévision. Et, bien sûr, le groupe d’adolescents de Plogonnec et de Pluguffan, qui séjournera à Llandysul en avril, présentera le film à ses correspondants gallois.

Les comités de jumelage espèrent pouvoir réaliser une mallette pédagogique destinée à être utilisée par les enfants, après le visionnage du film. Mais il reste 2 000 € à trouver.

Contact : jumelageplogonegllandysul@gmail.com.

Conseil régional de Bretagne: le Bro Gozh pour les élus.

 

C’est au cours de leur session des 14 et 15 décembre 2017 que les élus du Conseil régional de Bretagne ont reçu du Président Loig Chesnais-Girard de la part du Comité Bro Gozh un petit « pack Bro Gozh » comportant le DVD sur l’histoire de l’hymne réalisé par Mikael Baudu ainsi qu’un flyer avec les paroles et la musique du Bro Gozh.

Le Comité Bro Gozh a souhaité offrir ce pack aux élus afin que ceux-ci s’approprient le Bro Gozh en tant qu’hymne de la Bretagne, notamment en prévision de la visite en Bretagne du Premier ministre gallois Carwyn Jones en janvier prochain sans compter les innombrables fois où l’hymne est chanté à travers la Bretagne tout au long de l’année.

Le Bro Gozh à l’honneur au Salon du Livre Multilingue

Côté Quimper, le 20 novembre 2013

Salon sur le bilinguisme du 22 au 24 novembre

La chanteuse Lleuwen est la marraine de la 20e édition du Salon multilingue du livre jeunesse qui se déroule à Quimper et à Pluguffan les 22, 23 et 24 novembre.

« Le choix des pays invités pour cette 20e édition s’est porté sur le Pays de Galles et la Cornouaille d’Outre-Manche, deux pays proches par l’histoire, la géographie et la linguistique », annonce Gweltaz ar Fur, président du Salon multilingue du livre jeunesse. Un salon dont le thème est, cette année, la poésie chantée. Avec une ambassadrice et une marraine de charme, Lleuwen. Originaire des montagnes “Eryri” au pays de Galles, Lleuwen, qui écrit et compose depuis de nombreuses années, habite actuellement les Monts d’Arrée où elle crée en langue bretonne.

Elle a remporté en 2012 l’Eurovision des langues minoritaires pour la Bretagne avec une chanson intituléeAr gouloù bev (la lumière vivante). Elle interviendra vendredi 22 dans les écoles et donnera un concert le soir à Quimper.

Fest-noz, films, expo…

La journée du samedi débutera par une conférence de Morwenna Jenkin sur les langues brittoniques. Le Pays de Galles sera à l’honneur en soirée avec un repas gallois animé par une chorale galloise. Viendra ensuite le temps du fest-noz avec les groupes Termajik, Trigoudi et Buzhugs.
Dimanche 24, le salon ouvrira ses portes à 9 h, salle Salvador-Allende à Pluguffan. L’hymne commun aux trois pays – le Bro Gozh – retentira lors de l’inauguration à 10 h 30. De nombreux auteurs, éditeurs, libraires participeront au salon et présenteront leurs nouveautés.

Plusieurs animations sont prévues : le film Enez Black Mor pour les enfants (à 14 h), le film Kan ar Galonsuivi d’une discussion sur le Bro Gozh animée par Mikaël Baudu (à 16 h 30), chorale et théâtre par les jeunes gallois, une exposition de photos sur la vie au quotidien en Bretagne et au Pays de Galles de 1860 à 1950…

Pratique. Concert vendredi 22 à 20 h 30 au pôle Max Jacob. Participation libre.       Samedi 23, conférence à   14 h à Ti ar Vro Kemper. A Pluguffan, salle Salvador Allende, repas à 18 h 45 (rés. 06 32 29 57 32-  15 euros), fest-noz à 21 h. Fest-noz : 6 euros.  Dimanche 24, salon de 9 h à  18 h 30, à Pluguffan. Entrée gratuite.  Rens. : http://salonslevrioupluguen.wordpress.com

« Emsav »: à la lettre B, le Bro Gozh ma Zadoù

Dictionnaire critique, historique et biographique, par Georges Cadiou.

Dictionnaire critique, historique et biographique, par Georges Cadiou.

Vient de paraître aux Editions Coop Breizh, un livre du Quimpérois Georges Cadiou, Emsav, un dictionnaire très personnel consacré au mouvement breton.

A la lettre B, l’on trouve bien entendu le Bro Gozh ma Zadoù, présent par ailleurs dans de nombreux autres articles du livre.

Bro gozh ma Zadoù

L’hymne national breton. Il signifie en langue bretonne, « le vieux pays de mes ancêtres ». Il a été adapté par Taldir Jaffrennou en 1897 d’un chant gallois (« Hen Wlad fy Nhadau ») écrit par un tisserand Evan James, et mis en musique par son fils james, en 1856 à Pontypridd au sud du pays de Galles. C’est l’hymne gallois que l’on entend sur les terrains de rugbyà l’occasion du Tournoi des 6 Nations. le pasteur gallois William Jenkyn Jones apporte ce chant dans ses bagages lorsqu’il s’installe à Quimper en 1888. Il en fait même une adaptation en breton en 1895. C’est ce chant qu’a repris Taldir, en le modifiant légèrement.

Le « Bro goz » ( « Bro gozh » dans l’orthographe unifiée utilisée aujourd’hui) est décérté « chant national breton »  en 1903 à Lesneven au Congrès de l’Union Régionaliste Bretonne. mais il mettra beaucoup de temps à s’imposer en dehors du cercle restreint de l’Emsav. Aujourd’hui, il est reconnu comme hymne breton. Il a été joué puis chanté par Alan Stivell et la garde républicaine, lors de la finale bretonne de la Coupe de France de football, entre Rennes et Guingamp, au Stade de France, en mai 2009 ! Mikael Baudu a consacré un documentaire télévisé au Bro Gozh, retraçant son histoire et les débats qu’il a suscité.

L’histoire du Bro Gozh sur France 3 Bretagne

 

La série sur l’histoire du Bro Gozh, « Kan ar Galon », réalisée par Mikael Baudu sera à nouveau diffusée sur France 3 Bretagne tous les dimanches à partir du 8 juillet jusqu’au 12 août 2012, à 11h20.

Par ailleurs, la seconde édition du DVD « Kan ar Galon » est désormais disponible.