Le Bro Gozh à l’origine d’un court métrage sur les relations entre la Bretagne et le pays de Galles

Ouest-France, 15 janvier 2020

Plogonnec. Silence, on tourne un court-métrage à Lopéo !

Fioles, chaudrons, vieux livres… Six comités de jumelage du Sud-Finistère se sont mobilisés pour un projet de film sur les échanges avec le Pays de Galles.

L’histoire

Il y a quelques années, des comités de jumelage du Sud-Finistère (Briec, Plonévez-Porzay, Plogonnec, Pluguffan, Plomelin et Loctudy) se sont regroupés pour mener des projets, dont la Gouel Divy. Un autre projet est sur le point d’aboutir : la réalisation d’un court-métrage sur les échanges entre la Bretagne et le Pays de Galles.

Les bénévoles des six comités ont imaginé un scénario retravaillé par Mikael Baudu, producteur de Gwengolo filmoù.

« Il y a huit ans, j’ai fait un film sur le Bro Gozh ma zadoù. À cette occasion, j’ai rencontré des responsables de comités de jumelage, explique-t-il. Yann-Ber Rivalin, le président du comité de jumelage de Plogoneg-Llandysul, m’a contacté l’année dernière et j’ai accepté de réaliser ce film à petit budget. »

« Un travail extraordinaire sur les décors »

Le film relate la rencontre entre deux enfants et Merlin. Ce dernier leur apprend que nos ancêtres étaient Gallois et que le breton et le gallois ont des similitudes.

Les acteurs ont été trouvés assez facilement. « Pour le rôle de Merlin, j’ai tout de suite pensé à Jakez André. Pour les enfants, nous avons organisé un casting avec l’association Plogonnec sur Scène. Et ils s’en sortent très bien ! »

Le tournage s’est déroulé à Lopéo, une ferme prêtée par des amis gallois au comité de jumelage de Plogoneg. « L’association a fait un travail extraordinaire sur la recherche des décors. »

Fioles, vieux livres et chaudrons ont ainsi pris place dans le salon. « On a l’impression de filmer l’univers d’Harry Potter ! »

Il reste une dernière journée de tournage pour les scènes extérieures, à Kerlaz. Le montage devrait être terminé en février et le son sera mixé à l’association Dizale, à Quimper.

La suite ? Présenter le film dans les écoles primaires ou les collèges, voire à la télévision. Et, bien sûr, le groupe d’adolescents de Plogonnec et de Pluguffan, qui séjournera à Llandysul en avril, présentera le film à ses correspondants gallois.

Les comités de jumelage espèrent pouvoir réaliser une mallette pédagogique destinée à être utilisée par les enfants, après le visionnage du film. Mais il reste 2 000 € à trouver.

Contact : jumelageplogonegllandysul@gmail.com.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s