Le Bro Gozh à la Nuit de la Bretagne

Ouest-France, 22 février 2015

BroGozhKaeligCouteller

Kaelig Couteller chantant le Bro Gozh.

 

Kaelig Couteller a ouvert la soirée avec un très beau Bro gozh ma zadou (Vieux pays de mes ancêtres).

La Nuit de la Bretagne a réuni plus de 3500 personnes samedi soir à Rennes, pour un show de plus de deux heures de musiques et danses bretonnes.

Une affiche 100% bretonne invitant des musiciens de renoms et les meilleurs danseurs bretons: c’est sans doute la clef du succès de cette Nuit de la Bretagne, samedi soir au Musik Hall à Rennes.

Plus de 3500 personnes ont participé à cette Breizh Night qui met en avant « la richesse, la diversité et la qualité » de la musique en Bretagne.

Une centaine d’artistes, accompagnés par les danseurs des fédérations War’l Leur et Kendalc’h, ont été les ambassadeurs de cette culture bretonne. A noter la présence exceptionnelle des frères Morvan, invités d’honneur de cette soirée vivifiante…

Le Bro Gozh à l’Eisteddfod avec Lesneven.

Le Télégramme, 6 février 2015

Rolland Cochard, vice-président, et Jean Jestin, président, sont revenus sur le séjour, du 6 au 11 août, qui avait concerné une quarantaine de personnes.

Rolland Cochard, vice-président, et Jean Jestin, président, sont revenus sur le séjour, du 6 au 11 août, qui avait concerné une quarantaine de personnes.

Vendredi, adhérents et sympathisants du comité de jumelage avec Carmarthen se sont retrouvés pour l’assemblée générale de l’association. Il a, naturellement, été question du dernier séjour au pays de Galles. « C’était seulement la troisième fois, en 33 années de jumelage, que l’échange, habituellement programmé en mai, avait lieu durant l’été ; ce fut l’occasion de découvrir le fameux Eisteddfod, la fête nationale de la culture galloise, une manifestation qui draine 200.000 personnes ».

Concours de poésie

La diversité et la richesse de celle-ci y sont représentées par la littérature, le théâtre, la danse, la musique, la poésie, le folklore, les chants, les chorales, etc. « Ici, en Léon, nous avons les concours de dominos ; le dimanche, au pays de Galles, les habitants se retrouvent pour des concours de poésie (d’ailleurs) le point d’orgue de l’Eisteddfod consiste en la célébration du poète de l’année, une cérémonie impressionnante, haute en couleurs, qui réunit 5.000 spectateurs ». Elle se termine, bien sûr, par le Bro Gozh va Zadoù, l’hymne national gallois et breton.

« Pour la première fois depuis sa création, en 1546, l’Eisteddfod a été marqué par la présence d’un bagad breton, le bagad Bro Even, présenté par Peter Griffiths (NDLR, ancien maire de Carmarthen et pilier du jumelage), il s’est produit devant des milliers de personnes avec un immense succès ». Ce séjour restera dans les mémoires. Aux bénévoles locaux de faire aussi bien pour l’accueil de leurs amis gallois. Ce sera du 23 au 27 avril.