Football. La culture et l’identité de la Bretagne à l’honneur lors des derbys

Le derby de Ligue 1 entre le Stade Rennais et Nantes, le 11 novembre 2018, au Roazhon Park, à Rennes.

Le derby de Ligue 1 entre le Stade Rennais et Nantes, le 11 novembre 2018, au Roazhon Park, à Rennes. | PHILIPPE RENAULT / OUEST-FRANCE

Plus grand drapeau du monde, présence d’un bagad, interprétation du Bro Gozh… Une charte a été signée, ce jeudi 25 juillet, pour mettre encore plus en avant l’identité bretonne lors des derbys de football opposant le Stade Rennais, le FC Nantes, le Stade Brestois, le FC Lorient et En Avant Guingamp.

Les derbys entre les clubs professionnels bretons constituent toujours de grandes fêtes sportives et populaires. Pour rendre ces rencontres encore plus festives, pour diffuser « davantage de culture bretonne » et pour « renforcer l’animation et l’image de ces rencontres entre les clubs professionnels », une charte a été signée, ce jeudi 25 juillet, en fin de matinée, au stade de la Rabine, à Vannes. Un stade certes dédié au rugby, mais où l’identité bretonne est très forte et où, à chacune des rencontres, le public entonne le Bro gozh ma zadoù.

« Le chant crée une ambiance très particulière », a souligné Loïg Chesnais-Girard, président de la Région Bretagne.

Cette « charte des derbys bretons » est destinée à mettre en place un protocole commun lors des derbys entre les équipes professionnelles des cinq départements de la Bretagne historique : le Stade Brestois, l’En‐Avant de Guingamp, le FC Lorient, le FC Nantes, le Stade Rennais.

Le président de la Région Bretagne, son vice-président, des représentants des clubs de foot professionnels de Bretagne, des représentants de Sonerion, le maire de Vannes et le comité Bro Gozh ont signé la charte ce jeudi 25 juillet. | OUEST-FRANCE

Hymne et drapeaux bretons

Elle prévoit, lors de chacune de ces rencontres, la présence sur la pelouse du stade concerné du plus grand drapeau breton du monde ; l’attribution, au club qui accueille, de drapeaux bretons par le conseil régional (dans la proportion d’un drapeau breton pour quatre sièges) ; la présence d’un bagadou de la région du stade concerné, en partenariat avec Sonerion, la fédération des bagadou ; l’interprétation du Bro Gozh, « sous une forme ou sous une autre », avant le match, avec diffusion des paroles sur les écrans et les feuilles de match.

Par ailleurs, le réseau Produit en Bretagne fédérera ses 430 entreprises et 110 000 salariés autour des derbys bretons pour faire découvrir le savoir-faire des entreprises locales. Les partenaires pourront aussi profiter des derbys pour exposer dans les villages mis en place.

Bretagne, Renforcer l’identité bretonne à l’occasion des derbys de football

Mettre "plus" de Bretagne dans les derbys de football

Mettre « plus » de Bretagne dans les derbys de football © Radio France – François Rivaud

France Bleu, 25 juillet 2019

La Bretagne « historique » compte 3 clubs en Ligue 1 cette saison : Rennes, Brest et Nantes et 2 en Ligue 2 : Guingamp et Lorient. A l’occasion des matches entre ces équipes, 6 en Ligue 1 et 2 en Ligue 2, différentes actions de promotion vont être mises en place.

Ces actions vont concerner essentiellement la culture et l’économie bretonne. Des associations culturelles comme le Comité Bro Gozh, Sonerion, la fédération des bagadou, le festival la Nuit des Etoiles et le réseau économique Produit en Bretagne, participent à l’opération.

L’idée est de valoriser et faire la promotion de la Bretagne à travers le sport, l’économie, la culture et l’identité du territoire.

Une charte a été signée entre tous les partenaires au stade de La Rabine, à Vannes. Un stade où à l’occasion des matches du Rugby Club Vannes en pro D 2 on peut entendre le Bro Gozh, « le vieux pays », l’hymne breton.

La charte a été signée au stade de La Rabine à Vannes le 25 juillet - Radio France

La charte a été signée au stade de La Rabine à Vannes le 25 juillet © Radio France – François Rivaud

A l’occasion de ces rencontres, un immense drapeau breton sera déployé sur la pelouse. Des drapeaux seront distribués en tribune. Un bagad viendra jouer et le Bro Gozh sera également interprété avant le match.

Dans le même temps, le réseau Produit en Bretagne, qui regroupe plus de 400 entreprises, présentera des entreprises locales.

Le lancement de l’opération se fera le 30 août avec le match Lorient – Guingamp en Ligue 2 et le 14 septembre en Ligue 1 pour la rencontre entre Brest et Rennes.

Le football professionnel breton signe une charte des derbys bretons

Le Peuple Breton, 25 juillet 2019

Petit moment historique aujourd’hui à Vannes, au stade de la Rabine. Les cinq plus grands clubs professionnels bretons se sont retrouvés pour signer une charte pour valoriser la Bretagne lors des différentes rencontres que le championnat et les coupes offriront entre eux. Autour du Stade rennais, du FC Nantes, du FC Lorient, du Stade brestois et de l’En avant Guingamp, d’autres partenaires en lien avec la culture et l’économie bretonnes étaient présents. Belle initiative pour la promotion de la Bretagne dans quatre composantes : le sport, la culture, l’économie et le territoire.

