France 3 : le Rugby Club de Vannes, lauréat du prix Bro Gozh 2018

Un chant repris en chœur dans les tribunes à chaque rencontre / © France 3 Bretagne

France 3 Bretagne, 16 octobre 2017

Depuis 2010, le Comité Bro Gozh ma zadoù remet un prix chaque année à une personne, un artiste, une association ou institution ayant le mieux promu l’hymne breton, le Bro gozh ma zadoù (Le vieux pays de mes pères). Cette année 2018 : C’est le Rugby Club de Vannes qui remporte le prix.

Supporters, drapeaux bretons  Pipe-band, distributions de flyers… de prime abord c’est un match breton comme les autres, à un air de musique prêt : Le Bro Gozh Ma Zadou. Depuis sa montée en Pro D2 l’année dernière, le Rugby club de Vannes fait interpréter l’hymne breton avant chaque rencontre à domicile. Une initiative saluée par le comité Bro Gozh, qui lui a décerné son prix 2018, pour la promotion de ce fameux Bro Gozh Ma Zadou. Un prix remis exceptionnellement en avance, pour concorder avec la saison de rugby.

Un chant repris à chaque rencontre par quelque 9000 supporters

Le chant a pris parmi les supporters A chaque match ce sont ainsi quelque 9 000 spectateurs debout qui chantent, à l’écoute des notes de Philippe Le Ray. Jamais un club de rugby n’était encore passé professionnels en Bretagne. L’ambiance en tout cas y est digne de celles de ses voisins celtes : les Irlandais, Écossais ou Gallois.

Des annonces avant les touches en breton

Et puis il faut ajouter aussi qu’entre eux, les joueurs n’hésitent pas à glisser quelques mots de breton, comme les annonces avant les touches notamment, à l’image de ce qui se pratique au pays basque par exemple. Une tactique prometteuse, même si Montauban s’est imposé 19-12 ce vendredi 13 octobre à la Rabine.

Les précédents lauréats de ce prix étaient Alan Stivell, Nolwenn Leroy, le Stade rennais, Kanomp Breizh et les Tri Yann.

Pour voir le reportage, cliquer sur l’image ci-dessous:

Le Prix Bro Gozh au Rugby Club de Vannes Le reportage à Vannes de Maïna Sivcard-Cras et Stéphane Soviller – Interviews : Yann Ber Rivalin, Membre du comité Bro Gozh – Olivier Cloarec, Président du RC Vannes – Etienne Delangle, joueur RCV, deuxième ligne

 

 

Publicités

Bro Gozh: reportage de France 3 Bretagne au stade de la Rabine à Vannes

Ce vendredi, une équipe de France 3 Bretagne est venue au stade de la Rabine à Vannes pour tourner un reportage sur le Rugby Club de Vannes et le Bro Gozh. A voir à partir de 9mn35 en cliquant sur l’image ci-dessous. (JT12/13 du 14 octobre 2017)

 

Sonadeg bugale e Gourin. 200 écoliers en concert chantent le Bro Gozh.

SonadegGourin

Le Télégramme, 14 mai 2015

Les élèves bilingues (français breton) des écoles primaires, publiques et privées du Centre-Bretagne, donnaient un concert à la salle des fêtes, mercredi soir. Ce Sonadeg Bugale Kreiz-Breizh a connu un grand succès. Près de 800 personnes ont assisté au spectacle qui se déroulait à la salle des fêtes.

Si la salle était pleine, la scène l’était tout autant, puisque s’y produisaient 200 enfants issus de douze établissements scolaires du Centre-Ouest-Bretagne et ses environs, Carhaix, Glomel, Gourin, Langonnet, Le Faouët, Maël-Carhaix, Plouay, Rostrenen et Scaër. Les enfants ont enchaîné des chants en langue bretonne appris tout au long de l’année scolaire, des chants anciens, tels War vor zo dek martolod ou Kanomp ha roulomp atav et d’autres des créations récentes traduites en breton, comme Laouen, « Happy » de Pharrell Williams.

