Festival interceltique. Le Bro Gozh en vedette à Lorient .

Le Télégramme, 9 juillet 2018

La Bretagne et le pays de Galles ont plus d’un point en commun. Le plus connu ? L’hymne national, le Bro Gozh. Un air qui sera à l’honneur, du 3 au 12 août, au Festival interceltique de Lorient (Fil).

Pour sa 48e édition, le Festival interceltique de Lorient mettra à l’honneur, du 3 au 12 août, le pays de Galles. Parmi tout ce qui rassemble la Bretagne et cette nation celte, il y a bien sûr le « Bro Gozh ma Zadoù » (vieux pays de mes pères, en breton), l’hymne national breton. « Sa mélodie s’inspire nettement de l’hymne national du pays de Galles. L’hymne de Cornouailles, l’équivalent en cornique, reprend, lui aussi, l’air gallois », précise Lisardo Lombardia, le directeur du Fil.

« Diffuser et promouvoir l’hymne national breton »


À l’occasion de l’édition 2018, le Fil entend proposer « un moment majeur autour du Bro Gozh » et ainsi « mettre en valeur plus que jamais l’hymne breton », insiste son directeur. Le festival lorientais a donc décidé de signer, ce lundi, une convention de partenariat avec le Comité Bro Gozh, présidé par Jacques-Yves Le Touze. L’objectif est simple : « Diffuser et promouvoir l’hymne national breton ».

« Nous avons la volonté de faire chanter les gens. Il y a certes une difficulté linguistique mais c’est dommage d’avoir un hymne que les gens ne connaissent pas et ne chantent pas », déplore Lisardo Lombardia. L’idée ? « Que tous les visiteurs repartent avec l’air et les paroles en tête ! », espère Jacques-Yves Le Touze. Un sacré pari à relever !

30 000 flyers et un drapeau géant !


Pour tenter d’y parvenir, le Fil met les bouchées doubles. Lors des cinq Nuits interceltiques, les 4, 5, 7, 8 et 9 août, le Bro Gozh sera chanté en versions bretonne et galloise par les artistes. Un drapeau breton géant (13 m sur 22) sera déployé. Pour le public, invité à reprendre l’hymne en chœur, « des flyers, avec les paroles en breton, seront distribués avant chaque spectacle. Au total, 30 000 flyers ont été édités », précise Jacques-Yves Le Touze. « Un tutoriel vidéo sera aussi diffusé sur le site internet du festival, afin de permettre au plus grand nombre d’être fin prêt à le chanter pendant le Fil », complète Lisardo Lombardia qui espère ainsi pouvoir « frissonner comme avant un match de rugby… ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s