Conseil régional: « le Bro Gozh ma Zadoù ou Hen Wlad fy Nhadau, hymne commun à la Bretagne et au Pays de Galles »

Signature du protocole d'accord - Loïg Chesnais-Girard et Carwyn Jones

Conseil régional de Bretagne, 12 janvier 2018

(….)

Le concert donné mercredi et jeudi dans le tout nouvel auditorium du Couvent de Jacobins par le chef gallois de l’OSB, Grant Llewellyn, illustre à merveille le rapprochement entre les deux Régions. Cette représentation hautement symbolique -la Neuvième Symphonie de Beethoven, d’où l’hymne européen est extrait, et le Bro Gozh ma Zadoù ou Hen Wlad fy Nhadau (vieux pays de mes ancêtres), hymne commun à la Bretagne et au Pays de Galles-, marque une nouvelle étape dans la coopération culturelle entre les deux territoires, l’objectif étant de créer un orchestre européen réunissant des musiciens de l’Arc atlantique, avec l’appui de l’Arts Council of Wales, organisation qui assure la promotion des arts du Pays de Galles, et d’autres partenaires, comme le Festival interceltique de Lorient.

(….)

Le Télégramme: « L’Orchestre de Bretagne a fait résonner le Bro Gozh et l’hymne européen »

Loïg Chesnais-Girard et le « First Minister » du Pays de Galles, invité d’honneur du prochain Festival interceltique de Lorient.

Le Télégramme, 12 janvier 2018

Brexit. Sale temps pour les relations interceltiques

La Bretagne et le Pays de Galles ont signé, ce jeudi, un accord de coopération pour cinq ans. Mais le Brexit jette le trouble sur les relations avec nos cousins celtes.

Tout un symbole. Hier soir, à Rennes, l’Orchestre de Bretagne a fait résonner dans un centre des Congrès flambant neuf l’hymne européen et le Bro Gozh ma Zadoù, chant commun à la Bretagne et au Pays de Galles. Ainsi l’a voulu le facétieux Grant Llewellyn, Gallois de son état et directeur de la formation bretonne depuis 2015. Aura-t-il bientôt besoin d’un titre de séjour ? Voici le genre de questions soulevées par le Brexit.

Malgré les incertitudes, Loïg Chesnais-Girard et Carwyn Jones, le Premier ministre gallois, ont tenu à renouveler, hier, l’accord de coopération entre les deux régions, scellé en 2004. Le nouveau document prévoit, par exemple, de favoriser les échanges d’étudiants entre les universités des deux régions, de renforcer les liens commerciaux entre les entreprises ou encore d’inciter les touristes à aller voir de l’autre côté de la Manche.

Des objectifs à l’horizon 2023 qui supposent la libre circulation des personnes et des biens entre l’Union Européenne et le Royaume-Uni. Or, c’est précisément ce qui se joue, en ce moment, entre Londres, qui souhaite sortir de l’espace Schengen, et Bruxelles, qui n’entend pas laisser les portes de son marché commun ouvertes aux Anglais…

Coopération quoiqu’il arrive

De quoi poser des limites à l’amitié britto-galloise en particulier et, en général, aux relations entre les Bretons et leurs amis celtes du Royaume-Uni. Sera-t-il aussi simple, par exemple, pour les musiciens irlandais, écossais et gallois de venir jouer au Festival interceltique de Lorient ? « C’est difficile de prévoir l’issue de tout ça », reconnaît le Premier ministre du Pays de Galles. Carwyn Jones, travailliste, était contre le Brexit et peine encore à se remettre du choix de ses concitoyens. Ceux-ci commencent à regretter, à en croire l’homme politique, tant l’économie locale est dépendante du marché européen. « Nous continuerons à travailler ensemble quoiqu’il arrive. Le Royaume-Uni quitte l’UE, pas l’Europe. Les échanges continueront mais dans un cadre différent. » Même son de cloche du côté de Loïg Chesnais-Girard. « La circulation des biens et de marchandises va continuer ». Rendez-vous donc le 29 mars 2019, à 23 h GMT, date fixée par le Parlement britannique, quand le Brexit sera devenu réalité.

Loig Chesnais-Girard: « Le Bro Gozh, un hommage à la fois simple et fort à la Bretagne »

Loig Chesnais-Girard

Depuis plusieurs années, le Comité Bro Gozh ma Zadoù organise divers événements pour promouvoir, dans notre région et au-delà, l’hymne breton. Parmi les actions importantes du Comité et de ses nombreux bénévoles que je remercie vivement, il y a la mise en place, en 2010, d’un prix dédié. Cette opération annuelle contribue fortement à la reconnaissance et à la mise en lumière de l’hymne mais aussi des artistes qui l’interprètent.

Les paroles de cet hymne, dont nous partageons la musique avec nos ami·es du Pays de Galles, rendent un hommage à la fois fort et simple à la Bretagne et à son histoire. Son interprétation est toujours un moment de réelle émotion, un moment fédérateur et très apprécié de toutes et tous.

Je souhaite à chacune et à chacun un très bon instant musical.