Tous à l’unisson

Malgré leur nombre important, les enfants ont su chanter à l’unisson, grâce aux professeurs qui jouaient le rôle de chefs de choeur et aux musiciens qui battaient la mesure. Sous la direction de Jonathan Dour, au clavier, le groupe composé de guitariste, bassiste, accordéoniste et clarinette formait un petit orchestre, qui donnait de l’entrain aux enfants. Un des moments forts du spectacle a été l’intervention de la chanteuse Kaelig, lauréate du concours France 3 Bro Gozh, qui est venue chanter l’hymne breton avec le choeur d’enfants.

Promouvoir la culture bretonne

Par son succès, ce concert coordonné par l’association Bod Kelenn, a rempli sa mission pédagogique, culturelle et promotionnelle pour les établissements qui enseignent la langue bretonne au pays du Roi Morvan et au-delà. « C’est un événement essentiel pour promouvoir l’enseignement de la langue et de la culture bretonne et aboutir à la mise en place d’une Entente culturelle de pays dans le Centre-Bretagne », dit Gwendal Weber, président de Bod Kelenn, qui va maintenant se consacrer à l’organisation du Kan’n noz, la fête de la langue bretonne chantée, le 23 mai, à Langonnet.
En savoir plus sur http://www.letelegramme.fr/morbihan/gourin/sonadeg-bugale-200-ecoliers-en-concert-15-05-2015-10629683.php#RoEyrlM4EDHYcjVi.99

Le Bro Gozh de Kaelig va faire le tour du monde.

France 3 Bretagne, 15 décembre 2014

BroGozhJury

Le 1er prix du défi Bro Gozh, organisé par France 3 Bretagne, a été remis ce lundi soir à la lauréate, Kaelig. C’est elle que le jury a choisie le 3 décembre. La jeune chanteuse de 26 ans s’envolera 3 semaines pour chanter l’hymne breton aux 4 coins du monde.

De l’hymne national breton, Kaelig reconnait qu’elle « n’en connaissait que l’air ». Mais ça, c’était avant de décider de relever le défi Bro Gozh lancé par France 3 Bretagne avant l’été dernier. Défi relevé avec brio puisqu’il y a deux semaines à peine, la vidéo de la jeune chanteuse a été distinguée dans la catégorie « groupes musicaux » parmi une cinquantaine d’autres postées sur notre site.

Les membres du jury avaient estimé que son interprétation était « très bien faite et très émouvante« .

Kaelig s’est vu remettre ce soir le 1er prix du défi lancé avant l’été par France 3 Bretagne.
Invitée de Vanessa Boulares quelques minutes auparavant dans le 19/20 de France 3 Bretagne, la jeune-femme de 26 ans, originaire du centre-Bretagne, explique qu’il y a encore un an, elle ne parlait pas breton. « C’est après des études d’espagnol, que j’ai eu envie de revenir à mes racines ». Kaelig prend des cours intensifs. Elle est aujourd’hui animatrice dans une école Diwan, donne des cours de breton pour adultes et… prépare un album. « Un CD qui sera essentiellement en breton avec des chants en bretons sur des arrangements modernes ».

Moscou, Rio, Hanoï

« J’espère toucher un public jeune, lui montrer qu’on peut faire quelque chose de moderne avec la langue bretonne ».

Un nouveau défi que Kaelig pourra relever d’ici quelques mois à travers le tour du monde qui lui a été offert. Après Moscou, l’ambassadrice de la culture bretonne fera notamment vibrer le Bro Gozh à Rio et Hanoï. Et c’est promis ! La jeune femme partagera son périple avec vous via votre site internet préféré!

Défi Bro gozh. Kaëlig fera le tour du monde avec l’hymne breton

Ouest-France,3 décembre 2014

Kaelig

Kaelig

Son clip vidéo a remporté le concours organisé par France 3 Bretagne. La jeune chanteuse morbihannaise va partir pour un tour du monde en trois semaines avec Salaün Holidays.