C’est à l’initiative du Comité Bro gozh ma zadoù et de la Région Bretagne que cette charte a vu le jour. Il n’a pas fallu longtemps pour convaincre les différents partenaires, puisque les promoteurs ont commencé leur travail en janvier dernier. Autour des représentants de chaque club professionnel étaient présents également Loïg Chesnais-Girard pour la Région Bretagne, Jacques-Yves Le Touze pour le Comité Bro gozh, Jean Elégoët président du festival La Nuit des étoiles, Loïc Hénaff président de Produit en Bretagne et André Queffélec président de Sonerion.

Le protocole

Mais à quoi se sont engagés les clubs bretons ? Ils acceptent de mettre en place un protocole commun pour chaque match, comprenant une liste d’actions variées : présence sur la pelouse du plus grand drapeau breton du monde prêté par le festival La Nuit des étoiles, qui en est le propriétaire ; attribution par la Région Bretagne de drapeaux bretons au club qui accueille, à raison d’un drapeau pour 4 sièges ; présence d’un bagad en partenariat avec Sonerion, fédération comptant 130 bagadoù adhérents et plus de 10 000 musiciens ; interprétation du Bro gozh avant le match en partenariat avec le Comité Bro gozh et diffusion des paroles sur les écrans et les feuilles de match ; découverte du savoir-faire des entreprises locales grâce au réseau Produit en Bretagne, qui fédérera ses 430 entreprises et 110 000 salariés autour des derbys bretons ; et possibilité pour les partenaires d’exposer dans les villages mis en place.

Bretagne historique

La coordination du protocole sera assurée par le Comité Bro gozh. Cette saison, il y aura 6 derbys en Ligue 1 et 4 en Ligue 2. Le premier aura lieu à Lorient le 30 août contre Guingamp. Ce protocole sera particulièrement scruté et sans doute attendu par tous les amoureux de la culture bretonne. Quand on connaît la popularité du football, son pouvoir médiatique et son pouvoir d’influence, l’instauration de ce protocole n’est pas anodine. C’est une véritable opportunité pour promouvoir notre culture. Il n’est pas anodin non plus de voir le FC Nantes signataire de cette charte, une signature qui confortera les défenseurs de la Bretagne historique.

La Charte des derbys bretons en foot : de quoi s’agit-il ?

NHU, 25 juillet 2019

Charte des derbys bretons.

Le football est un sport très breton et les plus importantes rencontres sont souvent de grandes fêtes populaires. A l’instar de nos Cousins gallois si proches, de plus en plus de clubs sportifs bretons choisissent de communiquer également en breton. Et d’entonner le Bro Gozh Ma Zadoù, l’hymne national breton.

Le RCV Rugby Club de Vannes/Gwened chante le Bro Gozh Ma Zadoù avant chaque rencontre sur son stade de La Rabine depuis plusieurs années déjà.
Il est donc presque normal que cette Charte des derbys bretons soit signée au Stade de la Rabine.

Quels clubs ?

Cinq clubs de foot professionnels de Bretagne signent cette charte ce Jeudi 25 Juillet 2019 : un club par département.
Dont le Stade Brestois pour le Penn ar Bed et le FC Lorient pour le Morbihan. Également le FC Nantes et l’EAG En Avant de Gwengamp pour les Côtes d’Armor. Enfin le Stade Rennais pour l’Ille et Vilaine.
Au côté d’acteurs économiques et culturels, ces cinq grands clubs de foot bretons s’engagent à « plus » de Bretagne lors des derbys bretons. C’est le Comité Bro Gozh qui initie cet événement, dont le Président très actif est Jacques Yves LE TOUZE.
Seront donc également représentés Produit en Bretagne, la Région Bretagne administrant seulement quatre des cinq départements de Bretagne, Sonerion et La Nuit des Étoiles.

Plus de Bretagne …

Ainsi ces clubs bretons de foot s’engagent sur les quatre composantes de la Charte des derbys bretons. A savoir le sport bien sûr. Mais aussi la culture, l’économie et le territoire. Le protocole qui va être signé précise que les stades arboreront force Gwenn ha du et l’hymne national breton Bro Gozh ma Zadoù sera joué par des bagadoù. Également seront mis à l’honneur des produits locaux dont ceux des adhérents de Produit en Bretagne.
Coup d’envoi de l’opération ce prochain 30 Août au Stade du Moustoir à An Oriant pour la rencontre Lorient/Guingamp, premier derby breton de la saison.

Les dates.

En Ligue 1, six dates à retenir :
14 Septembre 2019 : Brest/Rennes
25 Septembre 2019 : Nantes/Rennes
23 Novembre 2019 : Brest/Nantes
1er Février 2020 : Rennes/Nantes
8 Février 2020 : Rennes/Brest
9 Mai 2020 : Nantes/Brest

Et en Ligue 2 :
30 Août 2019 : Lorient/Guingamp
7 Février 2020 : Guingamp/Lorient

Lisez la Charte des derbys bretons en cliquant sur : Plus de Bretagne dans le foot breton.