Loïg Chesnais-Girard

Président du Conseil régional de Bretagne

Abaoe meur a vloaz e vez aozet darvoudoù a bep seurt gant Poellgor Bro Gozh ma Zadoù evit lakaat anavezout kan Breizh, en hor rannvro ha pelloc’h. E-touez oberoù a bouez ar Poellgor hag e dud a-youl vat niverus, hag a drugarekaan a-greiz-kalon, e kaver, e 2010, krouidigezh ur priz a-ratozh. An darvoud bloaziek-mañ a sikour kalz da lakaat anavezout ha da vrudañ n’eo ket hepken kan Breizh met ivez an arzourien a gan anezhañ.

Komzoù ar c’han-se, heñvel e sonerezh ouzh hini kan broadel hor mignoned eus Kembre, a zoug bri en un doare kreñv hag eeun war un dro da Vreizh ha d’hec’h istor. Fromet e vezer bepred pa glever anezhañ, ur mare m’en em santer a-unan hag a blij kalz d’an holl.

Hetiñ a ran un abadenn sonerezh plijus-kenañ da bep hini ac’hanoc’h

Loïg Chesnais-Girard

Prezidant Kuzul-rannvro Breizh

Conseil régional de Bretagne: le Bro Gozh pour les élus.

 

C’est au cours de leur session des 14 et 15 décembre 2017 que les élus du Conseil régional de Bretagne ont reçu du Président Loig Chesnais-Girard de la part du Comité Bro Gozh un petit « pack Bro Gozh » comportant le DVD sur l’histoire de l’hymne réalisé par Mikael Baudu ainsi qu’un flyer avec les paroles et la musique du Bro Gozh.

Le Comité Bro Gozh a souhaité offrir ce pack aux élus afin que ceux-ci s’approprient le Bro Gozh en tant qu’hymne de la Bretagne, notamment en prévision de la visite en Bretagne du Premier ministre gallois Carwyn Jones en janvier prochain sans compter les innombrables fois où l’hymne est chanté à travers la Bretagne tout au long de l’année.

Loïg Chesnais-Girard: « Félicitations au Rugby Club de Vannes ! »

Loig Chesnais-Girard, président du Conseil régional de Bretagne. Photo Région Bretagne.

Le Conseil régional est un fidèle du Prix Bro Gozh, et cette édition ne fera pas exception. Le Bro Gozh ma Zadoù fait partie de la carte d’identité des Bretons, en Bretagne et à travers le monde, au même titre que le Gwenn ha Du. Je sais gré au Comité d’agir sans relâche pour la diffusion et la promotion de notre hymne.

En 2017, le choix de récompenser le Rugby Club Vannes me semble particulièrement opportun. Inventé il y a plus d’un siècle et demi en Angleterre, le rugby est en effet devenu progressivement un trait d’union entre les nations celtes qui l’ont adopté avec enthousiasme. Or, la Bretagne faisait jusqu’à présent un peu figure d’exception puisqu’elle lui a toujours nettement préféré le football.Il y a un an, la montée historique du RC Vannes en Pro D2, c’est-à-dire le niveau professionnel et médiatique, a peut-être commencé à changer la donne. Je pense qu’en décidant de faire jouer le Bro Gozh en ouverture de ses matches à domicile, le club a compris la dimension symbolique et culturelle de cet événement.

Et je me prends à rêver, un beau jour, d’un match de rugby à XV qui opposerait une équipe de Bretagne à l’équipe du Pays de Galles, au magnifique Millenium Stadium, avec bien sûr en ouverture le Bro Gozh chanté simultanément, en gallois et en breton, par l’ensemble du public.

Loïg Chesnais-Girard

Président du Conseil régional de Bretagne

Er bloaz-mañ, evel bep bloaz, e kemero perzh ar C’huzul-rannvro er Priz Bro Gozh. Mont a ra ar Vro Gozh d’ober ul lodenn eus kartenn-identelezh ar Vretoned, koulz e Breizh hag er bed a-bezh, e-giz ar Gwenn-ha-du. Trugarez a lavaran d’ar Poellgor a zalc’h da labourat evit brudañ hor c’han broadel ha reiñ anezhañ da glevet.

Kavout a ra din ez eo un dra vat bezañ dibabet enoriñ Klub Rugbi Gwened e 2017. Ouzhpenn ur c’hantved hanter zo e oa bet krouet ar rugbi e Bro-Saoz ha deuet eo tamm-ha-tamm da vezañ ul liamm etre ar broioù keltiek a zo en em lakaet d’ar sport-se a galon vat. Breizh avat ne oa ket aet da-heul al lañs-se peogwir eo bet troet kalz war ar vell-droad a-viskoazh.

Bloaz zo eo krog an traoù da cheñch marteze, pa oa pignet KR Gwened er rummad Pro D2, da lavaret eo al live a vicher a vez brudet er mediaoù, ar pezh a oa un darvoud istorel. Komprenet en deus ar c’hlub pegen pouezus eo an darvoud-se e-keñver arouez ha sevenadur p’en deus divizet lakaat ar Vro Gozh da vezañ klevet a-raok kement krogad a vez c’hoariet e Gwened.

Ha me ha krog da hunvreal en ur match rugbi XV hag a vefe un deiz bennak etre ur skipailh war anv Breizh ha hini Kembre, er Millenium Stadium, un dachenn gaer mard eus, hag evel-just e vefe kanet ar Vro Gozh gant an holl sellerien e kembraeg hag e brezhoneg war un dro a-raok kregiñ ganti.

Loïg Chesnais-Girard

Prezidant Kuzul-rannvro Breizh