RCV et Bro Gozh dans le numéro d’octobre de « Bretons ».

Au début de l’été dernier, le Comité Bro Gozh et la revue Bretons ont convenu d’un partenariat qui permettra désormais de présenter le lauréat du prix Bro Gozh dans les colonnes du mensuel.

C’est le cas dans sa livraison d’octobre avec une présentation du Rugby Club de Vannes, lauréat le vendredi 22 septembre dernier, du Prix Bro Gozh 2018.

Bretons est diffusé dans les points presse des 5 départements bretons.

Publicités

Radio Bro Gwened: Ar priz « Bro Gozh » da RC Gwened

Radio Breizh, 26/09/2017

Pennad-komz kaset da benn gant Yaëlle Le Mouël.

Waet eo ar priz Bro Gozh d’ar Rugby Club Gwened.
Digwener eo bet graet ar lid en ofisiel e-raok ar c’hrogad enep klub Biarritz. Setu un doere da inouriñ ar strivoù graet get ar c’hlub da lakaat ar c’han Bro Gozh ma zadoù hag ar brezhoneg àr-wel. Implijet e vez ar brezhoneg er c’houlzadoù da vrudiñ ar c’hlub pe da gomz ag ar steuñv c’hoari get ar gourdoner pe an c’hoarierion dre skwer. Hag e-raok pep krogad e stad La Rabine e vez ingalet folennoù d’an dud get komzoù ar bro gozh.

Digwener e oant 9000 er stad é soniñ a-gevred. Ur feson da dizhout ur bochad tud hrevez izili ar c’homite Bro Gozh. Gouiamp pelloc’h get Lena Louarn, eil prezidantez ar rannvro, he deus roet ar priz d’ar c’hlub digwener. Ur reportaj get Yaelle ar Mouel.

Trec’h eo bet RC Gwened digwener enep Biarritz. 22-16. Un taol-kaer get ar Wenediz c’hoazh hag a zo bremañ 7vet doc’h ar c’hlasamant.

Klikit war ar skeudenn:

Jacques-Yves Le Touze: « Le RCV se présente clairement comme le représentant de la Bretagne du rugby ».

De gauche à droite: Jacques-Yves Le Touze, président du Comité Bro Gozh, Lena Louarn, vice-présidente du Conseil régional de Bretagne, Olivier Cloarec, président du RCV, Ronan Loas, vice-président du Conseil département du Morbihan.

Il peut paraître surprenant de remettre le Prix Bro Gozh 2018 en septembre 2017 mais il s’agit en fait d’encourager et de mettre en valeur au début de sa saison 2017-2018 un club sportif qui est devenu une référence pour toute la Bretagne, le Rugby Club de Vannes.

Pour tous les amateurs bretons de rugby, la réussite du RCV représente l’espoir de voir la Bretagne être représentée au plus haut niveau de l’ovalie et l’on se prend déjà à rêver de rencontres avec des équipes des autres nations celtiques.

Non seulement le RCV tient sa place dans le monde du rugby mais il le fait en se présentant clairement comme le représentant de la Bretagne, de Brest à Nantes, de Quimper à St Malo, porte-drapeau de cette Bretagne dynamique et ouverte, fière de sa culture. En donnant une place privilégiée à notre hymne national, le Bro Gozh ma Zadoù, lors de chacun de ses matchs à La Rabine, le RCV a tout naturellement mérité ce Prix Bro Gozh 2018.

Reiñ priz ar «v Bro gozh 2018 » ken abred hag e 2017 a hañvalo iskiz a-walc’h emichañs da dud ‘zo : ar pal ne oa ken kouskoulde nemet lakaawar-wel –e derou tout prantad 2017-2018- ur c’hleub sport, Rugbi Klub Gwened, deut da vout dave brudet an holl e Breizh..

Berzh an RCV en deiz-hiziv a vag spi holl amatourion rugby ar vro da welout Breizh dileuriet un deiz e live uhelañ an « Hirgelc’hiegezh » : dont a reont zoken dahuñvreal e krogadoù nerzhus gant skipailhoù arbroioù keltiek arall…

Rugbi Kleub Gwened ne ra ket nemet derc’hel d’e renk e bed ar rugby : hen ober a ra dalc’hmat oc’h en em ginnig bepred evel dileuriad Breizh, eus Brest d’an Naoned, eus Kemper da Sant-Malo, douger-banniel ur Vreizh startijennek, digor ha balc’h gant he sevenadurezh.

