Rugby. Quand la Rabine chante le Bro Gozh sous la pluie

Jamais sans mon drapeau : les gwenn ha du fleurissent partout dans le stade. Peu importe le format, seules comptent les couleurs.

C’était « Chantons sus la pluie », hier soir, au stade de la Rabine juste avant le coup d’envoi du match opposant le RCV à Dax. Stoïques, les sonneurs du bagadig ont chauffé les tribunes juste avant le Bro gozh entonné d’une seule voix par plus de 8.000 personnes. Le décor en place, les acteurs sont alors entrés sur la pelouse pour entamer un match qui s’annonçait costaud. Quand les Bleu et Blanc du RCV ont ouvert la marque, le chaudron a commencé à bouillir malgré le taux d’humidité encore très élevé. En fait qu’il pleuve, qu’il vente ou qu’il fasse beau, Vannes est toujours derrière son équipe. Avec un coeur en forme de ballon ovale.

Le Télégramme, 4 novembre 2017

Encore mieux que le parapluie pour se protéger de la pluie : le poncho aux couleurs de la Bretagne, bien sûr. En plus, on a les mains libres pour applaudir

 

Publicités