Bro Gozh. Le prix décerné au Fil

Le prix « Bro Gozh » a été décerné à quatre entités qui défendent la culture bretonne au Fil, ce samedi soir, dans le Breizh Stade. (Le Télégramme/Cyril Bottollier-Lemallaz)

Trois entités bretonnantes ont été récompensées pour leur ferveur à défendre l’hymne breton : le club de basket de l’Ujap Quimper, la confédération Kendalc’h et l’Académie de musique et des arts sacrés. Et le Fil s’est vu remettre le grand trophée.

Ujap Quimper. Patrick Tudal, vice-président du club de basket, a souligné le « Bro gozh » comme un hymne « fier, un peu guerrier et porteur d’avenir ». Des valeurs que l’Ujap met en avant en proposant notamment de chanter l’hymne avant les matchs.

Kendalc’h. La confédération, basée à Auray, promeut la culture bretonne dans les écoles à travers des outils pédagogiques. Jonathan Le Guennec et Robert Raulo ont expliqué que la confédération termine toujours ses assemblées en chantant l’hymne breton. Ils considèrent qu’il faut préserver et transmettre la culture pour « bien connaître le passé, vivre sereinement au présent et créer l’avenir ».

Académie de musique et des arts sacrés. Cécile Perrochon, membre de l’académie, a expliqué les différentes actions mises en place au sein de la structure basée à Sainte-Anne-d’Auray, comme « une rencontre avec le regretté Yann-Fañch Kemener, animer une messe en breton et apprendre l’hymne en classe ».

Fil. Le président de la Région Loïg Chesnais-Girard a décerné le prix « Bro Gozh ma Zadoù » au directeur du Fil, Lisardo Lombardia. Ce dernier regrette de ne savoir parler que quelques mots en breton et promet d’étudier la langue, « car c’est comme cela qu’on apprend la culture ». Avant de conclure cette remise par un appel pour « la Bretagne à cinq ! » sous les applaudissements. Et l’hymne breton, cela va de soi.

Le Bro Gozh honore le Festival interceltique et ceux qui œuvrent pour la culture bretonne

Lisardo Lombardia présente le trophée remis à l’Interceltique à l’assistance (plus de 500 participants)

Ouest-France, 4 août 2019

Le comité Bro Gozh a remis ses prix 2019, samedi soir. L’UJAP Quimper, Kendalc’h, l’Académie de musique et d’arts sacrés et Le Festival interceltique ont été distingués.

Hommage à tous ceux qui œuvrent pour la culture et la langue bretonne. Et à son hymne promu par le comité Bro Gozh ma Zadoù.

Le comité a, samedi 3 août 2019, remis ses prix 2019 à l’UJAP Quimper, à Kendalc’h, à l’Académie de musique et d’arts sacrés, en distinguant tout particulièrement le Festival interceltique de Lorient.

Le président de la région, Loïg Chesnais Girard, avait tenu à remettre le prix en personne à Lisardo Lombardia, directeur du Fil.

Il a émis le souhait que le Bro Gozh soit « chanté dans tous les lieux où nous avons envie d’affirmer notre culture et notre identité et de le réaffirmer avec fierté et ouverture ». Le prix récompense là Le Fil pour son rôle d’ambassadeur du Bro Gozh. « C’est un grand honneur pour ce festival qui a un rôle de porte-drapeau des valeurs de la Bretagne et surtout de la famille interceltique », a souligné Lisardo Lombardia.

À l’issue de la cérémonie, l’hymne breton a été repris en chœur par le public debout du Breizh stade…

La photo famille à l’issue de la cérémonie

 

 

Le Bro Gozh pour Kendalc’h

La confédération Kendalc’h tenait son assemblée générale dimanche dernier à locoal-Mendon près d’Auray. Et c’est bien évidemment par le Bro Gozh que s’est achevé ce moment fort de la vie de cette importante association. A noter le souci pédagogique avec la projection des paroles. Un exemple à suivre !