Dernier Bro Gozh pour Yann Poilvet

ABP, 24 janvier 2013

Photo ABP

Photo ABP

Environ 200 personnes ont assisté hier aux obsèques de Yann Poilvet en l’église de Landéhen, le village où est né ce grand militant de la cause bretonne. Le cercueil, drapé dans un gwennhadu avait reçu aussi une gerbe bleu-blanc-rouge, envoyée par le ministre Jean-Yves Le Drian, au nom du Ministère de la Défense, rendant hommage à l’engagement de Yann dans la résistance au cours de la seconde guerre mondiale mais également bien sûr à son action pour la Bretagne. De nombreux militants et amis l’ont aussi accompagné jusqu’à sa dernière demeure.

Tébéo : le Bro Gozh à Kaboul

Le Télégramme, 3 janvier 2013

Hubert Coudurier, directeur de l’information du Télégramme, et Christophe Boucher, rédacteur en chef-adjoint à Tébéo, ont suivi pour les chaînes locales de Brest, Lorient et Rennes le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, lors d’un séjour de 24heures à Kaboul où s’accélère le désengagement français.

Accompagné de son épouse, Maria Vadillo, de l’écrivain Erik Orsenna, et de quelques musiciens du Bagad de Lann-Bihoué, on y voit Jean-Yves Le Drian chanter le «Bro Gozh ma Zadoù» lors du Réveillon devant 700 soldats. Mais on découvre aussi le travail des militaires français à Kaboul où la sécurité s’est améliorée malgré la menace des talibans.

(…)

Ça sonne faux!

Le Télégramme, 6 janvier 2013

Communication de crise

(…)

Ça sonne faux!

Jean-Yves Le Drian, lui aussi, a soigné sa com en se rendant en Afghanistan pour le réveillon. (…). Le Drian a, en tout cas, réussi son déplacement en Afghanistan où il est parti coiffé d’un chapeau très mitterrandien, soulevant tout de même quelques interrogations pour avoir entonné le Bro Gozh breton sur une base militaire française. Ce chant n’étant autre qu’une reprise de l’hymne national du pays de Galles, les talibans ont dû se dire qu’ils avaient affaire, là aussi, à un faux Jean-Yves Le Drian.

(…)

Au Nouvel An, on a chanté le Bro Gozh à Kaboul

Ouest-France, le 2 janvier 2013

Le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, leur avait apporté des crêpes pour le réveillon. A l’heure des échanges de voeux, les militaires bretons en Afghanistan lui ont chanté La Blanche Hermine et l’hymne breton.

(…)

BretonsAfghanistan

« Pour marquer la visite du ministre de la défense qui nous a fait plaisir, on a décidé de chanter La Blanche Hermine et le Bro gozh ma Zadoù » explique Nathalie, une Bretonne affectée à Nîmes et qui, flanquée de Pascal, un adjudant-chef rennais, a rameuté une vingtaine de camarades bretons.

(…)

« Des Bretons ? Vous en trouverez partout ici, a expliqué Stéphane, un gendarme de Saint-Brieuc, et il y a ceux d’adoption comme le colonel Chenel qui commande le détachement gendarmerie ; c’est un ancien commandant du groupement de gendarmerie d’Ille-et-Vilaine ». Au total, « plus de cent » selon Nathalie, « bien plus »selon Pascal qui montre du doigt les nombreuses manches ornées de badges non réglementaires aux bandes blanches et noires et aux hermines. Allez savoir…. Mais La blanche hermine a été reprise par bien des voix dans le hangar où se tenait la cérémonie des voeux.

(…)

Jean-Yves Le Drian « trés ému de chanter le Bro Gozh  » en compagnie des Bretons avait contribué, à sa façon, à la note bretonnante de ce réveillon. 8 000 crêpes, offertes par la marque Paysan breton, avaient fait le voyage Paris-Kaboul. Le clin d’oeil gastronomique a été apprécié.

(…)

Philippe CHAPLEAU