Prix Bro Gozh 2017: retour en images

Merci aux photographes Michel Thiery, Serge Jacob et Caludie Poirier

Le12 mai 2017, le Bro Gozh à la Cité des Congrès de Nantes

La remise des prix, photo Serge Jacob

Et le Bro Gozh chanté par tous les participants et les spectateurs après la remise des prix.

Le Prix Bro Gozh 2017 remis aux Tri Yann à Nantes à l’occasion leur 45e anniversaire

ABP, 13 mai 2017

Le Prix Bro Gozh 2017

Les Prix Bro Gozh 2017 ont été remis hier soir, vendredi 12 mai, à la Cité des Congrès de Nantes, à l’occasion du concert des 45 ans du groupe des Tri Yann an Naoned, les trois Jean de Nantes… Une belle ambiance pour les 2 000 spectateurs venus assister à la fois à la remise du prix et au concert du légendaire trio breton.
Le Comité Bro Gozh a décidé de remettre le Prix Bro Gozh 2017 aux Tri Yann, groupe mythique originaire du Pays nantais, pour mettre en valeur le travail réalisé par ce groupe depuis 45 ans et le rôle qu’ils jouent dans la diffusion du Bro Gozh vers leur très large public.
Le Trophée Bro Gozh 2017
Le Trophée est remis à Mikael Bodlore-Penlaez qui a contribué à mieux faire connaître l’hymne national breton en publiant un livre sur son histoire et son actualité chez Coop Breizh et en réalisant une exposition itinérante sur le Bro Gozh en lien avec l’Institut culturel de Bretagne.
Les prix ont été remis par Lena Louarn et Jean-Michel Le Boulanger, vice-présidents du Conseil régional de Bretagne, en présence de représentants de la Ville de Nantes et de Jacques-Yves Le Touze, président du Comité Bro Gozh. Un concert exceptionnel s’en est suivi.(photos et vidéos à venir).
« Je félicite Tri Yann chaleureusement » a écrit le ministre Jean-Yves Le Drian, président du Conseil régional de la région administrative Bretagne. « Ils n’ont cessé de l’interpréter depuis leurs premiers concerts dans les années 1970 ».
Le Bro Gozh ma zadoù , l’hymne national breton, est inspiré de l’hymne national gallois (voir ABP 16131). Ce sont les artistes qui l’ont popularisé depuis une cinquantaine d’années mais les sportifs commencent à s’en emparer avant les matchs ! On se souviendra d’Alan Stivell l’entonnant lors de la coupe de France Guingamp-Rennes (voir ABP 15058). De Nolwenn Leroy qui en fit une version bien rythmée dans Bretonne. Une nouvelle version va sortir en juin dans un album collectif, il sera chanté en choeur par Alan Stivell, les Tri Yann, Cécile Corbel, Gwennyn, Gilles Servat, Soldat Louis, Louis Capart, Renaud Detressan, Clarisse Lavanant, et Rozenn Talec.

Tri Yann, les rois de l’hymne breton

De gauche à droite en train de chanter le Bro Gozh, Jacques-Yves Le Touze pour le Comité Bro Gozh, Jean-Louis Jossic et Jena Chocun pour les Tri Yann, photo Ouest-France.

Ouest-France, 5 mai 2017

Le Prix Bro Gozh met à l’honneur les artistes qui honorent l’hymne national breton. Le groupe Tri Yann sera sacré le vendredi 12 mai.

Les membres du groupe breton ne peuvent compter toutes les fois où ils ont chanté le Bro Gozh ma Zadoù. Mais certaines reprises de l’hymne ont plus marqué les artistes: « La fois où on l’a joué avec l’Orchestre des Pays de Loire, c’était impressionnant. C’était prenant d’être suivi par une centaine de musiciens. » raconte enthousiaste Jean Chocun.

Pour les triples Disques d’or bretons, lorsqu’ils chantent le Bro Gozh en concert le public les suit avec émotion: « Ce n’est pas pareil lorsque nous chantons La Jument de Michao » reconnaît Jean Chocun.

