Jean-Yves Le Drian: le Bro Gozh, un hymne fédérateur.

Jean-Yves Le Drian, président du Conseil régional de Bretagne. Photo: Emmanuel Pain – Région Bretagne.

Texte de Jean-Yves Le Drian, président du Conseil régional de Bretagne, diffusé lors de la remise des Prix Bro Gozh 2017 à la Cité des Congrès à Nantes, le vendredi 12 mai 2017.

Je sais, depuis de nombreuses années, pouvoir compter sur le Comité Bro Gozh ma Zadoù pour opérer une diffusion et une promotion très active de l’hymne national breton, dans notre région et au-delà. Parmi les actions phare du Comité et de ses nombreux bénévoles que je remercie vivement, il y a la mise en place, en 2010, d’un prix dédié. Cette opération annuelle contribue fortement à la reconnaissance et à la mise en lumière de l’hymne mais aussi des artistes qui l’interprètent.

Les paroles de cet hymne, dont nous partageons la musique avec nos ami·es du Pays de Galles, rendent un hommage à la fois fort et simple à la Bretagne et à ses habitant·es. Qu’elle soit faite par un groupe ou par une seule voix, son interprétation est à chaque fois un moment de réelle émotion, un moment fédérateur et très apprécié de toutes et tous.

Pour l’année 2017, c’est le groupe Tri Yann qui se voit récompensé pour son rôle d’ambassadeur du Bro Gozh qu’il n’a cessé d’interpréter depuis ses premiers concerts dans les années 1970 et je les félicite chaleureusement.

Jean-Yves Le Drian

Président du Conseil régional de Bretagne

 

Kalz a vloavezhioù zo e ouzon e c’hallan kontañ war ar Poellgor Bro Gozh ma Zadoù evit skignañ ha brudañ a-zevri kan broadel Breizh, en hor rannvro ha pelloc’h. E-mesk an traoù pennañ a zo bet graet gant ar Poellgor hag an dud a-youl vat a labour evitañ a-vern, hag a drugarekaan a-greiz-kalon, e oa bet lakaet ur priz ispisial war-sav e 2010. Bep bloaz e vez roet, ha gant-se e vez brudet ha lakaet war wel a-zevri ar c’han, hag ivez an arzourien a gan anezhañ.

Pozioù ar c’han-se a ra enor en un doare kreñv hag eeun war un dro da Vreizh ha d’hec’h annezidi. An ton eo ar memes hini ha kan broadel hor mignoned eus Kembre. Pe e vefe kanet gant ur strollad pe gant ur vouezh hepken, e sav from bep tro en dud unanet a blij kalz ar c’han-se dezho.

Evit ar bloavezh 2017 ez eo ar strollad Tri Yann a zo garedonet evit e roll evel kannad ar Vro Gozh n’en deus ket paouezet da ganañ abaoe e sonadegoù kentañ er bloazioù 1970. Ma gwellañ gourc’hemennoù a ran dezho.

Jean-Yves Le Drian

Prezidant Kuzul-rannvro Breizh

Photo Michel Thierry

Lena Louarn: Que le Bro Gozh résonne aux cinq coins de la Bretagne !

Lena Louarn, seconde en partant de la gauche, lors de la remise des prix le 12 mai à Nantes. Photo Michel Thierry.

Contribution de Lena Louarn, vice-présidente du Conseil régional de Bretagne, lors de la remise des Prix Bro Gozh 2017, à la Cité des Congrès de Nantes.

« Bro gozh ma Zadoù » eo kan Breizh a-bezh ha kar eo da gan Kembre « Hen Wlad fy Nhadau » e-giz ma oar an holl : plijet bras on e vefe aozet al Lid amañ e Naoned evit roidigezh priz 2017, Naoned kêr-benn istorel Breizh ha kêr gevellet gant Kerdiz, kêr-benn Kembre.
Muioc’h-mui e vez kaset kan Breizh da vare lidoù ofisiel pe darvoudoù sport liesseurt. Kement-se zo deuet a-drugarez da lazoù-kanañ, strolladoù kar-o-yezh ha kanerezed ha kanerien ampart, evel Tri Yann an Naoned, enoret er bloaz-mañ, o deus brudet ar Vro Gozh abaoe pell hag a ra atav.

Ra vo ar Bro Gozh liamm an holl Vretoned ha ra dregerno e pemp korn ar Vro !

