De grands noms chantent la Bretagne et… le Bro Gozh !

Ouest-France, 26 janvier 2017

par Michel Troadec

Une compilation de chansons liées à la Bretagne sortira en juin, mélangeant artistes bretons et d’ailleurs.

En 2015, un album de reprises de chansons corses, initié par Patrick Fiori sous le nom de Corsu Mezu Mezu, a connu un large succès avec 250 000 albums vendus. Une surprise… Il réunissait des artistes corses et d’ailleurs.

 Afficher l'image d'origine

C’est sur ce principe que le même label (Sony) a décidé d’enregistrer un album de reprises de chansons de Bretagne ou celtes. Avec l’idée d’en faire un succès commercial…

La dernière fois qu’un(e) artiste a repris des grands titres du répertoire breton, son disque s’est vendu à 1 million d’exemplaires. C’était Nolwenn Leroy avec Bretonne, fin 2010.

Avec les grands vétérans

Pour ce nouveau projet, le navigateur-explorateur brestois Olivier de Kersauson a été appelé afin d’être le fil rouge de l’aventure, par la lecture de courts textes. On l’entend ainsi égrener quelques commentaires entre les chansons : « Port Coton, c’est une complainte faite pour voix éraillée, corps cassés, fatigue de l’aube, désespoir du soir, nuit sans lune », raconte-t-il afin de présenter la chanson du même nom, interprétée de belle manière sur cet album, et en breton, par… Raphael et Gwennyn. Port Coton, comme ce lieu de Belle-Ile, a été écrite par Raphael pour le premier album de Zaz, en version française.

Les grands vétérans bretons sont au rendez-vous. Alan Stivell interprète son Brian Boru avec Laurent Voulzy. Dan Ar Braz chante Borders of Salt, accompagné par l’Orchestre de Bretagne. Les Tri Yann sont en duo avec Louis Capart sur Sein 1940, et avec Gwennyn pour Son ar Chistr. Et Gilles Servat apparaît dans Ar Soudarded zo Gwisket e Ruz, avec Rozenn Talec.

Miossec s’offre son Brest, en duo avec Jane Birkin. « Le tonnerre de Brest, c’est pas seulement le juron du Capitaine Haddock, mais ce canon que l’on tirait lorsqu’un bagnard s’était évadé […]. Tous les chasseurs de primes se mettaient alors en route », rappelle Olivier de Kersauson.

Cécile Corbel reprend le Marie-Jeanne Gabrielle de Louis Capart. C’est une jolie interprétation de La mémoire et la mer que se partagent Renan Luce et Clarisse Lavanant au chant très aérien. La surprise, c’est Boulevard des Airs, impeccables dans Le bagad de Lann Bihoué avec… le bagad de Lann Bihoué.

C’est en « collégiale bretonne » qu’est repris le Bro Gozh ma Zadoù, titre qui devrait clôturer un album appelé Breizh eo ma Bro, soit « La Bretagne est mon pays ».

D’ici à la sortie de ce disque, en juin, d’autres chansons et interprètes pourraient s’ajouter aux quatorze titres et aux dix-neuf artistes et groupes déjà embarqués.

Nolwenn Korbell chante le Bro Gozh et son musicien en fait un air électro

Histoire. Ils racontent la Bretagne de concert

Le Télégramme, le 24 janvier 2012

L’histoire de Bretagne ? Très facile à placer dans la conversation. Jean-Jacques Monnier et Olivier Caillebot le prouvent dans un livre-CD, qui sera lancé en concert, vendredi, à Louannec.

Un peu d’histoire, pour commencer: entre2007 et2009, Jean-Jacques Monnier, historien, et Olivier Caillibot, animateur, tiennent un rendez-vous quotidien sur l’histoire de la Bretagne, sur les ondes de la radio locale Variation.

(….)

Ambiances musicales

Après une longue gestation, «Histoire de Bretagne pour tous», sort ces jours-ci aux éditions Skol Vreizh. Ce volume contient 80 plages d’écoute, de cinq minutes environ, complétées par un livret. Les conversations de l’historien et du candide y sont ponctuées d’ambiances musicales, sur lesquelles ont planché une quarantaine de musiciens, dont de nombreux Trégorrois. «Raoul Le Chenadec et Nathalie Le Gaouyat jouent le motet qui avait été joué pour la mort d’Anne de Bretagne. Nolwenn Korbell chante le Bro Gozh et son musicien en fait un air électro. On a aussi un musicien âgé de 90 ans, qui joue de l’accordéon, comme dans les années 30», énumère Jean-Jacques Monnier.

(…)

Le Bro Gozh à Paimpol

Le Télégramme, 15 juillet 2011

Chant de marin. L’équipe débarque quai Pierre-Loti

(…)

Le PC maritime ainsi que les techniciens s’installeront sur les lieux la semaine du montage. Bientôt une compilation officielle pour les dix ans. La sortie de la première compilation officielle du Festival du chant de marin sera disponible dans les jours qui viennent. Le double album de 34 titres fait bien sûr une large place aux chants de marin, mais s’ouvre sur le célèbre Tri Martolod d’Alan Stivell et se conclut par le Bro Gozh Ma Zadoù, l’hymne national breton entonné par les Mouezh Port Rhu de Douarnenez…

(…)

Les chants de marins et le Bro Gozh font bon ménage….

Compilation double album du Festival du Chant de Marin de Paimpol

(….)

Avec, là encore, une seule ambition : donner du plaisir. Et, pour conclure, l’hymne breton, le Bro Gozh Ma Zadou entonné par les Mouezh Port Rhu. Pour bien montrer que si le chant de marin se porte plutôt bien des rivages de Pologne à ceux de la Grande Bretagne, des côtes de Normandie à celles des Pays Bas, c’est chez nous en Bretagne qu’il sait prendre toute sa place : pas un seul port breton sans son groupe de chansons chaloupées ! Pour bien montrer, enfin, que Bretagne et mer sont indissociables. Bonne écoute !

Le Bro Gozh en bonus chez Armor-Lux

A l’occasion de sa braderie de printemps, Armor-Lux offre aux acheteurs le CD du groupe Mouez Port Rhu dont le premier titre est le Bro Gozh .

Mouez Port Rhu est le groupe douarneniste dont l’interprétation du Bro Gozh avait été diffusée avant la finale entre Rennes et Guingamp au Stade de France à Paris.