Le comité Bro Gozh est présidé par Jacuqes-Yves Le Touze. Celui qui rêve de voir un jour tous les Bretons connaître par cœur l’hymne de la Bretagne remettra le vendredi 12 mai à la Cité des Congrès de Nantes le Prix Bro Gozh; « Ce sera à l’occasion du concert des 45 ans des Tri Yann« . Les trois artistes recevront un disque d’ardoise sculpté par l’artiste gallois Ieuan Rees.

Un honneur pour Jean-louis Jossic; « Les paroles ne sont pas débiles. Ce chant défend la beauté de la Bretagne, sans être nationaliste. Il y a beaucoup d’hymnes guerriers, celui-ci vante l’accueil. »

Concert du vendredi 12 mai.

Plouguerneau. Le Prix Bro Gozh 2016 décerné à Kanomp Breizh.

Léna Louarn, vice-présidente du conseil régional, remet le prix à Jean-Pierre Thomin, président de Kanomp Breizh.

Ouest-France, 4 décembre 2016

Lors de la 35e édition de Breizh a Gan, le comité Bro Gozh a remis le Prix Bro Gozh 2016 à la fédération de chorales bretonnes Kanomp Breizh.

Le comité Bro Gozh a décidé de remettre le Prix Bro Gozh 2016 à la fédération Kanomp Breizh, qui regroupe les chorales d’expression bretonne sur l’ensemble des cinq départements bretons. Pour le comité, il s’agit de mettre en valeur le travail réalisé par les chorales bretonnes depuis des décennies, ainsi que leur rôle fondamental dans la transmission du Bro Gozh depuis un siècle.

Promouvoir le chant choral breton

Kanomp Breizh a été fondée en 2004 par les chefs de chœurs des chorales d’expression bretonne, membres de la commission chant choral de la confédération Kendalc’h. Elle a pu voir le jour grâce aux appuis conjugués de la confédération, du compositeur René Abjean, et de la Région Bretagne. Elle regroupe actuellement 25 chœurs, de Ploudalmézeau à Nantes.

Le but de Kanomp Breizh est de promouvoir le chant choral de langue bretonne, traditionnel et contemporain. La fédération assume, d’une part, un rôle de conservation du répertoire traditionnel de langue bretonne, et d’autre part, soutient les compositeurs régionaux en favorisant la création de leurs œuvres pour chœurs.

À ce titre, l’ensemble choral Kanomp Breizh, dirigé par Jean-Marie Airault, a été monté en 2014. Ce chœur d’environ 120 choristes de toute la Bretagne est destiné à faire vivre des œuvres d’importance du répertoire breton. De plus, Kanomp Breizh favorise la diffusion du chant breton auprès d’un large public. Kanomp Breizh est aussi membre du conseil culturel de Bretagne, du Comité Bro Gozh, de Kevre Breizh et de Gouelioù Breizh.

Quant au Trophée Bro Gozh 2016, il a été remis au Comité d’organisation culture et luttes internationales celtiques (Cocelic).

Plouguerneau : le trophée Bro Gozh ma Zadoù remis au Cocelic .

img_4324

Trophée Bro Gozh 2016 réalisé en bronze par les Ateliers Toulhoat (Quimper)

7seizh, 7 décembre 2016

Plouguerneau, dimanche 4 décembre 2016, c’est à l’occasion du 35è Breizh a Gan que le comité Bro Gozh a remis le trophée Bro Gozh ma Zadou 2016 à  Jacques Guermont , président du Comité d’organisation du Championnat européen des Luttes Celtiques :  Une récompense pour la magnifique interprétation de l’hymne breton par Clarisse Lavanant lors des cérémonies d’ouverture à la mairie de Brest puis de clôture à la Brest Arena ( les 20 et 23 avril 2016).

Devant le succès rencontré par ce premier championnat, une édition 2018  serait à l’étude, à suivre donc…

Le prix Bro Gozh ma Zadou a, quant à lui, été décerné à Kanomp Breizh,  fédération des chorales d’expression bretonne, membre de la confédération Kendalc’h.

Jacques-Yves Le Touze, président du comité Bro Gozh ma Zadou concluait cette journée :

 

“C’est dans une église de Plouguerneau pleine et devant des centaines de personnes que les Prix Bro Gozh 2016 ont été décernés au cours du Breizh a Gan ce dimanche 4 décembre.