Le « Bro Gozh ma Zadoù » est l’hymne de toute la Bretagne et comme tout le monde le sait, c’est aussi l’hymne de nos cousins du Pays de Galles : la remise du prix 2017 à Nantes a tout son sens dans cette ville capitale de la Bretagne historique et, je le souligne, jumelée à la capitale du Pays de Galles, Cardiff.
Notre hymne est de plus en plus utilisé dans les cérémonies officielles et dans divers évènements sportifs. Cet engouement doit beaucoup aux interprétations de grande qualité délivrées par des chorales,  des groupes musicaux brittophones, ou non, mais amoureux de la langue bretonne, des chanteuses et chanteurs célèbres tel que le groupe « Tri Yann an Naoned » honoré cette année. Ils ont contribué à répandre l’hymne au-delà de nos frontières et à faire connaître une Bretagne belle et engageante.

Que le Bro Gozh ma Zadoù soit le lien de tous les Bretons et résonne aux cinq coins de la Bretagne !

Lena Louarn

Vice-présidente du Conseil régional de Bretagne en charge des langues de Bretagne
Bez Prezidantez Kuzul rannvro Breizh e karg ar yezhoù Breizh

 

Prix Bro Gozh 2017, vendredi 12 mai, à Nantes

Les Prix Bro Gozh 2017 seront remis le vendredi 12 mai prochain, à la Cité des Congrès de Nantes, à l’occasion du concert des 45 ans du groupe des Tri Yann. ( places ici )

Le Prix Bro Gozh 2017

Le Comité Bro Gozh a décidé de remettre le Prix Bro Gozh 2017 aux Tri Yann, groupe mythique originaire du Pays nantais, pour mettre en valeur le travail réalisé par ce groupe depuis 45 ans et le rôle qu’ils jouent dans la diffusion du Bro Gozh vers leur très large public.

Le Trophée Bro Gozh 2017

Le Trophée est remis cet année à Mikael Bodlore-Penlaez qui a contribué à mieux faire connaitre l’hymne national breton en publiant un  livre sur son histoire et son actualité chez Coop Breizh et en réalisant une exposition itinérante sur le Bro Gozh en lien avec l’Institut Culturel de Bretagne.

Les prix seront remis par Mme Lena Louarn et M Jean-Michel Le Boulanger, vice-présidents du Conseil régional de Bretagne, en présence de représentants de la Ville de Nantes.

Ce vendredi 7 avril, le Stade Brestois met le Bro Gozh et la Bretagne à l’honneur !

Pour la réception du Tours FC au stade Francis-Le Blé, le Stade Brestois 29 mettra à l’honneur la Bretagne !

Côté animations, le Conseil régional de Bretagne a mis a disposition des drapeaux et des tifos pour les spectateurs en tribune Crédit Mutuel Arkéa. Les 2 plus grands drapeaux bretons  du monde (confectionnés à Tréflez) feront leur retour à Le Blé après une tournée internationale. Pour l’occasion, l’hymne de la Bretagne, le Bro gozh ma zadoù, sera entonné par Clarisse Lavanant et 2 stands de maquillage (en BTS esthétique de l’IFAC) dans les 2 tribunes vous permettra de vous mettre aux couleurs de la Bretagne.

Tous renseignements ici.

Le Bro Gozh en hommage à Jean-Yves Cozan

Ouest-France, 18 juin 2015

Cozan

Le conseiller régional et général, député, amoureux d’Ouessant et de la Bretagne, est décédé en début de semaine, à 76 ans. | Ouest-France

La cathédrale Saint-Corentin de Quimper n’était pas assez grande, ce jeudi après-midi, pour contenir la foule venue assister à la cérémonie d’obsèques de l’élu finistérien.

Sur le parvis de la cathédrale de Quimper, jeudi après-midi. Élus de tous bords, dont Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, militants du mouvement breton, Quimpérois, ont assisté à la cérémonie d’obsèques de Jean-Yves Cozan.

La foule entonne l’hymne breton, le Bro Gozh Ma Zadou, accompagnant les sonneurs à la sortie du cercueil de la cathédrale. Avant de l’applaudir longuement.

Le conseiller régional et général, député, amoureux d’Ouessant et de la Bretagne, est décédé en début de semaine, à 76 ans.

7seizh, 19 juin 2015

Les Bretons s’étaient déplacés nombreux pour les obsèques de Jean-Yves Cozan ce jeudi 18 juin. Beaucoup d’hommes politiques avaient eux-aussi fait le déplacement. Outre le maire de Quimper, Ludovic Jolivet, Jean-Yves Le Drian ministre de la Défense et candidat aux prochaines élections régionales en Bretagne, Jean-Michel Le Boulanger actuel Vice-Président de la région Bretagne, Bruno Joncour, maire MoDem de Saint-Brieuc  ou Marc Le Fur député des Côtes d’Armor, Christian Troadec maire de Carhaix, étaient présents pour rendre un dernier hommage à l’homme d’engagement que fut Jean-Yves Cozan toute sa vie.

