A Pontypridd, on peut désormais écouter l’hymne national gallois près du monument en l’honneur de ses auteurs.

WalesOnline, 26 février 2016

QR codes have been installed at the memorial in Pontypridd to father and son Evan and James James.

Visitors to a park in Pontypridd can now listen to the national anthem on their mobile phones as they view the memorial to the song’s creators.

Information project HistoryPoints has teamed up with Rhondda Cynon Taf County Borough Council to display QR (Quick Response) codes near the memorial in Ynysangharad Park, to the song’s writers, father and son, Evan and James James.

Pontypridd Male Choir provided a recording of the anthem, Hen Wlad fy Nhadau.

So, how does it work?

The QR codes give people instant access on their smartphones and tablets to a concise history of the men and how the anthem came into being. The anthem’s lyrics are also provided.

The information is available in English, Welsh and French, and can also be viewed on desktop computers at the HistoryPoints.org website.

Anyone who downloads the web page can hear the choir’s stirring rendition, with accompaniment by the Parc & Dare Band.

The facility is free to use, other than any data download charges by the user’s mobile provider. It was created without public funding, while the council installed the wooden post on which the QR codes are displayed near the memorial.

Andrew Herridge, chair of Pontypridd Male Choir, said: “We hope the public will enjoy hearing us sing the anthem when they visit the memorial, and that this new technology will raise awareness, among local young people especially, of the town’s musical wealth.”

The Parc & Dare Band

That’s great – who made it happen?

HistoryPoints, which has created QR codes for more than 1,100 locations around Wales, has also created QR codes for on-the-spot access to the history of other places of interest in Pontypridd.

They include the old bridge – Europe’s longest span when completed in 1756 – and Ponty Lido, the historic outdoor swimming complex which recently reopened after a £6.3m restoration.

Rhodri Clark, editor of HistoryPoints.org, said: “The option of listening to the anthem – and perhaps singing along – should appeal to patriotic Welshmen and women as they stand in the park and salute the weaver and innkeeper who produced this gem of an anthem.

“We hope that it will also provide entertainment and insight for tourists, including any visiting rugby fans who take the short trip from Cardiff to Pontypridd.”

Le Bro Gozh en tournée avec le Bagad de Lann Bihoué et Alan Stivell.

LOR_BAGAD-3.JPG_c.marion

Les musiciens en répé à Amzer Nevez. Photo Le Télégramme.

Le Télégramme, 20 février 2016

Ils avaient déjà partagé le devant de la scène à la télévision dans le cadre du Téléthon 2015. Ils remettent le couvert ! Vendredi prochain, Alan Stivell et le bagad de Lann-Bihoué partiront en tournée pour 25 représentations, jusqu’à début avril. Chacun assurera une partie du spectacle avant d’interpréter ensemble trois morceaux : « Tri Martolod », le « Bro gozh ma zadou » (l’hymne breton) et « Gouel Holluedel », le final symphonique celtique. Jeudi, au centre culturel Amzer-Nevez de Ploemeur (photo ci-dessus), les sonneurs de la formation lorientaise ont accordé leurs partitions avec le harpiste breton et ses musiciens.

Championnat d’Europe de luttes celtiques: Clarisse Lavanant interprètera le Bro Gozh.

ClarisseLavanant

Dan ar Braz et Clarisse Lavanant . Photo Le Télégramme.

Samedi soir, à l’occasion de la rencontre de hockey sur glace entre Brest et Cardiff, les organisateurs du Championnat d’Europe des Luttes celtiques ont annoncé qu’à l’occasion de ce championnat parrainé par Dan ar Braz, le Bro Gozh sera interprété par la chanteuse Clarisse Lavanant.

Le championnat se tiendra à la Brest Arena du 20 au 23 avril 2016. Voir le site

goureneurope.

Brest-Cardiff. La fête du hockey celte au son du Bro Gozh

Dan ar Braz lance le match. Photo Le Télégramme.

Dan ar Braz lance le match. Photo Le Télégramme.

Le Télégramme, 14 février 2016

Un certain esprit celtique régnait, ce week-end, au Rïnkla stadium, qui a accueilli, deux soirs consécutifs, des matchs opposant les hockeyeurs des Albatros aux Cardiffs Devis gallois. Le trophée Cymru-Breizh a été remporté par les Gallois, vainqueurs à deux reprises.

Comme la veille, avec la chorale Kanomp breizh qui avait entonné les hymnes bretons et gallois, un vent de celtitude a de nouveau soufflé sur le Rïnkla stadium, hier, lors du second match de prestige entre les Albatros et les Cardiff Devils. Avant le coup d’envoi donné par Dan Ar Braz, le chantre de la celtitude, la chorale des Marins du Bout du monde a, elle aussi, fait vibrer le public en chantant le « Bro Gozh Ma Zadoù ».

Photo Le Télégramme.

Photo Le Télégramme.

