Olympia: le Bro Gozh d’Alan Stivell et de Nolwenn Leroy

Le grand retour d’Alan Stivell sur la scène de l’Olympia

Ouest-France, 17 février 2012

Le 28 février 1972, Alan Stivell montait sur la scène de l’Olympia. Avec lui, une musique, une langue, une culture, longtemps oubliées ou étouffées, retrouvaient une forme de dignité. « Ce fut un concert très militant, une ambiance folle, un délire, les drapeaux gwen ha du flottaient dans la salle et sur le trottoir du boulevard des Capucines » se souviennent ceux qui peuvent dire « J’y étais ! ».

(….)

En quatre décennies, la graine qu’il a semée en 72 a produit de beaux fruits et apaisé les colères. Même si, comme il l’a dit hier soir, avant d’entonner le « Bro Gozh » avec Nolwenn Leroy, « la Bretagne a besoin d’un statut particulier. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s