Bro Gozh ma zadoù, l’hymne de la Bretagne, sert-il encore à quelque chose ?

bgmzguipavas.jpg

Lleuwen Steffan, Alan Stivell, Nolwenn Leroy et Goulvena an Henaff chantant le Bro Gozh à Guipavas en 2012.

Diviz ar Yaou : Bro Gozh ma Zadoù, ur c’han broadel evit petra ?

Par Nolwenn Quioc, France Bleu Breizh Izel, le jeudi 14 janvier 2016

Bro Gozh ma zadoù, l’hymne de la Bretagne, sert-il encore à quelque chose ? On l’entend parfois lors de matchs de foot ou de manifestations officielles, mais est-il vraiment connu des bretons ? Appelez-nous pour nous donner votre avis dans le débat du jeudi en breton : 02 98 53 65 65.

Tost an holl, e Bro C’hall, a anavez ar Marseillaise, kan broadel Frañs. D’an nebeutañ an ton pe ul lodenn anezhi. Met piv a oar kanañ Bro Gozh ma Zadoù ? Memes an diskan n’eo ket anavezet mat ar pozioù.

Pa vez ur c’hrogad melldroad etre div skipailh eus Breizh e vez kanet a-wechoù Bro Gozh ma zadoù. Graet eo bet disadorn evit an « derby » etre Roazhon hag an Oriant, ha soñj hon eus eus tro diwezhañ Kib Bro C’hall 2014 pa oa bet kanet gant Nolwenn Leroy e Stad Frañs. Kanet e oa bet Bro Gozh just a-raok ar Marseillaise, evit ar c’hrogad foball etre Gwengamp ha Roazhon.

Estreget er sport ne vez ket klevet alies ar ganaouenn. Un arouez eo nemetken ? Ha petra a soñj dezho ar c’hallaouegerien ? kanet e vez ganto imn Breizh e brezhoneg ?

An dud pedet

Evit respont d’an holl goulennoù-se e vo 2 zen ganeomp adalek 7e10 :
•Padrig Malrieux, ezel eus Poellgor Bro gozh ma Zadoù, a ro ur priz bep bloaz d’un den a ra traoù evit difenn kan broadel Breizh
•Herve ar Bihan, kelenner e Skol-Veur Roazhon

Klevet e vo ivez ali un nebeut tud diwar-benn kan broadel Breizh, hag un nebeut « Broioù kozh » a vo skignet.

Hag evel just, pellgomzit deomp evit lavarout o soñj pe kanañ deomp ul lodenn ho p/Bro Gozh. 02 98 53 65 65

 

Publicités

3 réflexions au sujet de « Bro Gozh ma zadoù, l’hymne de la Bretagne, sert-il encore à quelque chose ? »

  1. Curieux comme question …. Ca sert autant que le Gwenn ha Du. Sauf qu’il faut faire l’effort (petit effort) de l’apprendre. On s’extasie devant les Gallois qui le chantent de superbe façon mais dans les années soixante, personne ne le chantait à Cardiff et maintenant tous les stades de Cardiff le chantent. Donc un peu d’effort et tout ira bien .

  2. La question sur le fait que le Bro Gozh soit en breton et poserait donc problème à une majorité de Bretons est pertinente mais la réponse est la même que celle d’Hervé: les galloisants sont minoritaires au Pays de Galles mais le Hen Wlad est chanté en gallois par tout le monde . Idem d’ailleurs en Irlande où c’est la version en gaélique de The Soldier’s Song qui est chantée (il est vrai que tout Irlandais l’a appris peu ou prou à l’école) . C’est un faux problème. La vraie question est la conscience des Bretons d’être … breton et de l’exprimer clairement notamment à travers leur hymne national.

  3. Sert-il encore à quelque chose ? Quelle question ! Bien sûr que oui ! Lors de nos manifestations culturelles dans le vannetais, à la messe du Festival interceltique, à Sainte-Anne d’Auray le 11-11, lors des cérémonies ( enterrements), certains pardons…etc…c’est souvent que nous chantons notre hymne national. Et, avec quel enthousiasme ! Le Bro-Gozh devrait être enseigné dans les écoles, repris plus souvent par les chorales, les bagadoù, les cercles, lors des rencontres sportives…Il y encore du pain sur la planche, mais on peut dire que notre hymne fait partie de l’identité bretonne et est sur le bon chemin pour l’être autant que le Gwenn-ha-du.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s