O reiñ d’hon c’han broadel ar vBro Gozh ma Zadoù al lec’h a enor bewech e krogadoù ar Rabin en deus an RCV dellezet ervat priz Bro Gozh 2018 !

Jacques-Yves Le Touze

Président du Comité Bro Gozh

Kadoriad Poellgor Bro Gozh ma Zadoù

Patrick Mahé: « Le Bro Gozh s’est fait hymne universel pour les Bretons »

Patrick Mahé

De tous les bardes du rugby, l’écrivain Antoine Blondin avait la plume buissonnière. Il  aimait contempler les eaux de la Liffey, à Dublin, rivière de mer qu’il comparait au manteau noir de la Guinness. Quand il traversait la mer celtique pour poser son sac au pays de Galles, il s’abandonnait à l’ivresse fraternelle de l’Arms Park, stade mythique, à Cardiff, où nos cousins d’Outre-Manche s’époumonaient dans le solennel « Hen Wlad Fy Nhadau ». Un barde d’Armorique adapta ce « Vieux pays de nos pères » en 1898. Comme au pays de Galles, pionnier et modèle du genre, le « Bro Gozh Ma Zadoù » s’est fait hymne universel pour les Bretons. On l’entonne dans les manifestations culturelles et sportives ; à La Rabine, par exemple, avant chaque partie de rugby. D’où la distinction qui honore, ce soir, le Rugby Club de Vannes.

Derrière les sonneurs du Bagad Melinerion, autre fierté artistique de Vannes et sous les étendards des neuf pays de Bretagne, il vibrera, plus que jamais, à l’heure où le RCV se verra décerner le « Prix Bro Gozh »… Juste avant d’affronter le Biarritz Olympique, superbe défi Breizh-Euskadi (Bretagne-Pays basque).

Patrick Mahé

Conseiller municipal à Vannes, Délégué à la Culture bretonne.

Kuzul-Kêr Gwened, e karg eus ar Sevenadur Breizh.

David Robo: « la Bretagne sportive vibre à l’appel du Bro Gozh ma Zadoù »

Derrière son équipe de rugby, dont les consignes tactiques sont données en langue bretonne, ce n’est pas seulement la Ville de Vannes qui pousse en mêlée… Le Morbihan tout entier se laisse gagner par l’euphorie contagieuse du stade de La Rabine.

De Nantes à Brest et de Rennes à Quimper, la Bretagne sportive vibre à l’appel du « Bro Gozh Ma Zadoù » (Vieux pays de nos pères) chanté « a capella » et repris par le public vannetais, la main sur le cœur.

Aussi, quand « le Comité Bro Gozh » nous a fait connaître son vœu de décerner son Prix au Rugby Club de Vannes, nous avons reçu cette distinction avec bonheur et fierté. L’hymne breton signe nos racines. Il invite au partage dans la fidélité d’un héritage commun.

David Robo

Maire de Vannes

Conseiller régional de Bretagne

Le Rugby Club de Vannes reçoit le prix Bro Gozh 2018

Agence Bretagne Presse, 24 septembre 2017

Depuis 2010, le Comité Bro Gozh ma zadoù remet le Prix Bro Gozh chaque année à une personne, un artiste, une association ou institution… ayant le mieux promu l’hymne national breton, le Bro gozh ma zadoù (Le vieux pays de mes pères). Les lauréats précédents : Alan Stivell, Nolwenn Leroy, le Stade rennais, Kanomp Breizh et les Tri Yann.

Le prix 2018 a été remis vendredi dernier, au Rugby-club de Vannes (le RCV) juste avant sa victoire contre Biarritz. Depuis sa montée en Pro D2 l’an dernier, le club met en avant son identité bretonne. Il fait entonner l’hymne national breton avant chaque rencontre à domicile.

Pour l’occasion, 8 000 prospectus avec l’histoire et les paroles du Bro Gozh ma Zadoù ont été offerts par le comité Bro gozh et 2 000 gwenn-ha-du ont été offerts par le Conseil régional qui était représenté vendredi par Lena Louarn, vice présidente du Conseil régional de la Bretagne administrative. C’est Lena Louarn qui a remis le prix au président du RCV Olivier Cloarec.