Nolwenn Leroy au Festival Interceltique avec le Bro Gozh .

ABP, 5 août 2013

Lorient —  Le concert débute à fond la gomme avec son formidable Davy Jones. Nolwenn est accompagnée de sept musiciens, tous aussi excellents les uns que les autres. Le son est très rock, rock celtique et électrique mais folky tout de même. Une musique qui plaît aux adultes et aux enfants et ils étaient nombreux ce soir là. Beaucoup de mères étaient venues avec leur fille. Les enfants adorent Nolwenn et chantent avec elle La jument de Michao ou Les prisons de Nantes. Les adultes reprennent en cœur Tri Martolod. Nolwenn est une star bretonne.

(….)

Au premier rappel elle étonne encore en reprenant magistralement deux des plus beaux morceaux  des années 70. Il s’agit de Ohio de Neil Young et The cost of freedom de Stephen Stills. «Find the cost of freedom, buried in the ground» chante t-elle aux Bretons. Elle finira par un Bro Gozh à capella devant un public qui, si dans sa grande majorité ignore toujours l’hymne national breton, l’écouta religieusement avant de se disperser avec le Bro Gozh au fond du coeur à défaut de l’avoir au bout des lèvres.

Article de Philippe Argouarc’h

Note du PBGmZ: Nolwenn Leroy a reçu le Prix Bro Gozh 2O12..

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s