Le Bro Gozh à St Gildas de Rhuys dimanche 11 août

Frédéric Pinel, au centre, donne les dernières recommandations concernant la sécurité de la fête.

Le Télégramme, 8 août 2018

Frédéric Pinel, adjoint aux associations à la mairie de Saint-Gildas de Rhuys, a réuni mardi 7 août une vingtaine de responsables afin de faire une dernière mise au point concernant le programme du défilé et de l’organisation de la Fête celtique du 11 août.

En français et en breton


Un premier rassemblement aura lieu à 14 h, place Jean-Bernard Le Bot. et le départ du défilé aura lieu à 15 h et aura pour itinéraire : chemin Jean-Bernard-Le Bot, rue Saint-Goustan, place Keruzen, rue du Général-de-Gaule, rue Abélard, place Mgr-Ropert. À 16 h 15 l’hymne Breton « Bro Gozh Mazadoù » et sera suivi de la prestation sur le podium (en cas de pluie, salle Kercaradec). Cette année, grande nouveauté : les présentations des groupes se feront en français et en breton avec comme ordre de passage : les bagad d’Auray et cercle d’Auray (60 pers), bagad de Theix (20 pers), cercle de Séné (16 pers), bagad de Ploërmel (27 pers), cercle de Melrand (24 pers), cercle de Saint-Gildas (29 pers), et bagad des anciens de Lann Bihoué (22 pers).

À 18 h 30 les sonneurs prendront place au départ de la rue des Vénètes, puis rue Laënnec, place Keruzen, rue du Général-de-Gaule, rue Abélard, pour finir place Monseigneur Ropert. À 19 h 30, une restauration rapide sera proposée et animée par les anciens du bagad de Lann Bihoué, et à 21 h fest-noz avec La Guedillé et Pen Bihan clôturera la journée.

 

Festival interceltique. Pays de Galles et Bretagne à l’unisson autour du Bro Gozh

Trophée offert par Léna Louarn, vice-présidente du Conseil régional, au Premier ministre gallois, cette œuvre de verre inspirée d’un bouclier britton du second siècle avant J.-C. | PIERRE WADOUX

Ouest-France, 6 août 2018

Les deux pays ont célébré, ensemble, leur langue, leur tradition orale et culturelle à l’occasion des trophées Bro Gozh ce lundi au 48e festival interceltique de Lorient.

Pays de Galles et Bretagne… Une vieille histoire d’amour, des liens séculaires, qui se perpétuent plus que jamais aujourd’hui. Invité d’honneur de la 48e édition du festival interceltique qui se joue jusqu’au 12 août à Lorient, le Pays de Galles, via Carwyn Jones, son Premier ministre, a été honoré hier soir du trophée Bro Gozh.

Autre trophée en bronze, facture de l’atelier Toulhouat de Quimper, ofert au patron de l’orchestre symphonique de Bretagne (l’OSB), Grant Llewellyn. Un Gallois. | PIERRE WADOUX

En un c(h)oeur unanime

Le Bro Gozh ? L’hymne breton par excellence. Qui résonne très fort Outre-Manche, puisque l’air et les paroles y sont là-bas quasi les mêmes. Ce soir à Lorient, entre vieilles mélodies jouées par un quatuor de harpistes gallois, et chant gallois par Nolwenn Korbell, plusieurs trophées ont été décernés par le comité Bro Gozh à celles et ceux qui font vivre ce lien qui unit les deux nations celtes.

Cliquez ici pour voir le reportage video de Ouest-France.

Pierre Wadoux

Nuits interceltiques. Féerie celte aux accents gallois et bretons avec le Bro Gozh

inq Nuits interceltiques sont programmées pendant le Fil 2018. Il en reste deux : les mercredi 8 et jeudi 9 août, à 22 h, au stade du Moustoir, à Lorient. (Photo Le Télégramme/Jonathan Konitz)

Le Télégramme, 8 août 2018

Immuables, les Nuits interceltiques se parent, cette année, aux couleurs du pays de Galles. Et font la part belle au « Bro Gozh », l’hymne autant gallois que breton !

« J’entends les gens dire que chaque année, c’est pareil, mais l’opéra de Puccini aussi ! », s’agace Lisardo Lombardia, le directeur du Festival interceltique de Lorient. « Temps fort du Fil, les Nuits interceltiques ne se ressemblent pas et ont même une saveur particulière, cette année, en mettant à l’honneur les couleurs du pays de Galles et le « Bro Gozh », l’hymne national breton », tranche le patron.

Féerie, magie, contes et légendes, scènes de la vie quotidienne d’antan et d’aujourd’hui, tous les éléments sont de nouveau réunis pour ces nuits hors du temps, ponctuées de créations et d’un feu d’artifice. « On espère entre 5 000 à 10 000 personnes par nuit », avance Lisardo Lombardia.

(….)

Autre invité de taille pour célébrer la Bretagne : le « Bro Gozh », l’hymne national breton, qui va se tailler, cette année, la part du dragon… Oh pardon, la part du lion ! Lors des Nuits interceltiques, le « Bro Gozh » est chanté en versions bretonne et galloise par les artistes, à la fin du show, avant le feu d’artifice. Le public, invité à reprendre l’hymne, dispose de flyers avec les paroles en breton. Le chant s’accompagne du déploiement d’un drapeau breton de 13 m sur 22 m.

Pratique

Nuits interceltiques, les mercredi 8 et jeudi 9 août, à 22 h, au stade du Moustoir, à Lorient. Tarifs : de 15 € à 29 €.