Sur le parvis de la cathédrale Saint-Corentin de Quimper, à la sortie d’une messe où les témoignages se sont succèdés, les sonneurs du Bagad Kemper ont joué le Bro Gozh ma Zadoù, repris en chœur par des Bretons attristés du départ d’un grand bonhomme.

Le reportage de France 3 Bretagne .

Le Bro Gozh au Stade de France ce samedi 3 mai pour Rennes-Guingamp, une première officielle !

BroGozh20135

Une fois de plus, des Bretons s’empaillent sur le détail (l’interprète) en ne s’occupant pas de l’essentiel , le Bro Gozh, l’hymne national breton. Le fait que celui-ci soit intégré dans le protocole de la Fédération Française de Football est une avancée majeure pour la reconnaissance du Bro Gozh (comme l’avait été un certain match de rugby Angleterre-Galles dans les années 70 pour l’hymne gallois) et le Comité Bro Gozh tient à en remercier la FFF et le Conseil régional de Bretagne.

Pour info, la plupart des matchs internationaux dans les îles britanniques, par exemple pour le rugby, font intervenir des chanteurs pour interpréter les hymnes nationaux; ces interprètes sont issus de divers univers musicaux, trad, rock, pop, classique et on y trouve aussi des gagnants d’émissions comme The Voice…. Et ça ne choque personne ni en Angleterre, ni au Pays de Galles, ni en Ecosse, ni en Irlande.

Le Comité Bro Gozh dont le but est de promouvoir le Bro Gozh comme hymne national breton se réjouit de la place donnée à celui-ci ce samedi 3 mai au Stade de France et appelle tous les spectateurs à apprendre et à chanter en chœur le Bro Gozh afin de faire entendre la voix de la Bretagne .

Le Comité souhaite que cet exemple soit suivi par les clubs de Bretagne des différentes disciplines sportives.

Finale Guingamp-Rennes : 20 000 drapeaux bretons au Stade de France….. et le Bro Gozh !

Ouest-France, le 25 avril 2014

photo 20 000 gwen ha du flotteront dans les tribunes du stade de france © marc ollivier

20 000 Gwen ha du flotteront dans les tribunes du Stade de France© Marc OLLIVIER

La Région Bretagne se mobilise pour la finale de la Coupe de France samedi 3 mai entre Rennes et Guingamp au stade de France. Il y aura 20 000 drapeaux bretons au stade.

Cinq ans, quasiment jour pour jour, après la finale historique Rennes/Guingamp du 9 mai 2009, les deux grands clubs bretons s’affronteront à nouveau sur la pelouse du Stade de France, le 3 mai prochain. Pour la Région Bretagne « ce match sera pour une formidable occasion de promouvoir la Bretagne et son dynamisme, tant sportif qu’économique et culturel ». Le Président de Région, Pierrick Massiot se « réjouit, au nom des Bretonnes et des Bretons, d’une telle affiche ».« 20 000 Gwenn ha du flotteront dans les tribunes du Stade de France » annonce la Région. Un Gwenn ha du pour 4 spectateurs. Dans l’enceinte du stade, le public trouvera sur les sièges des tribunes des drapeaux de grande taille (60 x 90 cm), fabriqués spécialement pour l’événement par le Conseil régional ; de futurs «collectors» pour les supporters qui ne passeront pas inaperçus pendant toute la durée du match »

« Bro gozh ma zadoù »

Dans un courrier rappelant le bon état d’esprit breton qui avait présidé la rencontre de 2009, Pierrick Massiot a demandé à Noël Le Graët, Président de la Fédération française de football, que l’hymne breton « Bro gozh ma zadoù » puisse être chanté en direct, durant le temps protocolaire, juste avant la Marseillaise.Afin de permettre aux supporters bretons de suivre le match à distance dans des conditions aussi festives qu’à Paris, la Région apporte également son soutien aux deux villes concernées, notamment pour la mise en place d’écrans géants dans leurs différents quartiers.Par ailleurs, samedi 3 mai, 60 000 programmes recensant les quelque 300 événements organisés du 15 au 18 mai, seront distribués aux entrées du Stade de France, pour inciter les Bretons et amoureux de la Bretagne à poursuivre la fête, quelques jours plus tard, dans toute la Bretagne mais aussi à Paris Montparnasse, au Havre, New York, Oviedo ou Mexico.