Le Bro Gozh pour Georges Cadoudal

Chanteuses et sonneurs réunis pour une reprise de « Bro gozh Ma Zadou » avec le public.

Chanteuses et sonneurs réunis pour une reprise de « Bro gozh Ma Zadou » avec le public.

Le Télégramme, 7 juillet 2019

C’est un public varié, dont des connaissances de Georges Cadoudal, qui a assisté, samedi après-midi, au concert en l’église pour célébrer les 90 ans du « Patriarche », avec ses amis sonneurs de Re an Are et des chanteuses. Mené par le biniou koz de Georges Cadoudal, le concert a débuté par des cantiques en musique et chantés. Anne Auffret et sa harpe ont charmé l’auditoire ; Lucia Farella, accompagné des sonneurs, a chanté le « Kantig ar baradoz » avec ferveur. Jacqueline Cornec et Gaëlle Trébaol, Denise et Monique Guyader, Andrea Ar gouilh ont également interprété des mélodies en deuxième partie en alternance avec Re An Are. Le public a repris en chœur, le « Bro Gozh Ma Zadou » avec toutes les chanteuses et musiciens. Un moment musical impressionnant. Ce n’était que le début de la fête puisqu’elle se poursuivait ensuite à la salle polyvalente de Brennilis.

 

A Port-Louis, 6 chorales pour le Bro Gozh

Répétition générale pour les six chorales à Port-Louis. Rendez-vous dimanche pour la première édition des Voix Côtières.

Ouest-France, 13 juin 2019

75 chanteurs seront réunis, dimanche 16 juin, autour des chants de mer, pour la première édition des Voix Côtières. Cinq scènes accueilleront les chœurs, avec un final en commun.

Créer un événement pour y rassembler des chorales : l’idée était venue, il y a plus de deux ans, de Stéphane Rio, chanteur des Mat’lots du vent, un chœur d’hommes au répertoire de chants de marins. Bien connus dans le territoire, ils s’y sont produits à plusieurs reprises, dont, dernièrement, le 4 mai, à l’occasion du nouvel événement instauré dans la commune : Port-Louis fête la mer.

« Les chorales sont nombreuses sur la rive gauche [de Port-Louis à Nostang, NDLR]. Le projet de cette rencontre autour de chants iodés dans notre cité maritime est en pleine cohérence avec ce que nous voulons valoriser : la cité avec son histoire, son patrimoine architectural et la richesse d’une vie liée à la mer », souligne Katia Fauchoix, adjointe en charge de la communication. Une municipalité qui a tout de suite souhaité soutenir le projet.

Cinq scènes

Des réunions, un appel aux participants plus tard et c’est déjà un succès : six chorales sont inscrites pour cette édition test des Voix Côtières. Un bel après-midi de chants s’annonce dans le cœur de ville.

Chacun pourra se déplacer de lieu en lieu, suivre et retrouver sa chorale favorite, pour les plus grands fans, ou rester sur un même site, chacune des scènes voyant en effet se succéder les six chorales : Nost’en Zik, Entre Rade et Rio, le Klub en Teadoù fall, les Premiers de Bordée, les Mat’lots du Vent et la Chorale de la Petite Mer.

Un grand final, rassemblant environ 75 choristes, se produira au port de la Pointe, où tout le monde chantera ensemble. « Au café du port, on entonnera le Bro gozh ma Zadoù et Kenavo. Venez chanter avec nous si cela vous dit », proposent les chanteurs. Les paroles ont été écrites sur les flyers de l’événement. Une buvette sera proposée avec l’association An Drouz Vor, au niveau de la glacière.

 

Larmor-Baden. Le Bro Gozh pour Faire face ensemble

La présidente de Faire face ensemble a rappelé les actions réalisées par l’association.

La présidente de Faire face ensemble a rappelé les actions réalisées par l’association. | OUEST-FRANCE

Ouest-France, le 20 mai 2019

La chorale des Bateliers de Célac, de Questembert, était au Cairn vendredi soir pour un concert caritatif au profit de l’association Faire face ensemble, association qui soutient les personnes atteintes du cancer et de leurs proches.

Les Bateliers de Célac ce sont cinquante-neuf choristes et musiciens, trente-trois sont venus gracieusement pour ce concert. (….)

En début de soirée, Marie-Pierre Guillemot présidente de Faire face ensemble qui fête cette année les vingt ans d’existence de l’association, a rappelé leurs différents domaines d’action : l’accueil et l’écoute, les visites dans les centres de soins, les aides administratives, mais aussi des ateliers bien-être, d’expression créative, ou encore de la harpe thérapie et des journées d’évasion.

Les Bateliers de Célac, sous la direction de Benoît de Couesnongle, ont régalé l’assistance avec une vingtaine de chants, repris par certains. Le Bro Gozh ma Zadoù, Vieux pays de mes pères, hymne breton a terminé la soirée.