Lors de cette après-midi dédiée au chant choral de langue bretonne, 5 chœurs ont présenté un répertoire très divers, traditionnel et contemporain, dans des styles différents reflétant la richesse actuelle de l’expression chorale brittophone.

L’occasion aussi en interprétant la cantate Ar Marc’h Dall de rendre hommage à René Abjean, originaire de Plouguerneau, compositeur, musicien, ancien président de Kanomp Breizh, hommage salué par une « standing ovation » des 700 personnes présentes.

Après une introduction du président du Comité Bro Gozh, le maire de Plouguerneau, Yannig Robin, a salué le travail des chœurs d’expression bretonne, l’importance de la symbolique du Bro Gozh et les réalisations du COCELIC en remettant le Trophée Bro Gozh 2016 à Jacques Guermont , président du Comité d’organisation du Championnat européen des Luttes Celtiques. Dans sa réponse, M. Guermont a souligné la nécessité des liens entre culture et sport et a annoncé l’organisation en septembre 2018 d’un nouveau rendez-vous autour des luttes celtiques.

Ce fut ensuite au tour de Lena Louarn, vice-présidente du Conseil régional de Bretagne, de prendre la parole et d’insister sur la richesse des liens entre la Bretagne et le Pays de Galles,   la langue bretonne qui nécessite un engagement global de tous les acteurs à travers la Bretagne pour assurer son avenir et enfin le travail réalisé par Kanomp Breizh, lauréat 2016 du Prix Bro Gozh. Dans sa réponse, Yann Ber Thomin, président de Kanomp Breizh, a souligné l’importance du symbole du Bro Gozh pour la renaissance culturelle bretonne et la place centrale du chant choral d’expression bretonne dans ce renouveau depuis un siècle.”

Prix Bro Gozh 2016: Kanomp Breizh et le COCELIC récompensés lors du Breizh a Gan

plouguerneau-le-prix-bro-gozh-2016-decerne-kanomp-breizh

Lena Louarn, Yann-Ber Thomin et Jacques-Yves Le Touze, lors de la remise du Prix Bro Gozh 2016 à Kanomp Breizh. Photo Ouest-France.

C’est dans une église de Plouguerneau pleine et devant des centaines de personnes que les Prix Bro Gozh 2016 ont été décernés au cours du Breizh a Gan ce dimanche 4 décembre.

Lors de cette après-midi dédiée au chant choral de langue bretonne, 5 chœurs ont présenté un répertoire très divers, traditionnel et contemporain, dans des styles différents reflétant la richesse actuelle de l’expression chorale brittophone.

L’occasion aussi en interprétant la cantate Ar Marc’h Dall de rendre hommage à René Abjean, originaire de Plouguerneau, compositeur, musicien, ancien président de Kanomp Breizh, hommage salué par une « standing ovation » des 700 personnes présentes.

Après une introduction du président du Comité Bro Gozh, le maire de Plouguerneau, Yannig Robin, a salué le travail des chœurs d’expression bretonne, l’importance de la symbolique du Bro Gozh et les réalisations du COCELIC en remettant le Trophée Bro Gozh 2016 à Jacques Guermont , président du Comité d’organisation du Championnat européen des Luttes Celtiques. Dans sa réponse, M. Guermont a souligné la nécessité des liens entre culture et sport et a annoncé l’organisation en septembre 2018 d’un nouveau rendez-vous autour des luttes celtiques.

Ce fut ensuite au tour de Lena Louarn, vice-présidente du Conseil régional de Bretagne, de prendre la parole et d’insister sur la richesse des liens entre la Bretagne et le Pays de Galles,   la langue bretonne qui nécessite un engagement global de tous les acteurs à travers la Bretagne pour assurer son avenir et enfin le travail réalisé par Kanomp Breizh, lauréat 2016 du Prix Bro Gozh. Dans sa réponse, Yann Ber Thomin, président de Kanomp Breizh, a souligné l’importance du symbole du Bro Gozh pour la renaissance culturelle bretonne et la place centrale du chant choral d’expression bretonne dans ce renouveau depuis un siècle.

Et c’est sur un Bro Gozh lancé par les 200 choristes présents et repris par la foule que cette édition 2016 prit fin.