 

Les Albatros battus 3 à 2 hier


Largement battus (6-1), vendredi, par les leaders actuels du championnat du Royaume-Uni, après avoir déjà subi à deux reprises la loi des Gallois en août dernier, les Brestois, diminués par l’absence de plusieurs joueurs importants  et, notamment, celles de ses gardiens Bertein, retenu en équipe de France, et Bonvalot, convalescent, remplacés par Goetz, lequel n’avait plus mis les gants depuis plusieurs mois , n’avaient plus aucune chance de remporter le challenge Cymru-Breizh. Le trophée a été décerné aux cousins d’Outre-Manche, qui ont gagné le match d’hier sur le score de 3 à 2. Ces deux rencontres internationales resteront néanmoins dans les mémoires comme une belle fête du hockey sur glace celtique et ont constitué, pour les Albatros, bonne préparation pour le quart de finale de Ligue Magnus contre Angers, en fin de semaine prochaine.

Photo MP.

Photo MP.

Albatrossupportersgallois

Les supporters gallois sont présents dans les tribunes. Photo MP .

Après le hockey cette fin de semaine, le Bro Gozh sera aussi présent au championnat européen des luttes celtiques en avril prochain.

Finale du concert de Roscoff,samedi dernier,  avec la chorale Mouez Rosko, l’Ensemble Vocal de Saint-Renan et le public chaleureux venu nombreux assister à ce concert. Cette vidéo donne aussi un aperçu de la future prestation de l’Ensemble Vocal de Saint-Renan fin avril à l’occasion du déroulement du Championnat d’Europe 2016 de Luttes Celtiques à l’ARENA à Brest

Deux orchestres pour un concert grandiose et le Bro Gozh en final

C'est, debout, que les deux formations ont offert une interprétation commune, avec l'hymne breton comme bouquet final.

C’est, debout, que les deux formations ont offert une interprétation commune, avec l’hymne breton comme bouquet final.

Ouest-France, 28 janvier 2016

L’orchestre d’harmonie Maurice-Ravel et la Musique militaire de l’artillerie se sont produits au Cosec, dimanche après-midi. Il y avait foule pour les écouter. Les centaines de spectateurs ont été ravis.

Vu

Quel superbe cadeau du Nouvel an, que celui offert par l’orchestre d’harmonie Maurice-Ravel et la Musique de l’artillerie. Un bonheur partagé par plus de 450 spectateurs, qui ne cachaient pas leur émotion.

Dimanche après-midi, salle du Cosec, Catherine Vilboux, présidente de l’école de musique, a remercié la Ville pour son aide matérielle et financière. Parlant aussi, puisque c’est la période des voeux, d’un projet qui lui tient à coeur. « L’union des trois écoles de musique du canton. »

Martine Craveia-Schütz, maire, a félicité Catherine Vilboux pour ce rendez-vous exceptionnel. « Je voudrais également rendre hommage à votre prédécesseur, Gilbert Greffié, qui est parmi nous. »

Beaucoup ont également eu un geste d’amitié pour Yves Bouvet et Christian Ansquer, présents dans la salle et qui ont tant donné à l’association.

Solistes ovationnés

L’orchestre d’harmonie, sous la baguette de Jean-Claude Fiérens, a ébloui la salle avec ses superbes interprétations. Plus encore avec les arrangements de Roland Smeets pour The Simon and Garfunkel collection

Ovation aussi pour Lauriane Salmon, Jean-Louis Brustaux et Kevin Hoffman, brillants solistes. Coup de coeur ému aussi, pour la musique du film La Vie est belle.

Garde-à-vous

La Musique de l’artillerie, en grande tenue d’apparat, a mis tout le monde au garde-à-vous, avec des interprétations enrobées de perfection. Jusqu’à emporter tout le monde vers le sublime, avec les Danses polovtsiennes du Prince Igor, que l’on doit au génie de Borodine.

Les artilleurs étaient alors dans la salle pour déclencher une salve d’applaudissements. Encore davantage, lorsque les deux formations réunies ont interprété la Marche de Radetzky, de Johann Strauss, puis Amazing Grace, avec trois cornemuses.

Et puisque c’était jour de fête, les musiciens ont ajouté l’hymne breton, Bro gozh ma zadoù, qui a fait passer le grand frisson dans la foule.

« C’est un moment de bonheur que nous voulions partager avec vous. En vous offrant une image de l’entente Armée-Nation », a tenu à préciser Jean-Claude Fiérens. Chacun était d’ailleurs prêt à signer, sur le champ, la reconduction de cette union sacrée.

Quand Jean-Jacques Urvoas citait le Bro Gozh .

Urvoas

Nice-Matin, le 27 janvier 2016

Dix tweets pour mieux connaître Jean-Jacques Urvoas, le nouveau ministre de la Justice

Jean-Jacques Urvoas remplace Christiane Taubira au poste de garde des Sceaux. Mais qui est-il? Réponses en tweets, mais pas seulement…

En plus d’être, depuis ce mercredi, ministre de la Justice, Jean-Jacques Urvoas est aussi président de la Commission des Lois à l’Assemblée nationale et député de la première circonscription du Finistère.

1. Il est Breton

Oui, le nouveau garde des Sceaux est breton, et fier. Âgé de 56 ans, il est né à Brest et amoureux de sa région:

@JJUrvoas

Jamais le dernier vers du Bro Gozh ne fut aussi juste : Dihunet out bremañ, ma Breizh ! Tu es réveillée maintenant ma Bretagne !