 

Bro Gozh. Le comité salue l’action de Le Drian

Jean-Yves Le Drian a reçu un prix, ce samedi, au Théâtre de Lorient, en présence du Premier ministre gallois, de la vice-présidente du Conseil régional de Bretagne et du président du Fil. (Le Télégramme/Pauline Decker)

Le Télégramme, 4 août 2018

« C’est la différence qui fait la différence » : Jean-Yves Le Drian a rappelé, ce samedi, tout son attachement à l’identité bretonne. C’est en breton que le ministre des Affaires étrangères a reçu un prix spécial, du Comité Bro Gozh, pour son investissement durable dans le développement et la reconnaissance de la Bretagne à travers le monde. « Je suis fier de la manière dont les Bretons assument leur identité et de la posture territoriale d’ouverture et de collectivité », a déclaré l’ancien maire de Lorient, qui s’est dit très touché par l’attention. Le Festival interceltique aux couleurs du Pays de Galles en symbole oblige, l’ancien maire de Lorient a reçu ce prix en présence du Premier ministre gallois, scellant l’étroit lien des deux pays à l’hymne commun. Le ministre, présent pour la 45e fois au Festival, en a profité pour saluer le rayonnement inhérent à l’événement : « Le Fil est le creuset de la résurrection musicale bretonne ».

Festival interceltique. Un prix décerné à Jean-Yves Le Drian

Lors de la remise du prix spécial, ce samedi soir au Grand Théâtre de Lorient. | PIERRE WADOUX

Ouest-France, 4 août 2018

Le Comité Bro Gozh a remis ce samedi soir à Lorient un prix spécial à Jean-Yves Le Drian pour son action de partenariat entre la Bretagne et le pays de Galles et pour son soutien affirmé à la diffusion du Bro Gozh comme hymne de la Bretagne.

Jean-Yves Le Drian, ancien maire de Lorient, ancien président de la Région Bretagne et actuel ministre des Affaires étrangères a été récompensé ce samedi soir au Grand Théâtre de Lorient pour son action de connexion entre Bretagne et Pays de Galles. Un prix remis par le comité Bro Gozh en présence de Carwyn Jones, Premier ministre du Pays de Galles, nation celte invitée d’honneur de ce 48e Festival interceltique.

Du roi de Jordanie au pape François

Jamais avare en bonnes anecdotes, Jean-Yves Le Drian, fervent défenseur de sa région, « par conviction profonde », a évoqué sa récente rencontre avec le roi de Jordanie. « Sa première question a été de me demander comment allait la Bretagne, sourit Jean-Yves Le Drian, ça en dit long sur la reconnaissance internationale de notre région ».

Le ministre des Affaires étrangères est aussi revenu sur sa rencontre avec le pape François, en compagnie du président Macron : « Le pape m’a présenté un proche que j’ai connu comme enfant de choeur, sourit encore Jean-Yves Le Drian. Il est Breton comme vous, m’a précisé le pape François. On comprend mieux l’expression de mafia bretonne… »

Festival interceltique. Exercez-vous à chanter le Bro Gozh ma Zadoù !

Ouest-France, le 2 août 2018

Le Festival interceltique de Lorient met à l’honneur le Bro gozh ma zadoù, l’hymne national de la Bretagne, inspiré de l’hymne du Pays de Galles, nation celte invitée d’honneur de la 48e édition de l’Interceltique.

Le Festival interceltique de Lorient, qui se déroule du 3 au 12 août à Lorient, met à l’honneur le Bro gozh ma zadoù, l’hymne national de la Bretagne, inspiré de l’hymne du Pays de Galles, nation celte invitée d’honneur de la 48e édition de l’Interceltique.

Vous connaissez l’air ! C’est celui que chantent les rugbymen gallois avant les matchs du tournoi des Six nations.

Le Bro Gozh et le Hen wlad fy nhadau gallois seront entonnés à chacune des cinq Nuits interceltiques au stade du Moustoir. Et le public sera invité à reprendre le refrain.

On peut d’ores et déjà s’exercer, avec les paroles, en karaoké, diffusée sur le site du Festival interceltique.

Apprendre le Bro Gozh ma Zadoù, en vidéo

 

Bro Gozh ma zadoù, les paroles en breton

1. Ni, Breizhiz a galon, karomp hor gwir vro !Brudet eo an Arvor dre ar bed tro-dro.Dispont ‘kreiz ar brezel, hon tadoù ken mat,A skuilhas eviti o gwad.

Diskan (refrain)

O Breizh, ma bro, me ‘gar ma bro.Tra ma vo mor ‘vel mur ‘n he zro,Ra vezo digabestr ma bro !

2. Breizh, douar ar sent kozh, douar ar varzhed,N’eus bro all a garan kement ‘barzh ar bed.Pep menez, pep traoñienn d’am c’halon zo ker,Eno ‘kousk meur a Vreizhad taer !

Diskan (refrain)

3. Ar Vretoned ‘zo tud kalet ha kreñv.N’eus pobl ken kalonek a-zindan an neñv.Gwerz trist, son dudius a ziwan enno.O ! pegen kaer ez out, ma bro !

Diskan (refrain)

4. Mard eo bet trec’het Breizh er brezelioù bras,He yezh a zo bepred ken bev ha biskoazh,He c’halon virvidik a lamm c’hoazh ‘n he c’hreiz.Dihunet out bremañ, ma Breizh !

Bro Gozh ma zadoù, traduction en français