Le Bro Gozh pour le drapeau breton à la mairie de Nantes

France Bleu, 17 décembre 2020

Ce jeudi, le drapeau breton a été hissé devant la mairie de Nantes. Un moment « intense et symbolique » pour la maire, Johanna Rolland, et pour les militants bretons qui y ont assisté.

Depuis ce jeudi matin, le drapeau breton flotte devant la mairie de Nantes, aux côté du drapeau de la ville, du drapeau français et du drapeau européen. C’est une promesse de campagne de la maire, Johanna Rolland, qui se concrétise. 

Un événement à minima à cause du Covid-19

Et ça a été un moment très fort pour les quelques dizaines de militants bretons qui y ont assisté. En raison de l’épidémie de Covid-19, l’événement a eu lieu à minima. Mais, derrière les masques, on devinait les grands sourires. Une fois le drapeau hissé, ils sont quelques uns à avoir entonné à pleine voix l’hymne breton, le Bro gozh ma Zadoù.

 

Pour la maire de Nantes, Johanna Rolland, c’est un moment « intense et fort ». Et un signe d’ouverture vers la culture bretonne « qui est nécessaire dans une période où on a tendance à se replier sur soi ».

Bientôt des filières bretonnes jusqu’à l’université ?

C’est aussi une étape pour faire encore plus de place à la culture bretonne au sein de la ville. Les suivantes, ce sera plus de breton à l’école : 517 élèves sont déjà en filière bilingue, la langue sera aussi proposée lors des activités périscolaire et la mairie veut aussi développer des filières bilingues au collège, au lycée et même à l’université. De nouvelles plaques de rue dans les deux langues vont aussi être installées, il y en a actuellement 147. Et Johanna Rolland annonce aussi un rapprochement avec la ville de Rennes, notamment au niveau de l’opéra.

Un débat sur un référendum en conseil municipal

Enfin, la maire de Nantes confirme qu’il y aura bien un débat, au début de l’année 2021 en conseil municipal pour formuler un vœux afin que l’Etat organise un référendum sur le rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne. Mais pas question pour Johanna Rolland de donner son avis sur la question.

Réunification de la Bretagne: respecter la demande des citoyens

Plus de 100 000 habitants de Loire-Atlantique ont signé une pétition demandant l’organisation d’une consultation populaire portant sur la réunification de la Bretagne.

Le Conseil départemental de Loire-Atlantique est désormais dans l’obligation légale de répondre à cette demande; il semblerait cependant que M. Grosvalet, président du Conseil départemental, semble vouloir botter en touche en organisant le 17 décembre prochain un vote des seuls conseillers départementaux sur la réunification de la Bretagne et non pas sur l’organisation d’un référendum.

Le Comité Bro Gozh et ses membres fondateurs, l’Institut Culturel de Bretagne, la fédération des chœurs Kanomp Breizh, la fédération Bretagne – pays de Galles, apporte son soutien à la demande faite par plus de 100 000 signataires pour l’organisation en Loire-Atlantique d’un référendum portant sur la réunification de la Bretagne.

Ne pas le faire et régler la question en interne serait totalement incompréhensible. La démocratie, c’est aussi et d’abord respecter les citoyens et leur demande clairement exprimée.

Comité Bro Gozh

Le Bro Gozh pour une Bretagne réunie

BretagneReunie2016ABP, 18 janvier 2016

Forte de ses plus de 1 600 adhérents, tout en étant consciente que le mouvement breton a subi deux revers, d’abord lors de la réforme territoriale puis lors des élections régionales, fière de sa réussite dans la communication et de la conscientisation par le plus grand nombre de la chose bretonne, l’association Bretagne Réunie a tenu ce samedi son Assemblée générale bisannuelle à Amzer Nevez en Ploemeur.

(….)

 La société civile doit se réapproprier le débat

Notons aussi une intervention remarquée sur la réappropriation du débat par la société civile. Comment faire pour qu’elle reprenne son destin en mains face aux décision parisiennes ? Le débat, ce n’est pas que la Réunification, c’est aussi le dynamisme latent trop bridé par le pouvoir jacobin. Des manifestations, oui, il faut en faire, mais il faut faire plus, il faut «bousculer la forteresse jacobine».

Tous à la manifestation le samedi 24 septembre à Nantes

Avant le Bro Gozh final, chanté toujours aussi brillamment par Michel Chauvin, des tracts pour large diffusion sont distribués. C’est un appel à la manifestation destinée à devenir un événement annuel le dernier samedi de septembre à Nantes. Une communication importante va être déployée.

(….)

Lorient. Le Bro Gozh pour la réunification de la Bretagne.

BroGozhBretagneReunieLorient

Le Télégramme, 1er juillet 2015

C’est en faisant bloc et en entonnant le Bro gozh ma zadoù, hier soir, devant les grilles de la sous-préfecture, qu’une quarantaine de manifestants ont voulu dire leur opposition au gouvernement de ne pas constituer une région Bretagne à cinq départements, dans le cadre de la nouvelle loi sur l’organisation territoriale. Ce rassemblement était organisé à l’appel de Bretagne Réunie, qui vient d’écrire au Président de la République pour lui signifier l’irritation des Bretons face à ce qu’ils considèrent comme « un déni de démocratie ». « Dans six mois, les élections régionales. Nous demanderons aux Bretons de ne pas voter pour des listes qui accepteront cet état de fait ».