Nolwenn Leroy et le Bro Gozh fêtés à Guipavas

Ouest-France, le 29 mai 2012

Nolwenn Leroy et Alan Stivelle interprétant le Bro Gozh à l’Olympia. Photo Béatrice Legrand

La Bretonne de Saint-Renan à largement contribué à faire connaître l’hymne breton auprès du grand public. Son trophée lui sera remis le mardi 5 juin, au cours d’une fête, « chez elle », dans le Pays de Brest.
Son album, Bretonne, s’est vendu à plus de 700 000 exemplaires. En chantant sa région, Nolwenn Leroy a rendu un fier service à la culture et à la musique bretonne. Au Bro Gozh en particulier !« Jamais, sans doute, notre hymne national n’a bénéficié d’une telle diffusion »,se réjouit le Lorientais Jacques-Yves Le Touze, président de Poellgor Bro Gozh ma Zadoù, un comité fondé en 2010 pour « promouvoir et diffuser » l’hymne breton.Après avoir attribué l’an dernier le premier prix de son histoire à Alan Stivell (interprète d’un vibrant Bro Gozh au Stade de France lors de la fameuse finale Rennes-Guingamp), c’est presque naturellement que le Comité a retenu Nolwenn Leroy pour le prix 2012. La chanteuse le recevra officiellement à Guipavas, non loin de la ville de Saint-Renan qui l’a vu naître, au cours d’une grande fête du Bro Gozh, mardi 5 juin.

Squiban, le Bagad de Plougastel…

Bretagne et Pays de Galles partagent le même hymne. Le Comité Bro Gozh travaillant aussi au renforcement des liens culturels et linguistiques entre Bretagne et Galles, la fête du 5 juin accueillera Lleuwenn Steffan, chanteuse originaire du Pays de Galles, aujourd’hui installée en Bretagne. Tout un symbole que Lleuwenn Steffan fait vivre sur son dernier album, Tân.

Parmi les 150 musiciens et artistes invités, Didier Squiban et l’accordéoniste Alain Trévarin. Pianiste, mais aussi compositeur et arrangeur, Didier Squiban a déjà écrit au moins un air pour Nolwenn Leroy et il se dit qu’il va lui en proposer d’autres…

Le Bagad de Plougastel, qui représentait la Bretagne à la Saint-Patrick de New York, fera valoir sa capacité à intégrer les jeunes pousses de son bagadig. Les collégiens de Diwan Gwisseni, premier prix au Kan ar Bobl 2012, représenteront également la nouvelle génération de chanteurs.

Deux chorales, l’une et l’autre championne de Bretagne, seront au rendez-vous. L’ensemble vocal Sant Karanteg, dirigé par Pierre Moret, puise son inspiration dans le répertoire traditionnel celtique. Mouez Paotred Breizh, le choeur d’hommes de Bretagne, interprète, à la manière des fameux choeurs gallois, des chants traditionnels et s’ouvre à la composition.

Ces deux formations se joindront, lors du final, à Nolwenn Leroy pour une interprétation du Bro Gozh qui devrait faire date ! Nolwenn Leroy qui a aussi accepté, « sans que ce soit un concert », précisent les organisateurs, de chanter deux ou trois autres morceaux de son dernier album.

Gouel ar Vro Gozh, salle de l’Alizé, Guipavas. Mardi 5 juin, 20 h 30. Présentation en français et en breton par Goulvena an Henaff, animatrice de télévision. Tarifs : 10 €. Groupes (5 personnes), 7 €. Enfants, 5 €. Réservations : 02 97 64 12 76, http://www.fnac.com et autres réseaux grandes enseignes.

Jean-Laurent BRAS.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s