Découvert ou redécouvert par le grand public lors de la finale de Coupe de France Rennes-Guingamp en 2009 grâce à Alan Stivell, popularisé par Nolwenn Leroy et son album Bretonne, l’hymne breton a trouvé une nouvelle jeunesse.

France 3 Bretagne a voulu amplifier cet intérêt en organisant un concours d’interprétation du Bro Gozh ma zadoù (Le vieux pays de mes pères).

50 vidéos en compétition

Le jury, réuni à Rennes, a délibéré ce mercredi 3 décembre. Parmi les cinquante vidéos en compétition, il a distingué le clip de Kaëlig, 26 ans, chanteuse de Langonnet, dans le Morbihan, petite-fille de Sam Poupon, chanteur et sonneur du Faouët.

Ce premier clip de Kaëlig a été produit par l’association Bod Kelenn qui soutient la création musicale bretonne dans le Pays du Roi Morvan.

Prix de l’originalité et coup de coeur

Le second prix a été remporté par la DJ rennaise Miss Blue et le troisième par la famille Ragot (Anna, Enora et Vincent) de Louvigné-de-Bais, en Ille-et-Vilaine.

Le prix de l’originalité a distingué une interprétation du Bro gozh par des Playmobil et signée de Félix, Odile, Erell et Etienne Chapron, de Guichen (35).

Le prix « Coup de cœur » du jury salue Melocoton de Chloé Girardeau et Raphaël Janvier.

Défi Bro Gozh : Kaelig remporte le concours

Kaelig

Kaelig

France 3 Bretagne, 3 décembre 2014

Le jury s’est réuni ce mercredi et a fait son choix : Kaelig remporte le défi Bro Gozh lancé par notre chaîne. C’est donc elle qui s’envolera pour un tour du monde de trois semaines.

Le jury a tranché : Kaelig gagne le défi Bro Gozh lancé par France 3 Bretagne. « C’était très bien fait, très émouvant » selon les membres du jury.

Kaelig est née 1988 en Centre Bretagne, dans une famille ancrée dans la culture bretonne. Elle baigne dans la musique traditionnelle depuis son enfance, et suit ainsi les traces de son grand-père (Sam Poupon), chanteur et sonneur de la région du Faouët. Sa passion pour le chant naît vers l’âge de 12 ans, dans un premier temps en chantant de la chanson française à la maison, puis en prenant des cours de chant à 17 ans.

Le jury a aussi tenu à saluer la performance du groupe Melocoton, leur « coup de coeur ».

Il reste plus d’un mois pour participer au Défi Bro Gozh!

France 3 Bretagne, 10 septembre 2014

défiBroGozh

Rien n’est joué dans le concours du Défi Bro Gozh, dans lequel un tour du monde est à la clé. Si quelques (ré)interprétation de l’hymne de la Bretagne, toutes originales, font la course en tête, le sprint final reste à la portée de n’importe quel projet jusqu’au 31 octobre.

Les partages sur les réseaux sociaux sont déterminants dans le Defi Bro Gozh. Si certains ont pris un peu d’avance, comme Anna, Enora et Vincent (4 931 partages), certains ont rejoint les poursuivants quelques jours à peine après avoir posté leur vidéo. C’est le cas de Logann avec sa version « homme orchestre », qui totalise déjà plus de 2000 partages.

Le secret: mobiliser sa famille, ses amis, et ensuite, par la magie des réseaux sociaux, toucher de plus en plus de monde!

Comme quoi cela peut payer de prendre son temps pour concocter une belle interprétation. Certains ont même lancé une campagne de crowfunding pour financer leur tournage quasi-professionnel!

Tentez votre chance jusqu’au 31 octobre!

Le Défi Bro Gozh, qui est ouvert jusqu’au 31 octobre pour le dépôt des vidéos, et jusqu’au 15 novembre pour les votes, trouve sa configuration « de croisière »: il faudra départager des ré-interprétation peu nombreuses (on est loin des concours de grande marques pour élire le meilleur groupe de musique), mais toutes de grande qualité. Que se soit technique, ou simplement l’originalité de la démarche.